10 décembre 2010 5 10 /12 /décembre /2010 05:20

L'avant-dernière chanceQuatrième de couverture :

A Londres, lors du tournage d'une fiction pour la télévision, Adèle, une jeune stagiaire française, reçoit un texto totalement inattendu et absolument irréel : son grand-père, mort quelques jours auparavant, lui souhaite un joyeux anniversaire... Adèle se remémore alors les événements de ce dernier mois.

Son papy, Georges, quatre-vingt-trois ans, les pieds plantés dans son potager, enraciné dans sa bonne vieille terre du Poitou, a subitement décidé de partir pour un tour de France avec son voisin et ami Charles, soixante-seize ans.

Sa petite-fille a découvert leur projet et, inquiète pour la santé de son aïeul, lui a fait promettre de lui envoyer des nouvelles tous les jours par texto. Commence alors une drôle de correspondance, tendre et complice, entre le grand-père et sa petite-fille, qui ne se sont pas vus depuis dix ans. Ce beau récit, touchant et juste, mêle à la gouaille des dialogues l'émotion de sentiments qui peinent à se révéler.  

Mon avis :coup-de-coeur.jpg

Ce livre est un coup de coeur pour moi ! Georges recrée une relation avec sa petite fille qu'il n'a pas vue depuis dix ans, c'est une belle histoire d'amour, très émouvante à certains moments.

Les deux retraités voyageurs qui cumulent 159 ans à eux deux sont attendrissants, leurs préparatifs très organisés. Quand leur voyage commence les passages concernant la découverte du langage "aissaimaisse" sont savoureux.

Mais c'est grâce à ce fameux langage que les liens vont se tisser à nouveau entre Georges et Adèle : "Le petit texto d'Adèle lui avait fait chaud au coeur. Il l'avait regardé plusieurs fois, et puis il l'avait perdu, impossible de le retrouver. Mais il savait qu'il était là, quelque part. C'était comme s'il avait reçu une petite carte postale." p.118

J'ai dévoré ce livre qui m'a fait passer du rire à l'émotion, cela faisait longtemps que j'avais envie de le lire et je suis ravie de l'avoir fait. Je suis assez sensible aux histoires avec les personnes âgées et j'avais déjà été conquise par La grand-mère de Jade de Frédérique Deghelt. et par Happy birthday grand-mère de Valérie Saubade.

  Livre emprunté à la

  images.jpg

Partager cet article

Repost0
9 décembre 2010 4 09 /12 /décembre /2010 06:45
L’opération Masse Critique revient pour une 11ème édition, qui s’ouvrira le mercredi 15 décembre à 8h30

 

Le principe : vous choisissez le(s) livre(s) qui vous tente(nt) dans notre liste de titres, et si vous êtes sélectionné, vous le recevez pour en écrire une critique.
La nouveauté, c’est que l’opération est maintenant ouverte à tous les lecteurs, qu’ils soient blogueurs ou non.  Il suffit d’être membre de Babelio (et d’avoir ajouté quelques critiques, pour nous permettre d’évaluer les titres qui correspondent le mieux à chaque lecteur.)
N’hésitez pas à en parler autour de vous !
La liste sera disponible le 15 décembre à l’adresse habituelle :

 

Partager cet article

Repost0
8 décembre 2010 3 08 /12 /décembre /2010 05:20

La commissaire n'aime point les versQuatrième de couverture :

La commissaire Viviane Lancier n'est pas du genre poète, mais la voici condamnée à se passionner pour Baudelaire : un sonnet torride dont il serait l'auteur se transforme en serial killer, envoyant à la morgue ceux qui s'y intéressent. Flanquée de son ingénu lieutenant, Viviane Lancier plonge dans une enquête où semblent la narguer les morts, les survivants et même les revenants.  

Mon avis :

Voici une enquête policière divertissante ce qui est essentiellement dû aux deux personnages principaux.

La commissaire est une femme frôlant la quarantaine, un peu ronde, en mal d'hommes, qui ne se plaît qu'au travail et qui entame des régimes plusieurs fois par semaine, à la moindre contrariété elle se venge sur la nourriture. L'enquête qui lui arrive la dépasse car elle n'y connaît rien en littérature ni en poésie, elle ne lit que des polars et aime les séries policières.

Son adjoint sur cet enquête est le petit Monot, jeune inspecteur, féru de littérature et très calé sur les vers de Baudelaire notamment, ce qui va bien aider la commissaire.

Viviane, la commissaire, mène la vie un peu dure à Monot mais en fait elle s'attache à lui de façon assez touchante.

Cette affaire de vers va leur prendre deux mois pour la résoudre car elle est vraiment complexe, je me suis autant attachée aux personnages qu'à l'enquête et à la fin tout s'accélère pour une fin très prenante.

Beaucoup d'autres avis chez BOB.

Livre emprunté à la

   images.jpg

 

Partager cet article

Repost0
7 décembre 2010 2 07 /12 /décembre /2010 05:20

C'est Enna qui nous a concocté ce nouveau petit challenge, j'y participe car je pense qu'il est réalisable sans trop de difficulté.

Challenge petit bac

 

Elle s'est inspirée du célèbre jeu du même nom, on fait une grille avec différentes rubriques et il faut trouver des mots, commençant par une lettre imposée, qui correspondent à ces rubriques.

Pour ce challenge, il faut choisir des romans ayant dans leurs titres un mot correspondant aux différentes rubriques du Petit BAC.

Voici la liste des rubriques proposées et les titres choisis pour ma participation.

Je n'ai choisi que des livres présents dans ma PAL ou que je peux trouver à la bibliothèque.

Prénom (fille ou garçon)

   Le monde selon Fawad d'Andrea Busfield

Lieu géographique (ville, pays, continent)

   Un anglais sous les Tropiques de William Boyd

Métier

   La peine du menuisier de Marie Legall

Animal

   A l'angle du renard de Fabienne Juhel

Végétal (plante, fleur, fruit, légume)

   Le goût des pépins de pommes de Katharina Hagena 

Objet

   Les chaussures italiennes de Henning Mankell

Sport/loisir

   Broderies de Marjane Satrapi (BD)  

 

 

Partager cet article

Repost0
6 décembre 2010 1 06 /12 /décembre /2010 05:20

                   C'est lundi 

   

Je continue de participer à l'idée de  Jules et Mallou (qui a créé le logo).

 

Qu'est ce que j'ai lu la semaine passée ?

Le reste est silence de Carla Guelfenbein (bibliothèque)

Mariage à l'indienne de Kavita Daswani (bibliothèque)

Qu'est ce que je lis en ce moment ?

Le goût des pépins de pommes de Katharina Hagena

Qu'est ce que je vais lire après ?

La confusion des sentiments de Stefan Zweig

En avant route d'Alix de Saint-André

 

 

Partager cet article

Repost0
5 décembre 2010 7 05 /12 /décembre /2010 05:20

De lait et de mielQuatrième de couverture :

Au premier regard, quand il la rencontre en 1957 à la sortie d'un concert au bénéfice des réfugiés hongrois, le narrateur sait qu'il peut offrir à Zsuzsanna une vie de lait et de miel. Avec cette jeune femme volontaire et lumineuse, qui a fui Budapest et sa révolution manquée, il a en commun l'expérience de l'exil et, chevillé au corps, le désir de construire un avenir possible.

Arrivé en France quelques années plus tôt, il a lui aussi échappé à l'étau de l'histoire. Parvenu au soir de sa vie, il se remémore son long combat contre le typhus, dans un hôpital de fortune, après qu'à l'automne 1944 il a quitté précipitamment avec son ami Stefan la ville de Temesvar que se disputaient les puissances ennemies. Roumain du Banat, d'origine française pourtant, il ne s'est jamais senti tout à fait chez lui dans cette Champagne où avec Zsuzsanna devenue Suzanne il a fondé une famille. D'autant que la malédiction d'un drame intime n'a pas tardé à rattraper ces deux-là, qui avaient tant voulu oublier les traumatismes collectifs.

Le vieil homme, qui se confie par bribes à son fils Gabriel, aimerait trouver l'apaisement. L'on comprend à quel point Stefan lui a manqué pendant tout ce temps. Leur séparation sur un quai de gare à Budapest soixante ans auparavant le hante toujours. Dans ce deuxième roman, Jean Mattern construit avec justesse et maîtrise l'histoire intime d'un double exil. Tissant avec une grande subtilité sentiments et sensations diffuses, il donne corps à des personnages d'une émouvante vérité.

Mon avis :

Dans ce livre, l'auteur alterne les passages qui se passent à des époques différentes, en début de chapitre il ne dit pas en quelle année cela se passe et on le devine en fonction du récit. Du coup, j'ai eu du mal à entrer dans l'histoire et j'aurais mieux fait de lire ce livre d'une seule traite car il ne comprend qu'un peu plus d'une centaine de pages.

L'histoire avec Suzanne ne m'a pas convaincue car il la choisit pour leur expérience commune de l'exil et non par amour, en revanche l'histoire d'amitié très forte avec Stefan son ami d'enfance est très belle.

Je me rends compte que je ne vais pas trop vous donner envie de le lire, allez donc lire aussi les avis des Jardins d'Hélène et Passion des livres. 

Livre emprunté à la

   images.jpg        1pourcent

 

Partager cet article

Repost0
3 décembre 2010 5 03 /12 /décembre /2010 05:20

La louve et la croixQuatrième de couverture :

An de grâce 1221
Au coeur des sombres forêts des Carpates, frère Semyon von Kassel, chevalier de l’ordre de l’Hôpital Sainte-Marie-des-Allemands de Jérusalem, court comme s’il avait le diable aux trousses. Une bête monstrueuse, mi-homme mi-loup, a décimé ses compagnons.
Grâce à lui, l’Église va en faire une arme à son service : les chevaliers Teutoniques recueillent et dressent clandestinement ces terrifiantes créatures pour terroriser les païens.
Or l’un de ces loups-garous, une fille nommée Lilly, réussit à s’échapper et trouve refuge auprès d’un jeune paysan qui fera tout pour la protéger des Templiers,  mais aussi d’elle-même.
Car la sauvagerie du meurtre est la seule vie que Lilly ait jamais connue et si le jeune homme ne parvient pas à percer les ténèbres de son âme, il sera sa prochaine victime…

Mon avis :coup-de-coeur.jpg

Quel plaisir de lire un tel livre ! J'ai beaucoup aimé cette histoire bien rythmée qui se passe à une époque médiévale dans un monde de chevaliers, de loups-garous, de valeureux paysans. J'ai choisi ce livre lors de l'opération masse critique imaginaire de Babelio, au départ je ne pensais rien choisir parce que je n'aime pas trop ce qui est imaginaire, mais quand j'ai lu le résumé de ce livre je me suis doutée qu'il pourrait me plaire car il n'y a d'imaginaire que les loups-garous.

Les personnages de Lilly et d'Udolf (le paysan) sont attachants et on les voit évoluer tout au long de l'histoire, relation d'amitié, d'amour.  Mais quel peut être leur avenir avec cette part obscure de Lilly qui finit par l'encombrer. Udolf est-il en danger avec Lilly ? Parviendra-t-il à retrouver ces souvenirs d'enfance qui ont marqués sa vie à jamais ?

 Les chapitres courts s'intercalent avec des passages comprenant des évènements survenus une quinzaine d'années plus tôt. J'ai été embarquée dans cette histoire menée tambour battant et j'ai dévoré ce livre en très peu de temps.

Mes coups de coeur sont assez rares mais celui-ci en est un et je vous conseille ce livre sans hésiter. 

Les avis de Iluze, Jess, La fée bourbonnaise, Lily.

Un grand merci au site Babelio grâce auquel j'ai reçu ce livre lors de l'opération masse critique imaginaire et merci également aux Editions Bragelonne.

 

Partager cet article

Repost0
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 05:20

D'où je suis je vois la luneQuatrième de couverture :

Moon a choisi la rue parce qu’elle a décidé d’être « elle-même dans ce monde où les gens sont devenus des autres ». Elle ne fait pas la manche, elle vend des sourires, et observe avec malice le manège des gens pressés.
 « Je dis : Avec cinquante centimes d'euros, qu'est-ce qu'on achète à notre époque ? J'insiste, il accélère, petite pirouette : Non sans déc’, à ce prix, franchement, tu trouves des trucs intéressants à acheter ? Le type finit par s'arrêter, il se demande où je veux en venir, et c'est là que je sors le grand jeu, tutti et compagnie, je dis : Un sourire à ce prix-là, c’est pas cher payé ! Et j'attends pas qu'il accepte, je lui refourgue un petit sourire façon majorette à dentelles, épaules en arrière et tête haute. Le type soupire, il pense qu'il se fait avoir. Il n'a que dix centimes mais je lui fais quand même le sourire en entier. Je suis pas une radine. »

Autour d’elle, il y a Michou et Suzie avec leur Caddie, Boule, son crâne rasé et sa boule de billard à dégainer en cas de baston, les kepons migrateurs avec leurs crêtes de toutes les couleurs, et surtout, il y a Fidji et ses projets sur Paname. Pour lui, elle a décidé d’écrire un roman, un vrai. 
Et il y a Slam qui sort de prison, Slam qui aime les mots de Moon et a une certitude : un jour, elle décrochera la lune. 

Mon avis :

La quatrième de couverture résume assez bien le livre, je ne vais donc pas en rajouter. J'ai bien aimé la découverte de la vie de Moon sur les trottoirs même s'il faut un peu de temps pour s'habituer à son langage, en fait je ne raffole pas des histoires dont la narration est faite dans un mode proche du langage parlé. Toute cette partie est néanmoins très agréable à lire. Moon est attachante et nous raconte plein de choses sur sa vie de SDF, elle ne veut pas en sortir et prend les volontés de réinsertion de ses amis comme des trahisons.

J'ai beaucoup moins aimé la deuxième partie du livre à partir du moment où elle va rencontrer des éditeurs, cela m'a paru peu crédible et j'avais bien l'impression qu'elle allait se faire avoir... à tort peut être !

C'est cette partie là qui fait que mon avis est "moyen" mais c'est un ressenti très personnel, je n'ai lu que des avis positifs sur ce livre et je suis presque gênée de ne pas l'avoir aimé autant que les autres blogueuses.

Pour avoir beaucoup d'autres avis, je vous suggère d'aller chez Calepin de Romans et lectures et de saisir le titre de ce livre dans la zone de recherche, c'est un outil qui permet de connaître les blogs qui parlent d'un livre, je m'en sers très souvent.

  Livre emprunté à la 

   images.jpg 

   

 

Partager cet article

Repost0
29 novembre 2010 1 29 /11 /novembre /2010 05:20

 

                   C'est lundi 

   

Je continue de participer à l'idée de  Jules et Mallou (qui a créé le logo).

 

Qu'est ce que j'ai lu la semaine passée ?

La commissaire n'aime point les vers de Georges Flipo (bibliothèque)

L'avant-dernière chance de Caroline Vermalle (bibliothèque)

Gatsby le magnifique de F. Scott Fitzgerald (bibliothèque)

Qu'est ce que je lis en ce moment ?

Le reste est silence de Carla Guelfenbein (bibliothèque)   

Qu'est ce que je vais lire après ?

Mariage à l'indienne de Kavita Daswani

Clair de lune de Jeffery Deaver (si j'ai le temps avant la date limite pour la bibliothèque, je crois que j'ai eu les yeux un peu plus gros que le ventre !) 

 

    

Partager cet article

Repost0
28 novembre 2010 7 28 /11 /novembre /2010 05:20

Voici ma  participation au dimanche en photo de Liyah.    

 

Cette semaine a eu lieu la journée de la jupe à laquelle j'ai apporté ma modeste contribution... et pour finir, j'aime bien être en jupe maintenant que j'ai trouvé des collants opaques bien solides pour mes mains pas toujours délicates !

 

CIMG6262

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Pages de lecture de Sandrine
  • : La lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.
  • Contact

Mes lectures du moment

La grande escapade
  de Jean-Philippe Blondel

 

 

Blanc mortel
de Robert Galbraith (livre audio)

 

 

Pour me suivre sur Facebook
Les pages de lecture de Sandrine             

Emprunts à la bibliothèque

Romans

Mamie Luger
  de Benoît Philippon

 

La papeterie Tsubaki
   de Ito Ogawa


 

 

 

DVD

Le cercle littéraire de Guernesey

 

Archives

Challenges en cours

 

  

 

          

       

                    

 

     

Liens



 

Vendredilecture