2 septembre 2011 5 02 /09 /septembre /2011 04:20
Le souffle de l'ogre

 Quatrième de couverture :

Il était une fois… la peur, la folie et le sang, mais aussi l’amitié, l’espérance et la ruse. 
Sept le septième a sept ans quand il réussit à échapper à son père, qui veut transformer sa progéniture en saucisses. Avec son frère infirme, il quitte le pays d’Avant pour gagner celui d’Après, et rencontre en chemin, dans une forêt magique, Blanche-Neige et le Chat Botté, une Belle au Bois Dormant déjantée, des Hansel et Gretel shootés et une Peau d’Âne plutôt révoltée… 
Dans ce conte merveilleux et cruel inspiré de Grimm et de Perrault, Brigitte Aubert met en scène, dans un moyen âge aux relents de cuir et de sueur, les aventures de deux enfants lancés coûte que coûte, le souffle de l’Ogre sur les talons, dans l’apprentissage de la liberté.

Mon avis :

Ca commence fort : le père du Petit Poucet tranche la tête de ses enfants, les sept enfants sont numérotés de un à sept. Sept et Un s'enfuient et il va leur arriver de nombreuses aventures sous forme de contes détournés de leur côté enchanteur et transformés en contes d'horreur.

Les personnages rencontrés sont complètement décalés par rapport à l'histoire d'origine, drogués, cruels, il est ici question d'horreur, de sang, de tortures, de viols, d'inceste, de gorges tranchées.

Je n'ai pas pris de plaisir à lire cette histoire mais je voulais quand même savoir si Un et Sept allaient finalement s'en sortir.

J'ai bien aimé que Sept n'abandonne pas son frère Un qui n'aurait pu s'en sortir tout seul car il est aveugle, muet, chétif et mal formé. C'est le seul point positif dans cette histoire.

Je ne sais plus du tout où j'avais noté l'idée de lire ce livre mais à la bibliothèque il était classé dans les romans policiers, j'ai vite déchanté car c'est en fait un roman noir mais pas policier du tout.

 

Livre emprunté à la

images.jpg

 Challenge petit bac
    Catégorie métier

Partager cet article

Repost0
1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 04:20

 

Myrtille 

Quatrième de couverture :

Elle est comme cela, Myrtille. On l'aime ou on l'adore. Elle laisse rarement indifférent, souvent amoureux. Ses trente ans lui donnent cette sérénité d'une femme-enfant presque mûre. Myrtille est un fruit qui respire l'amour, quelle que soit la saison.

Myrtille le sait. Le bonheur est bâti sur du sable émouvant, chaque jour qui passe est une marée qui le menace. Du parc Monceau au cœur de Montmartre, Myrtille ne cesse d'inventer, au fil du hasard, un univers pour le rêve et l'imaginaire.

C'est un étrange personnage au masque d'oiseau, qui surgit quand on ne l'attend pas; c'est un livre aux pages blanches, comme des nuits d'écriture; c'est Angelo dans son cœur, mais pas dans son lit.

 Myrtille : une drôle d'histoire d'amour, une fable poétique qui pétille, une invitation au plaisir, tout simplement.

Mon avis :

Je ne suis pas particulièrement adepte des histoires poétiques et pourtant cette fois j'ai été conquise par cette histoire. J'ai aimé Myrtille et son amour des mots et des livres.
"Myrtille aime les livres autant qu'elle aime les mots, au fond de son sac, sur une étagère, serrés les uns contre les autres, dans un train au paysage qui défile, dans les éclats de rêves, dans  les pensées incessantes d'une nuit échevelée ou alanguis sur une plage en se prenant pour le livre de l'été." p.53

Elle lit mais elle écrit aussi des poèmes, notamment un très beau poème d'amour qui a touché mon cœur peu sensible à la poésie.

Elle aime les mots depuis toute petite quand elle mettait des mots dans une boîte en fonction de son humeur du jour.

Et toute cette histoire commence avec un livre mystérieux, le début est un peu déstabilisant mais rapidement je suis entrée dans l'histoire et j'ai lu ce livre assez rapidement, il faut dire qu'il n'est pas très long (151 pages).

J'ai juste eu un peu de mal avec la fin, je n'en ai pas saisi tout de suite la subtilité et c'est en préparant ce billet que tout s'est éclairci, ouf !

Les avis des jardins d'Hélène et de Hérisson 

Livre issu de ma
imagesCAFSFWL3.jpg

 Challenge petit bac
  Catégorie végétal

Partager cet article

Repost0
31 août 2011 3 31 /08 /août /2011 04:20

Les quatre livres suivants sont en voyage, si cela vous tente n'hésitez pas à vous inscrire en commentaire (si je vous connais un peu quand même) !  

Les vestiges de l'aube
          Mon avis ici !

  

Alex
         Mon avis ici !

 

      Rose
         Mon avis ici !

 

Un refrain sur les murs
           Mon avis ici !

 

            
    

Partager cet article

Repost0
30 août 2011 2 30 /08 /août /2011 04:20
Un crocodile sur un banc de sable

 Quatrième de couverture :

Sur la pente en contrebas se tenait la Chose sans Nom, immobile et livide à la clarté des étoiles. La pleine lune projetait sur elle une lumière sans ombre. Il n'y avait pas à s'y tromper : c'était bien elle. Je discernai presque le motif des bandelettes qui enserraient sa poitrine. Sa tête, informe, était enveloppée d'une sorte de linceul. La vue seule de ce monstre au repos avait de quoi faire frissonner mais lorsqu'il se retourna sans hâte, inexorablement, j'eus le plus grand mal à dompter ma terreur. C'était comme une créature marine sans regard et sans yeux, surgie du fond de l'abîme et qui cherchait sa proie.

L'indomptable Amelia Peabody, qui fait ici ses premiers pas sur la Terre des Dieux, se laissera-t-elle abuser par les facéties d'une momie somnambule ? Saura-t-elle soustraire sa protégée aux entreprises d'un chasseur de dot cynique et langoureux ? Parviendra-t-elle à déjouer les roueries des indigènes ou à surmonter les mirages des sables et à dissiper les mystères qui jalonnent sa route, en digne émule de Sherlock Holmes et d'Indiana Jones ?

Mon avis :

Sacrée Amelia ! Pour une femme vivant à la fin du XIXème siècle elle ne s'embarrasse pas des convenances, elle est directe, franche, pas de froufrou dans ses tenues ni dans son langage. Alors quand elle rencontre Radcliffe un archéologue mufle, ours, brusque et misogyne, cela ne peut que faire des étincelles. 

Leurs discussions (disputes ?) sont hautes en couleur et très drôles, leurs échanges sont vraiment divertissants.

C'est vraiment ce que j'ai préféré dans ce livre, toute la partie sur l'intrigue arrive vers le milieu du livre et on devine rapidement les tenants et les aboutissants de l'histoire.
J'ai aussi aimé l'atmosphère du camp de fouilles archéologiques. Ils logent dans d'anciennes tombes et j'ai été surprise au début "lorsque nous sortîmes de notre tombe ...." cela paraît un peu sinistre mais ils ont l'air très bien installés.

J'ai passé un bon moment de détente avec le premier volet des aventures de ces personnages. 

     Livre du club de lecture
    avec mes copines

    imagesCA91DN22.jpg

 Challenge petit bac

    Catégorie animal

Partager cet article

Repost0
29 août 2011 1 29 /08 /août /2011 04:20
Le sang des pierres 

Quatrième de couverture :

Avec L’Heure trouble et L’Écho des morts, Johan Theorin s’est imposé comme un des maîtres du polar scandinave. Il revient ici sur son territoire de prédilection, l’île d’Öland, avec un suspense virtuose. 
À la fonte des neiges, les gens du continent réinvestissent l’île. Peter Mörner s’est installé dans une vieille maison dont il a hérité pour trouver la paix, loin de son père. De sa villa flambant neuve, Vendela Larsson regarde cette lande dont elle connaît tous les secrets. Quant à Gerloff, vieux loup de mer de 85 ans, il a voulu revoir, peut-être pour la dernière fois, le soleil de son enfance… Mais pour eux, le printemps ne sera pas comme les autres. La mort rôde en cette nuit de Walpurgis qui célèbre traditionnellement la fin de l’hiver, et les drames du passé, dont témoigne la couleur rouge sang de la falaise entre la carrière et la lande, resurgissent…

Mon avis :

Après avoir lu L'écho des morts et L'heure trouble du même auteurj'ai eu plaisir à revenir sur l'île d'Öland. J'ai suivi tout à tour différents personnage et découvert peu à peu qu'ils ont chacun leur part de mystère. Ce livre regorge d'histoires et de secrets qui ressurgissent des dizaines d'années après.

Comme dans les romans précédents l'histoire avance tranquillement avec quand même quelques passages un peu mouvementés.

Un livre agréable à lire mais sans que je sache pourquoi il m'a moins enthousiasmée que les deux premiers, quelques petites longueurs peut-être.

Livre emprunté à la

  images.jpg

 

 Challenge petit bac
     Catégorie objet

Partager cet article

Repost0
28 août 2011 7 28 /08 /août /2011 04:20
 Le bleu est une couleur chaude

Quatrième de couverture :

 La vie de Clémentine bascule le jour où elle rencontre Emma, une jeune fille aux cheveux bleus, qui lui fait découvrir toutes les facettes du désir. Elle lui permettra d’affronter enfin le regard des autres. Un récit tendre et sensible.

Mon avis :coup-de-coeur.jpg

Coup de cœur pour une BD ! Moi qui ne lisais que Tintin, Asterix et Michel Vaillant, ça change ! Encore une fois grâce aux blogs des copines, j'ai découvert cette superbe BD.

Superbe par le dessin, couleur sépia avec uniquement quelques touches de bleu pour tout ce qui touche à l'adolescence de Clémentine, des personnages très expressifs. Et un passage sans aucune parole mais extrêmement fort : quand les parents de Clémentine découvrent l'homosexualité de leur fille.

Superbe par l'histoire de cette adolescente tiraillée par ses sentiments, qui ne comprend pas ce qui lui arrive, elle se sent bizarre. Elle est attirée par une fille et va mettre du temps à accepter de vivre une telle relation.

Dès le début on sait que cela ne va pas bien se terminer : "Mon amour, quand tu liras ces mots j'aurai quitté ce monde."  Et cette fin sera très émouvante et poignante.

Une bien belle histoire sur la tolérance, le regard des autres, et aussi une belle histoire d'amour.

Les avis de Canel, Stephie, Val, La Sardine, Joelle.

Livre emprunté à la

  images.jpg

Partager cet article

Repost0
27 août 2011 6 27 /08 /août /2011 04:20
L'étrange voyage de Monsieur Daldry

Quatrième de couverture :
Londres, 1950
Alice mène une existence tranquille, entre son travail, qui la passionne, et sa bande d’amis, tous artistes à leurs heures. Pourtant, la veille de Noël, sa vie va être bouleversée. Au cours d’une virée à la fête foraine de Brighton, une voyante lui prédit un mystérieux avenir. Alice n’a jamais cru à la voyance, mais elle n’arrive pas à chasser ces paroles de son esprit, et ses nuits se peuplent de cauchemars qui semblent aussi réels qu’incompréhensibles.

Son voisin de palier, Monsieur Daldry, célibataire endurci, gentleman excentrique et drôle, aux motivations ambiguës, la persuade de prendre au sérieux la prédiction de la voyante et de retrouver les six personnes qui la mèneront vers son destin. De Londres à Istanbul, il décide de l’accompagner dans un étrange voyage…

Mon avis :

De cet auteur j'avais ADORE son premier roman Et si c'était vrai, j'avais même lu tard dans la nuit pour le terminer, depuis j'ai aimé Mes amis, mes amours, pour les autres titres mes avis sont plutôt mitigés.

Ce sera encore le cas cette fois-ci, mais alors pourquoi l'as-tu lu me direz-vous ? Parce qu'une de mes amies me l'a prêté et que je suis une petite curieuse.

Voici une histoire qui débute comme dans un conte avec une visite à une voyante et des prédictions qui surprennent et intriguent Alice. La voici donc embarquée dans un voyage à Istanbul.

J'ai aimé le dépaysement et les descriptions de ce pays, cela donne inévitablement envie d'y aller. En revanche, concernant l'histoire en elle-même, je ne l'ai pas trouvée très originale, Alice part dans un certain but et pour finir elle trouve ce qu'elle n'était pas venue chercher. Ce n'est pas très clair mais je ne peux quand-même pas trop en dire.

Une histoire facile à lire, des traits d'humour avec la façon de traduire de l'interprète turc et une petite longueur avec des échanges de lettres au moment où le fameux Daldry est rentré à Londres, voila en résumé mon sentiment sur ce livre.

Je ne doute pas que d'autres l'apprécieront mieux que je ne l'ai fait.

 

  PERSO1.gif

Livre prêté par une amie

 Challenge petit bac
 Catégorie sport/loisir

Partager cet article

Repost0
26 août 2011 5 26 /08 /août /2011 04:20

 

 

L'orme du caucase

Résumé :

Dans ce recueil de nouvelles, enfants et adultes sont en butte aux difficultés de l'existence, face à eux-mêmes et à leurs espérances. Taniguchi et Utsumi explorent, avec subtilité, ces moments de reculs et de réflexion qui déterminent une vie. Avec toujours autant de finesse et d'émotion, l'auteur de Quartier Lointain et du Journal de mon père nous convie à une recherche pleine de sagesse, en quête d'une paix intérieure.

 

Mon avis :

J'avais découvert cet auteur avec Quartier lointain que j'avais beaucoup aimé. 

Rebelote avec ce recueil ! Ces huit nouvelles qui le composent parlent de relations humaines, familiales. Elles sont remplies de sentiments, pas de grands épanchements mais des émotions profondes et évoquées avec délicatesse et douceur.

Des relations d'amour entre les générations, entre frère et sœur, entre père et fille, entre mari et femme ...

Certaines sont vraiment très touchantes. 

L'avis de Lasardine.

 

Livre emprunté à la

     images.jpg

  

 Challenge petit bac
    Catégorie végétal
 Challenge la nouvelle

Partager cet article

Repost0
25 août 2011 4 25 /08 /août /2011 04:20
 La ballade de baby C'est l'histoire de Baby, une môme des villes qui grandit trop vite et comme elle peut dans un environnement hostile et solitaire. Il y a bien Jules, son père intermittent, trop gamin pour lui assurer la stabilité d'un foyer et trop junky pour la protéger des dangers du dehors. A chaque rechute, ils déménagent, d'hôtels borgnes en appartements miteux, dans les quartiers les plus sombres de Montréal.

Alors, quand la lumière s'éteint, Baby essaie de s'inventer. Mais c'est dur dans la rue d'éviter les pièges pour une gamine de douze ans parce que " les autres essaient sans cesse de vous arracher à l'enfance à coups de pied ". Volontaire et résistante, Baby ne veut surtout pas passer de l'autre côté, pourtant, en toute innocence, elle va se laisser aspirer vers des expériences de plus en plus extrêmes. La Ballade de Baby est une méditation sensible sur le royaume de l'enfance, le pouvoir de l'esprit et la part de liberté que chacun porte en soi.

Mon avis :

J'ai une fille de l'âge de Baby et cette lecture a vraiment été difficile pour moi. Sous leurs allures de "grandes" elles sont encore très souvent de petites filles (la mienne galope régulièrement dans le jardin en se prenant pour un cheval, trop mignon !).

On sent venir la dégringolade de Baby, drogue, prostitution et pourtant il y a quelques moments qui sont beaux et ceux-là je les ai aimés.

Au début, malgré leur vie un peu instable, le père de Baby assure vraiment bien le côté affectif, c'est par la suite que la dégringolade commence car celui-ci devient méchant. 

Plusieurs fois je me suis dit que cela ne pouvait que mal finir pour elle et pourtant le livre se termine sur une note d'espoir, ouf ! et par un très beau passage sur son père qui lui parle enfin de sa mère sans lui raconter n'importe quoi, magnifique !

 

Livre emprunté à la 
  images.jpg

 Challenge petit bac 
 Catégorie sport/loisir

Partager cet article

Repost0
24 août 2011 3 24 /08 /août /2011 04:20

Rosalie Blum T1 Une impression de deja-vu Rosalie Blum T2 Haut les mains peau de lapinRosalie Blum T3 Au hasard Balthazar !

 

Tome 1 : Une impression de déjà-vu
Tome 2 : Haut les mains peau de lapin !
Tome 3 : Au hasard Balthazar

Résumé :
Une petite ville de province pour un singulier trio composé de Rosalie, Aude et Vincent par l’auteur de la BD très remarquée Une araignée, des tagliatelles et au lit, tu parles d'une vie.

Une rencontre inattendue pour trois personnages dont les modes de vie sont bien différents. Derrière l'intrigue, le portrait psychologique de trois solitaires un peu dépressifs : Vincent qui envisage après trente ans de couper le cordon ombilical, Rosalie Blum qui ne cesse de noyer un passé noir et douloureux dans le whisky et Aude qui se laisse aller aux hasards de la vie. Cette rencontre les aidera-t-ils à vaincre leurs démons ? Camille Jourdy suit ses trois héros pour lesquels elle ne cache pas son ironique tendresse.

Mon avis :

Les personnages principaux de cette histoire n'ont pas une vie bien gaie. Néanmoins, j'ai souri et même ri à plusieurs reprises, pour ceux qui l'ont lu j'ai adoré la recherche du crocodile dans l'appartement avec un appât un peu particulier ....

Cette histoire est très réaliste, les personnages sont sympathiques et ce n'est qu'à la fin du troisième tome que nous connaîtrons le secret qui ronge Rosalie.

Heureusement que j'avais les trois tomes à disposition car cela aurait été bien difficile de devoir attendre, coup de chance ils étaient tous les trois disponibles à la bibliothèque.

J'ai beaucoup aimé les dessins notamment ceux des décors intérieurs et extérieurs qui fourmillent de détails.

Une histoire réaliste, touchante et drôle à la fois. Une belle découverte ! Merci à toutes les copines blogueuses qui en ont parlé et qui m'ont donc donné envie de découvrir cette trilogie.

Trilogie empruntée à la

     images.jpg

Challenge petit bac
Catégorie animal pour le tome 2
Catégorie prénom pour le tome 3

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Pages de lecture de Sandrine
  • : La lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.
  • Contact

Mes lectures du moment

La grande escapade
  de Jean-Philippe Blondel

 

 

Blanc mortel
de Robert Galbraith (livre audio)

 

 

Pour me suivre sur Facebook
Les pages de lecture de Sandrine             

Emprunts à la bibliothèque

Romans

Mamie Luger
  de Benoît Philippon

 

La papeterie Tsubaki
   de Ito Ogawa


 

 

 

DVD

Le cercle littéraire de Guernesey

 

Archives

Challenges en cours

 

  

 

          

       

                    

 

     

Liens



 

Vendredilecture