25 janvier 2010 1 25 /01 /janvier /2010 05:20
loving frankQuatrième de couverture :
Au début du XXe siècle, la bonne société de Chicago resta foudroyée par le soufre d'un scandale sans précédent.
Pour l'amour éperdu d'un homme, une femme osa l'impensable et commit l'irréparable. Elle en paya le prix toute sa vie.
Elle s'appelait Mamah Borthwick Cheney. Lui n'était autre que Frank Lloyd Wright, l'enfant génial et rebelle de l'architecture américaine à qui Mamah et son mari Edwin Cheney avaient demandé, en 1903, de construire leur nouvelle maison.
En 1909, tombée entre-temps follement amoureuse du célèbre architecte, Mamah choqua une époque pudibonde et dévote en quittant son mari et ses deux jeunes enfants pour suivre Frank Lloyd Wright en Europe.
Ce dernier, tout aussi épris, laissait derrière lui une Amérique stupéfaite, une épouse et six enfants... Enchaînés par la passion, mais hantés par une culpabilité intolérable, ils firent la une de la presse américaine durant leurs séjours en Allemagne, en Italie et à Paris, lors de la grande crue de 1910...
Mais aucun journal à sensation n'aurait pu prévoir ce qui adviendrait à ce couple maudit de retour aux États-Unis, en 1914. La violence du dénouement verra - au-delà du déchirement des familles Cheney et Wright - le monde pétrifié.
Pour la première fois nous est contée l'histoire de l'émancipation très en avance sur son temps de Mamah Borthwick, et de son amour pour l'un des plus grands maîtres de l'architecture moderne.

Mon avis :
Je suis assez mitigée sur ce livre, c'est une h
istoire qui paraît assez incroyable au début des années 1900.
J'ai eu du mal à les trouver sympathiques, comment cette femme fait elle pour ne pas voir ses enfants depuis près de deux ans, elle s'en plaint mais reste loin d'eux.
C'est vrai que c'était une autre époque et que c'était courageux de prendre cette décision dans ces années-là, c'était peut être pour elle le seul moyen de se construire une vie indépendante, mais quand même ses enfants étaient vraiment jeunes pour vivre ça.
La partie dans laquelle ils font construire leur maison dans le Wisconsin est vraiment longue et je me suis un peu lassée mais j'ai quand même continué (un peu en diagonale à dire vrai ...) car je savais que la fin était inattendue. Et elle l'a été !
Mon avis détonne un peu par rapport aux autres que j'ai pu lire car je n'ai pas trouvé que cétait une "belle" histoire d'amour.


A propos de livres a beaucoup aimé, c'est chez elle que j'avais noté ce livre.
L'avis de conjuration des livres qui est très proche du mien (j'ai eu du mal à en trouver un !!)
et d'autres avis beaucoup plus enthousiastes que le mien chez BOB.


Livre emprunté à la
images.jpg

Partager cet article

Repost0
23 janvier 2010 6 23 /01 /janvier /2010 05:20
salut et libertéQuatrième de couverture :
« Monsieur le Commissaire, vous avez peut-être une belle gueule, mais dans le fond, vous êtes un vrai con. En ce qui me concerne, j'ai tué en toute impunité.
Salut et liberté
X »
Étranges, ces lettres anonymes que reçoit Adamsberg, et tout aussi singulière l'assiduité dont fait preuve le vieux Vasco à siéger sur ce banc, juste en face du commissariat... L'importun vieillard aux poches remplies d'objets insolites et au porte-manteau incongru attise l'exaspération du lieutenant Danglard. Mais, pour le commissaire Adamsberg dont le flair nonchalant confine au génie, l'affaire n'est pas si anodine...

Fred Vargas signe ici deux nouvelles policières où l'on retrouve avec un plaisir intact les personnages décalés, les rencontres déroulantes, le ton si subtilement décontracté qui ont fait son succès.

Mon avis :
J'ai retrouvé ce petit livre dans mon étagère, et chic ! cela m'en fait un de plus pour le challenge deux euros. Ces deux nouvelles ont déjà été publiées dans Coule la Seine que j'avais lu il y a quelques années.
J'ai eu beaucoup de plaisir à les relire d'autant plus que de l'eau a coulé sous les ponts depuis que j'ai lu le dernier Vargas. J'y ai retrouvé ce cher commissaire Adamsberg qui, en ayant l'air de ne rien faire résoud les enquêtes dans lesquelles il se lance et rapidement puisque ce sont des nouvelles.
J'ai passé un très bon moment.

Livre issu de ma
imagesCAFSFWL3.jpg
CHALLENGE-2-EUROS.jpgde Cynthia

Partager cet article

Repost0
21 janvier 2010 4 21 /01 /janvier /2010 05:20
AlbergQuatrième de couverture :
Plutôt que de partir pour l’Afrique en quête d’un hypothétique emploi, Thomas s’installe à Besançon, où son père possède une maison inoccupée. Dans la boutique du rez-de-chaussée, une étrange découverte l’attend : « Ils étaient dix, sanglés d’un solide ruban. Dix ans de vie. Dix épais agendas de commerce in-octavo recouverts de toile noire. »
Rédigés par le chapelier Alberg, disparu deux ans plus tôt, ces carnets remplis de poèmes et d’aphorismes obscurs, entraînent le jeune homme dans un labyrinthe dont il ne soupçonne pas l’étendue. Avec Lucie, qui n’est d’abord pour lui qu’ « un pull mohair couleur de feuille de gui », Thomas tente d’en trouver l’issue. Qui était Alberg, débarqué un jour d’Argentine par hasard? Et comment se fait-il que ses écrits bouleversent la vie de ceux qui les lisent?
Deux poissons d’or, un jeu de marelle, la veuve d’un médecin colonial, un barrage colossal ou encore des tickets du tramway de Trieste, sont parmi les indices qui jalonnent Alberg. Un roman construit comme une partie d’échecs, où le roi et la dame mènent la danse, et où le fou n’est pas celui qu’on croit…

Mon avis :
J'ai été déçue par ma lecture, je m'attendais à plus de recherche sur ce fameux Alberg. Thomas et Lucie se contentent d'émettre des hypothèses sur ce fameux chapelier et le contenu des carnets retrouvés. Rien de très concret, donc, ce livre n'est pourtant pas désagréable à lire, il est bien écrit mais je crois que je m'attendais trop à autre chose. Et la chute qui arrive dans les dernières lignes tombe un peu soudainement à mon goût. Je pense que je ne garderai pas un souvenir impérissable de ma lecture.

Yoshi73 a beaucoup aimé l'ambiance de ce livre.
Un livre agréable et original pour Pascale.

J'ai reçu ce livre grâce au partenariat avec La table ronde sur le site de BOB Le partenariat sur BOB permet de recevoir un livre offert par un éditeur (Merci Mr l'éditeur) avec en contrepartie une critique sur mon blog.

Partager cet article

Repost0
19 janvier 2010 2 19 /01 /janvier /2010 05:20
Un sport et un passe-tempsQuatrième de couverture :
«Pâle fin de journée et la gare est déserte. Dans les cafés les lumières ne sont pas encore allumées. Dean est assis dehors à une des tables en fer. Dans la rue en pente bordée d'arbres qui débouche sur la place, minuscule, presque seule, Anne-Marie descend.»
Elle n'est pourtant pas si jolie. Mais Dean est fou d'elle, de son corps, de sa peau. Le temps d'une virée à travers la France, ils vivent un amour radieux, incandescent et fatalement éphémère...

Résumé :

Au coeur des années 1960, une Delage traverse la France des provinces assoupies avec à son bord deux Américains, deux hommes désinvoltes, deux dilettantes que l'agitation parisienne a cessé d'amuser. Un soir, à la sortie du dancing d'Autun ils arrachent aux avances de quelques soldats ivres une jeune Française à la beauté indolente. Séduite sans efforts par le plus jeune des passagers de la décapotable, elle s'abandonne avec lui à une relation érotique d'une rare densité. Sous le regard insistant du narrateur, imaginant les scènes qui ne lui ont pas été confessées, les amants passent leurs après-midi à se mélanger dans la moiteur d'interminables siestes aux draps éparpillés. Page après page, leur corps à corps baigné de la lumière filtrée par les persiennes dessine les contours d'un amour total comme l'été mais précaire comme un rêve.

Mon avis :
Ce livre est un coup de coeur du libraire chez lequel mon mari a pris conseil pour m'offrir ce livre pour Noël. Et bien je n'ai pas aimé ce livre, je me suis ennuyée car il ne se passe pas grand chose, ils font une virée en voiture, ils vont au restaurant, ils font l'amour et voilà ...... Alors effectivement c'est assez sympa de se promener à travers la France  mais peut être que ce livre est plutôt fait pour plaire aux américains qui ne connaissent pas notre pays. Ce ne fut donc pas un coup de coeur mais une grosse déception, je l'ai même fini en le lisant en diagonale pour voir s'il allait se passer quelque chose.


challenge-100-ans-article-300x225.png
 
Livre issu de ma PAL
imagesCAFSFWL3.jpg
et cadeau de Noël

Partager cet article

Repost0
17 janvier 2010 7 17 /01 /janvier /2010 05:20
No et moiQuatrième de couverture :
"Elle avait l'air si jeune. En même temps il m'avait semblé qu'elle connaissait vraiment la vie, ou plutôt qu'elle connaissait de la vie quelque chose qui faisait peur."

Adolescente surdouée, Lou Bertignac rêve d'amour, observe les gens, collectionne les mots, multiplie les expériences domestiques et les théories fantaisistes.
Jusqu'au jour où elle rencontre No, une jeune fille à peine plus âgée qu'elle. No, ses vêtements sales, son visage fatigué. No dont la solitude et l'errance questionnent le monde. Pour la sauver, Lou se lance alors dans une expérience de grande envergure menée contre le destin.
Mais nul n'est à l'abri...

Mon avis :
C'est un livre que je lis pour la deuxième fois car je l'ai reçu en cadeau, comme je l'avais bien aimé je me suis replongée dedans. J'ai été touchée par l'histoire de ces deux jeunes filles ainsi que par l'histoire familiale de Lou. Lou va aider No à sortir de sa vie dans la rue, et par la même occasion cela va aider sa maman à sortir de la dépression dans laquelle elle est plongée depuis plusieurs années.
 C'est une histoire qui se lit facilement, sur un sujet sensible. Et même si on se demande si tout ce qui s'y passe est très réaliste, c'est une bonne lecture.


Beaucoup d'avis d'autres personnes chez BOB

Livre issu de ma
imagesCAFSFWL3.jpg
offert par Celsmoon lors du SLAT SWAP

Partager cet article

Repost0
15 janvier 2010 5 15 /01 /janvier /2010 05:20
l'homme sans passéQuatrième de couverture :
À Los Angeles, un homme agonise dans une ruelle. Aux policiers dépêchés sur place, il murmure quelques mots : il cherche son fils... Elvis Cole. Quand le célèbre détective arrive sur les lieux, il est trop tard, l'inconnu vient de rendre son dernier souffle. Cet homme mystérieux serait donc son père ? Les souvenirs affluent alors : sa mère, mentalement fragile ; lui, enfant livré à lui-même ; et ce père, désespérément inconnu.
Accompagné de ses fidèles acolytes, Elvis Cole va se lancer dans la plus douloureuse des enquêtes personnelles. Et il n'est pas au bout de ses surprises...

« Voilà un détective qui vieillit bien et que l'on est prêt à suivre les yeux... grands ouverts. » Philippe Lemaire - Le Parisien / Aujourd'hui en France

Mon avis :
Bof, bof, bof, voilà mon avis. Je n'ai pas été passionnée du tout par ce livre. On voit écrit 'thriller' sur la couverture, mais il n'y a pas de suspense, pas d'action, pas de surprise. Mon avis est donc bref et très moyen.


Livre du club de lecture avec mes copines
imagesCA91DN22.jpg

Partager cet article

Repost0
14 janvier 2010 4 14 /01 /janvier /2010 16:22
Voici un petit jeu que j'ai vu chez Enna, l'auto portrait du jeudi. Je lui avais dit que je ne le ferai pas cette foi-ci mais je le trouve vraiment sympa.

Le principe du Self Portrait Thursday, c'est de prendre une photo sur laquelle on apparaît (un peu ou beaucoup...comme on veut) en respectant une contrainte donnée sur le site.  Cliquez ici pour avoir les explications et les règles.

En novembre j'avais particpé avec les pois.

Ce mois-ci, la contrainte est : BONNE RESOLUTION

Je ne prends jamais de bonnes résolutions alors pour l'occasion on fera comme si ......
donc je dis qu'en 2010 je vais lire, lire, lire, lire et ..... lire

Pas très difficile pour moi étant donné que c'est mon loisir préféré avant tous les autres, celui dont je ne pourrai pas me passer.


CIMG4952



Partager cet article

Repost0
13 janvier 2010 3 13 /01 /janvier /2010 05:20
Lulu femme nueRésumé :
Lulu, mère de famille de 40 ans sans histoires, a disparu depuis deux semaines, abandonnant mari et enfants à ses amis désemparés. L'un d'eux, Xavier, a retrouvé sa trace. En une nuit, il entreprend de raconter aux autres ce qu'a vécu Lulu pendant cet étrange voyage. En sortant d'un énième entretien d'embauche, elle s'est octroyé quelques jours de liberté, seule, sur la Côte.

Mon avis :
Je ne suis pas très BD en général, mais j'avais entendu parler de Lulu sur certains blogs, et ce que j'en avais lu me tentait. J'ai beaucoup aimé cette lecture, c'est une histoire assez réaliste qui pourrait se passer en vrai. J'ai été touchée par cette femme qui comme moi ne travaille plus depuis quinze ans, mais heureusement pour moi mon mari ne me traite pas de "grosse courge" !!! On vit à travers les mots d'un des amis cette bulle d'air qu'elle s'accorde loin de sa famille. De plus, cela se passe près de chez moi puisqu'elle va à un entretien d'embauche à Angers et qu'elle part ensuite sur la côte.
Alors maintenant, j'attends avec impatience la sortie du deuxième volume de cette histoire au mois de mars car il y a un certain mystère à la fin de ce premier livre. Dès qu'il sort, c'est sûr je l'achète !!!!!!

Enna a beaucoup aimé cette histoire.
Val a trouvé les personnages attachants.
Flo a été embarquée par l'histoire.

Livre issu de ma
imagesCAFSFWL3.jpg
et cadeau de Noël

Partager cet article

Repost0
11 janvier 2010 1 11 /01 /janvier /2010 05:20
Le treizième conte Quatrième de couverture :
Vida Winter, auteur de best-sellers vivant à l'écart du monde, s'est inventé plusieurs vies à travers des histoires toutes plus étranges les unes que les autres et toutes sorties de son imagination. Aujourd'hui, âgée et malade, elle souhaite enfin lever le voile sur l'extraordinaire existence qui fat la sienne. Sa lettre à Margaret Lea est une injonction : elle l'invite à un voyage dans son passé, à la découverte de ses secrets. Margaret succombe à la séduction de Vida mais, en tant que biographe, elle doit traiter des faits, non de l'imaginaire. Et elle ne croit pas au récit de Vida.
Dès lors, les deux femmes vont confronter les fantômes qui hantent leur histoire pour enfin cerner leur propre vérité.

Mon avis :
C'est à la fois le récit de la vie de Vida Winter et la recherche de la vérité par Margaret, car elle doute de la véracité de ce que lui raconte Vida Winter, tout cela entremêlé avec le vécu de Margaret.
Vida est un auteur contemporain que n'a jamais lu Margaret puisqu'elle ne lit que des oeuvres d'écrivains morts. Elle se demande d'ailleurs pourquoi elle a été choisie pour cette biographie.
Une fois plongée dans ce livre, je ne pouvais plus en sortir, cette histoire est mystérieuse et surprenante.
L'atmosphère n'est pas très gaie mais elle est assez envoûtante.
L'ambiance de ce livre donne envie d'en savoir plus au fur et à mesure qu'on avance dans l'histoire. De plus les deux protagonistes sont des amoureuses des livres ce qui n'est pas pour me déplaire. J'ai passé un très bon moment en étant tenue en haleine tout au long de l'histoire.

Un roman que j'avais noté chez Brize quand son blog était tout récent.
Beaucoup de blogueurs l'ont lu, pour avoir d'autres avis  allez voir chez BOB.

Livre emprunté à la
images.jpg

Partager cet article

Repost0
9 janvier 2010 6 09 /01 /janvier /2010 05:20
les monologues du vaginQuatrième de couverture :
« J'ai décidé de faire parler des femmes, de les faire parler de leur vagin, de faire des interviews de vagins..., et c'est devenu ces Monologues... Au début, ces femmes étaient un peu timides, elles avaient du mal à parler. Mais une fois lancées, on ne pouvait plus les arrêter. Les femmes adorent parler de leur vagin. »

Depuis leur parution aux États-Unis en 1998, Les Monologues du vagin ont déclenché un véritable phénomène culturel : rarement pièce de théâtre aura été jouée tant de fois, en tant de lieux différents, devant des publics si différents...
Mais que sont donc ces Monologues dans lesquels toutes les femmes se reconnaissent ? Il s'agit ni plus ni moins de la célébration touchante et drôle du dernier des tabous : celui de la sexualité féminine. Malicieux et impertinent, tendre et subtil, le chef-d'oeuvre d'Eve Ensler donne la parole aux femmes, à leurs fantasmes et craintes les plus intimes.
Qui lit ce texte ne regarde plus le corps d'une femme de la même manière. Qui lit ce texte ne pense plus au sexe de la même manière.

Mon avis :
Voici les réflexions qui me sont venues à l'esprit pendant ma lecture :
- Mais ! elle ne parle pas du vagin, elle parle du sexe féminin en général
- Les poils ce n'est pas le vagin
- idem pour le clitoris
- ah voilà, elle en parle enfin vraiment (page 45 !)
et voila, une fois à la page 45 on entre dans le vif du sujet (pardonnez moi l'expression !!!), j'ai trouvé certains monologues très drôles (le vagin en colère de Woopi Goldberg !), certains très durs (sur le viol).
L'auteur intercale aussi certains évènements qui pouvaient se passer au moyen-âge ou au XIXème siècle, des extraits d'articles sur le sujet.
C'est un petit livre très vite lu et c'est original de traiter le sujet de cette façon, ceci dit il aurait pu être un peu plus étoffé.

Voici d'autres avis chez BOB.

J'ai lu ce livre dans le cadre du challenge des coups de coeurs de la blogosphère, mais il n'a pas été un coup de coeur pour moi. Je l'ai choisi dans les coups de coeur de Theoma.
coeur-vs3.jpg


Livre emprunté à la
images.jpg

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Pages de lecture de Sandrine
  • : La lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.
  • Contact

Mes lectures du moment

La grande escapade
  de Jean-Philippe Blondel

 

 

Blanc mortel
de Robert Galbraith (livre audio)

 

 

Pour me suivre sur Facebook
Les pages de lecture de Sandrine             

Emprunts à la bibliothèque

Romans

Mamie Luger
  de Benoît Philippon

 

La papeterie Tsubaki
   de Ito Ogawa


 

 

 

DVD

Le cercle littéraire de Guernesey

 

Archives

Challenges en cours

 

  

 

          

       

                    

 

     

Liens



 

Vendredilecture