28 février 2010 7 28 /02 /février /2010 05:20

Les enfants de l'empereurQuatrième de couverture :
Les enfants de l'empereur Manhattan, début 2001.
Trois jeunes trentenaires, amis depuis l'université, se retrouvent déchirés entre leurs rêves et les exigences du réel : Marina, apprentie journaliste, écrasée par son père Murray, qui règne en maître sur l'intelligentsia new-yorkaise ; Danielle. en quête de l'âme soeur et de reconnaissance professionnelle ; Julius, pigiste gay et sans le sou, n'aspirant qu'à se ranger sans pouvoir s'y résoudre.
 Leurs rapports se compliquent dangereusement avec l'arrivée du séduisant Ludovic et surtout avec celle de Bootie, vingt ans, idéaliste et provincial, dont l'éducation reste à faire.
Cette double irruption déclenche une série de rapports de force et de chasses-croisés sentimentaux, un jeu de séduction et de faux-semblants à l'issue duquel les masques vont tomber.
Et Murray, « l'empereur », entraînera dans sa chute tous ces grands enfants, dans une comédie de l'innocence perdue qui culminera un certain 11 septembre.
Par son jeu virtuose sur les points de vue, son habileté à relier chaque trajectoire individuelle à la trame de l'Histoire, Claire Messud nous offre un portrait aussi féroce que réjouissant d'une métropole narcissique, et recrée toute une époque, si proche et déjà si lointaine.

Mon avis :
Je vais avoir beaucoup de mal à parler de ce livre car je ne l'ai pas aimé du tout. Je me suis forcée pendant presque 200 pages (ce qui est un exploit quand je n'aime pas un livre !) car il fait partie de mon challenge ABC.  Ce roman raconte surtout la vie et les désillusions de personnages auxquels je ne me suis pas attachée du tout.
Première déception de mon challenge, j'espère qu'elles ne seront pas trop nombreuses.

Un coup de coeur pour George.
Un coin de blog reste sur sa faim.
Enna a beaucoup aimé ce roman.
Un roman dynamique et intelligent pour Brize.
Cuné n'est pas enthousiaste.
Les avis sont donc partagés !!!!!


Livre emprunté à la
images.jpgchallenge ABC

Partager cet article

Repost0
10 février 2010 3 10 /02 /février /2010 05:20
Anna Karenine c'est moiQuatrième de couverture :
« Être une héroïne de roman ne m'empêche pas de prendre le métro, au contraire.
Portée par ma vocation, je m'y engouffre avec exaltation. Différents mondes superposés les uns aux autres ne nous apprennent-ils pas à vivre dans plusieurs dimensions ? »

Établie avec succès dans sa nouvelle activité de traiteur à domicile, Alice Quester cherche toujours des réponses à ses multiples questions : en quoi consiste notre existence ? Comment lui donner l'intensité désirée ?

Son projet :
. Lire et relire Anna Karénine.
. Se pencher sur le cas Tolstoï.
. Suivre de près sa soeur aînée, son frère altermondialiste, son voisin de palier... et aussi cet homme aperçu au volant d'une voiture ou sur les pages people d'un magazine : Neil Larue.
. Voir si tous ces destins mêlés au sien peuvent former quelque chose
de cohérent : un vrai roman de la vie, ou une vraie vie de roman...

Mon avis :
Eh bien non, tous ces destins mêlés au sien ne m'ont pas paru cohérents ..... Ce livre est vraiment déstabilisant, Alice imagine une vie de roman pour les personnes qui font partie de sa vie, et en fin de compte je ne savais plus si c'était la vie ou le roman de la vie, tout cela entrecoupé de passages sur la vie de Tolstoï et de résumé d'Anna Karénine. Donc, tout cela fait un méli-mélo auquel je n' ai pas accroché.
J'ai pourtant vraiment essayé jusqu'à la moitié du livre car c'est bien écrit. Je crois que j'ai l'esprit trop cartésien pour ce genre d'histoire. Dommage !
Le seul point positif est que ça donne envie de lire Anna Karénine de Tolstoï.

J'ai reçu ce livre grâce au partenariat avec Les éditions Philippe Rey sur le site de BOB Le partenariat sur BOB permet de recevoir un livre offert par un éditeur (Merci Mr l'éditeur) avec en contrepartie une critique sur mon blog.



Partager cet article

Repost0
29 janvier 2010 5 29 /01 /janvier /2010 05:20

Tout est sous contrôleQuatrième de couverture :
On peut avoir un caractère de chien, un sens de la répartie assassin, mais rester, même malgré soi, un mec bien. Hugh Laurie, formidable interprète du Dr. House, a largement su le prouver sur le petit écran, il récidive avec ce thriller palpitant dont le héros, Thomas Lang est un ancien militaire d'élite qui, hormis sa Kawasaki ZZR1100, n'a pas grand chose à perdre.

Aussi, lorsqu'on lui propose 100 000 dollars pour tuer Mr. Woolf, un riche homme d'affaire londonien, Thomas ne se contente pas de refuser poliment, mais pousse l'indécence jusqu'à essayer de prévenir la future victime du complot qui se trame contre lui. Une bonne intention ? L'enfer en est pavé.

On retrouve dans ce thriller aussi prenant qu'un livre de Robert Ludlum, aussi décapant qu'un épisode de Dr. House, le mauvais esprit salvateur de Hugh Laurie, au service d'une intrigue passionnante et d'un personnage qu'on n'oubliera pas de sitôt.

Mon avis :
Déjà ça commencait mal , je n'avais pas envie de lire ce livre. Alors pourquoi l'as-tu lu  ? me direz vous.
Et bien il fait partie des livres du club de lecture auquel je participe avec des copines donc je ne voulais pas le rendre sans l'avoir lu ou au moins sans avoir essayé de le lire !!!! Car ce ne fut qu'un essai .... non transformé ! Des blagues incessantes à tel point que cela sent l'obligation d'en faire, c'est pénible, une intrigue qui traîne à démarrer, bon OK je ne me suis pas forcée longtemps puisque j'ai abandonné à la page 70, j'avais vraiment l'impression de perdre mon temps. Peut être que les fans du Docteur House seront plus indulgentes que moi. Ca sent vraiment le profit puisque ce livre paru en 1996 n'est sorti en France qu'en 2009 suite au succès de l'écrivain dans la série bien connue dans laquelle il joue le Docteur House.

Pour Karine c'est un thriller captivant avec de l'humour.
Un petit polar sympa pour Emeraude.
Cuné a un avis assez proche du mien.

Livre du club de lecture avec mes copines
                  imagesCA91DN22.jpg

Partager cet article

Repost0
12 octobre 2009 1 12 /10 /octobre /2009 05:00

Quatrième de couverture :
A San Francisco, le milliardaire George Morton s'écrase du haut d'une falaise à bord de sa Ferrari quelques minutes seulement après avoir annoncé qu'il retirait son soutien à un mouvement écologiste international...
Avant de disparaître, George avait laissé un message énigmatique. Peter, son avocat, et Sarah, son assistante, le décryptent... et se trouvent emportés dans une course-poursuite qui va les précipiter des glaces de l'Antarctique aux forêts vierges de Mélanésie.
Face à eux, un ennemi insaisissable prêt à détruire la planète pour prouver qu'elle est en danger. Tremblement de terre, tsunami, cyclone : si les idéalistes fous ne sont pas neutralisés,  des milliers de gens vont mourir dans une série de catastrophes naturelles d'une ampleur sans précédent...

Mon avis :
Ce livre est TROP !!!!!
Trop long à démarrer (la voiture ne s'écrase pas avant la page 175 !!!!), trop lent, trop technique, trop scientifique pour moi, oui beaucoup trop.
Il y a beaucoup d'explications techniques et scientifiques sur le réchauffement de la planète.
Alors voilà, j'en ai abandonné la lecture.
Je me suis quand même accrochée pendant près de 200 pages, mais vu qu'il en fait plus de 600 et que je n'étais pas passionnée, j'ai arrêté.
J'en profite donc pour vous dire que la lecture est pour moi un vrai plaisir. Quand j'ai commencé un livre et que l'envie de le lire n'est plus là, je m'obstine un peu mais pas trop. Il y a tellement d'autres livres à lire !
Parfois je me dis que je ne l'ai pas lu au bon moment ou que je suis dans une mauvaise période, c'est possible.
Mais pour celui-là, pas de doute il n'est pas fait pour moi. A mon grand regret car c'est le premier livre de cet auteur que je voulais lire, et l'amie qui me l'a conseillé est une fan de Michael Chrichton.
Dans mes statistiques de lecture depuis quelques années (merci Excel) je m'aperçois que j'en abandonne environ un sur dix en cours de route.
Je pense que chroniquerai plutôt les livres que j'ai lu en entier, ce sera plus intéressant pour tout le monde.

Voici la liste des droits imprescriptibles du lecteur (connue de beaucoup d'entre vous certainement) établie par Daniel Pennac dans 'Comme un roman'.

1. Le droit de ne pas lire.
2. Le droit de sauter des pages.
3. Le droit de ne pas finir un livre.
4. Le droit de relire.
5. Le droit de lire n'importe quoi.
6. Le droit au bovarysme (maladie textuellement transmissible).
7. Le droit de lire n'importe où.
8. Le droit de grappiller.
9. Le droit de lire à haute voix.
10. Le droit de nous taire.


Livre du club de lecture avec mes copines
 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Pages de lecture de Sandrine
  • : La lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.
  • Contact

Mes lectures du moment

La grande escapade
  de Jean-Philippe Blondel

 

 

Blanc mortel
de Robert Galbraith (livre audio)

 

 

Pour me suivre sur Facebook
Les pages de lecture de Sandrine             

Emprunts à la bibliothèque

Romans

Mamie Luger
  de Benoît Philippon

 

La papeterie Tsubaki
   de Ito Ogawa


 

 

 

DVD

Le cercle littéraire de Guernesey

 

Archives

Challenges en cours

 

  

 

          

       

                    

 

     

Liens



 

Vendredilecture