5 octobre 2015 1 05 /10 /octobre /2015 16:11
Un doux pardon de Lori Nelson Spielman

...

Quatrième de couverture : 
Hannah Farr est une personnalité en vue de La Nouvelle-Orléans. Animatrice télé, son émission quotidienne «The Hannah Farr Show» est suivie par des milliers de fans. Côté coeur, elle file depuis deux ans le parfait amour avec Michael Payne, le maire de la ville. Mais sa vie toute tracée va être bousculée par deux petites pierres...

Ces «pierres du Pardon» connaissent un immense succès aux États-Unis. Le concept est simple : si vous avez quelque chose à vous faire pardonner, il suffit d'envoyer une lettre d'excuses à la personne que vous avez blessée, accompagnée de deux pierres. Si cette dernière accepte vos excuses, elle vous renvoie l'une des deux pierres.

Bien inoffensives à première vue, celles-ci vont toutefois forcer Hannah à replonger dans son passé, celui-là même qu'elle avait soigneusement mis de côté depuis de nombreuses années, et toutes les certitudes de sa vie vont être balayées comme un château de cartes...
Est-il encore temps de changer le destin ?

Après le succès international de Demain est un autre jour, Lori Nelson Spielman revient avec un roman empreint de la même originalité. Malicieux et tendre, ce livre possède tous les ingrédients irrésistibles des feel-good books : entre humour et profondeur, l'héroïne nous entraîne sur la voie de l'optimisme !

 

Mon avis : 
Grosse déception pour ce roman alors que j'avais aimé le premier titre de cet auteur, Demain est un autre jour.

Cela part d'un bon sentiment cette histoire de pardon mais certains résultats sont catastrophiques et remuer le passé fait parfois plus de mal que de bien. De plus, Hannah fait remonter des évènements très lointains à tel point que finalement elle ne sait plus trop si cela a vraiment eu lieu.

Est-ce vraiment nécessaire de rouvrir une page qui a été tournée ? Même si le pardon n'a pas été donné ? Pas sûr du tout à la lecture de ce roman.

La quatrième de couverture parle d'optimisme, un optimisme que je n'ai pas du tout ressenti à la lecture, bien au contraire.

Bref, j'ai eu une impression de tristesse, de couteau remué dans la plaie, je ne suis donc pas du tout d'accord avec cette phrase "Malicieux et tendre, ce livre possède tous les ingrédients irrésistibles des feel-good books : entre humour et profondeur, l'héroïne nous entraîne sur la voie de l'optimisme !".

Je l'ai vite fini en diagonale histoire de voir comment cette histoire allait se terminer et de passer à autre chose.

 

L'avis de Stephie qui a aimé.

 

Livre issu de ma 

Partager cet article

Repost0
1 mars 2015 7 01 /03 /mars /2015 15:30
Détectives Miss Crumble - Le monstre botté de Hanna, Guinebaud et Lou

...

Résumé : 
1918. Au lendemain de la guerre, dans le sympathique village de Sweet Cove, tout respire la douceur de vivre. Ah, Sweet Cove... ses jardins bien entretenus, ses salons de thé aux doux parfums de gâteaux chauds... C'est pourtant ici que va frapper un mystérieux assassin botté, l'occasion rêvée pour une célèbre institutrice retraitée de s'adonner à son sport préféré : mener l'enquête.

 

Mon avis : 
Il n'y a pas trente-six façons de le dire... je n'ai pas aimé cette BD.

Je n'ai pas trop aimé les dessins et je n'ai pas été convaincue par le personnage principal. C'est une institutrice retraitée, avec des cheveux gris mais la peau toute lisse... et en 1918 elle a des décolletés trèèès décolletés, vu l'époque cela ne me paraît que peu plausible.

La chute de l'histoire est plutôt bien mais j'ai tellement été gênée par les dessins que je n'ai pas tout lu attentivement sauf la fin justement.

Désolée de ne pas vous donner envie.

Mon mari a lu cette BD juste après moi et sans se concerter .... même avis ! 

 

Cette BD fait partie du Prix BD Cezam 2015.

 

   BD empruntée à la

          images.jpg

 

               Animal

 

      

 

                Mort

 

      

 

 

Partager cet article

Repost0
19 juin 2014 4 19 /06 /juin /2014 22:33

                                                

Quatrième de couverture :
Midgley, la quarantaine indécise, a souvent rêvé de tuer son père, et dans ses rêves tout allait très vite. Quand on lui apprend que le vieil homme est à l'article de la mort, il est presque soulagé, persuadé qu'une nouvelle vie l'attend, loin du mépris et de l'emprise paternels. Pourtant, à l'hôpital du Yorkshire où son insupportable géniteur est transporté dans un état grave après une attaque, rien ne se passe comme prévu : l'agonie est interminable.
Midgley refuse alors d'offrir une ultime occasion à son père d'être déçu et décide de rester à son chevet, en fils modèle, jusqu'à son dernier souffle. Mais même inconscient et mourant, le vieillard réussira à faire de ces ultimes moments partagés un petit séjour en enfer. Et alors que la libération se fait attendre, le lecteur suit avec délices la mise en scène de l'hypocrisie sociale et des difficiles relations père-fils. Soins intensifs distille au fil des pages le meilleur de l'humour british. Jubilatoire.

 

Mon avis : 
Jubilatoire ? Mouais... Humour british ? alors celui-ci n'est pas pour moi !

Mais heureusement ce livre était très court.

Très grosse déception alors que je gardais un bon souvenir de La reine des lectrices et de La mise à nu des époux Ransome du même auteur.

N'ayant pas ressenti l'humour prévu, je n'ai vu aucun intérêt à cette histoire. Cette attente de la mort d'un homme, sans aucune compassion de la part des "spectateurs", est très bizarre. La sœur est très raciste, le fils se sent obligé d'être là, le petit neveu veut voir son premier mort...

J'ai même du mal à en parler car cette histoire ne m'a pas touchée du tout.

 

L'avis de Cynthia.

 

     Livre issu de ma 

         

      

 

 

Partager cet article

Repost0
25 mai 2014 7 25 /05 /mai /2014 22:23

                                             

Quatrième de couverture :
À sept ans, Édouard écrit son premier poème, quatre rimes pauvres qui vont le porter aux nues et faire de lui l'écrivain de la famille. Mais le destin que les autres vous choisissent n'est jamais tout à fait le bon...

Avec grâce et délicatesse, Grégoire Delacourt nous conte une histoire simple, familiale, drôle et bouleversante.

Mon avis : 
Depuis sa sortie, j'attendais pour lire ce livre et je l'ai enfin emprunté à la bibliothèque.

Cela n'a pas fonctionné entre nous, je ne me suis pas du tout attachée à ce personnage ni à sa famille, sauf quelques passages avec le frère handicapé.

Je n'ai été ni amusée ni bouleversée (cf 4ème de couv.)

J'ai trouvé que cet Edouard avait globalement une vie bien triste.

En revanche, de nombreux faits et lieux me parlaient car je suis de la même génération que l'auteur et son héros, et il évoque des endroits que je connais bien étant moi-même originaire du Nord. 

Je dois bien avouer que j'ai accéléré le rythme pour arriver au bout de ce roman qui semble autobiographique.

 

Les avis de Sylire, A propos de livres, Liliba et Géraldine.

 

    Livre emprunté à la

         images.jpg

 


      Catégorie famille

Partager cet article

Repost0
11 mai 2014 7 11 /05 /mai /2014 22:10

                                                   

 

Quatrième de couverture :
« Le jour ou je revins à Templeton, en pleine disgrâce, le cadavre d'un monstre mesurant près de seize mètres émergea à la surface du lac Glimmerglass. »

Ainsi s'ouvre Les Monstres de Templeton, un roman qui balaie deux siècles d'histoire : celle d'une jeune fille à la recherche de son père, et celle d'un village, ancrée dans l'Amérique profonde, au milieu des légendes et des secrets de famille.
À la suite d'une déconvenue amoureuse, Willie Upton frappe à la porte de la vieille demeure ou vit encore sa mère, Vivienne, ancienne hippie devenue baptiste fervente sur le tard... Au lieu du réconfort qu'elle vient y chercher, Willie trouve un village sens dessus dessous, chamboulé par l'apparition d'un animal démesuré, et découvre un terrible mensonge : son père existe bel et bien, elle n'est pas le fruit hasardeux des amours libres de sa mère, mais bien la fille d'un homme connu et reconnu dans Templeton. 

Lancée dans une enquête à rebondissements pour retrouver son père, elle part sur la trace de ses ancêtres et reconstitue la fabuleuse généalogie qui mène à son histoire.

 

Mon avis : 
Je vous le dis tout de suite, la quatrième de couverture est trompeuse, j'attends toujours l'enquête à rebondissements... 

Willie, enceinte, revient dans la demeure familiale où elle retrouve sa mère, ses souvenirs et ses ancêtres et peut-être... son père.

Mon intérêt a été très, très inégal durant la découverte de cette histoire. Certains passages sont assez sympa, d'autres sont plutôt embrouillés.

Globalement, j'ai trouvé que cela manquait de rythme, je ne me suis pas vraiment attachée aux personnages, j'avais hâte que cela se termine et je dois bien dire que j'ai terminé en accéléré juste pour savoir qui était le père de Willie.

Une belle déception, tant pis.

 

    Livre emprunté à la
         images.jpg

 


      Catégorie animal

 

 

Partager cet article

Repost0
25 avril 2014 5 25 /04 /avril /2014 22:03

                                                

 

Quatrième de couverture : 
Réveillée tard le matin de Noël, Holly se voit assaillie par un sentiment d’angoisse inexplicable. Rien n’est plus comme avant. Le blizzard s’est levé, les invités se décommandent pour le déjeuner traditionnel. Holly se retrouve seule avec sa fille Tatiana, habituellement affectueuse, mais dont le comportement se révèle de plus en plus étrange et inquiétant…

L'interprétation d'Irène Jacob aiguise à chaque mot l’inquiétude et l’étrangeté.

Mon avis : 
J'avais bien aimé la version papier de ce livre malgré les question restées sans réponse. Pour une fois, j'ai préféré la version papier à la version audio.

La lectrice est très bien tant qu'elle ne prend pas un ton geignard, tant qu'elle ne crie pas quand les personnages sont en colère. J'ai trouvé que cela faisait "faux".

Je n'ai pas réussi à être prise dans cette ambiance particulière que j'avais sentie lors de ma première lecture. Je me suis ennuyée, il faut bien le dire.

La chute ne m'a pas paru cohérente mais je ne peux pas dire pourquoi au cas où vous n'auriez pas lu le livre....

Une déception alors que je pensais prendre plaisir à redécouvrir ce livre sous cette forme.

Mon avis sur la version papier est ici.

 

 
                                 Catégorie moment/temps


Catégorie moment/temps

Partager cet article

Repost0
21 avril 2014 1 21 /04 /avril /2014 22:01

                                           

Quatrième de couverture :
Nicolas Duhamel découvre à plus de vingt ans qu'un troublant mystère entoure ses origines. Pourquoi sa famille a-t-elle délibérément rayé un pan de son histoire ? Son père, disparu au large de la côte basque alors qu'il était encore enfant, n'est plus là pour lui répondre. Affecté par l'onde de choc de ces révélations, le jeune homme se lance sur la piste de ses ancêtres, jusqu'à Saint-Pétersbourg.

De cette enquête découlera un roman qui rencontrera un succès phénoménal. Grâce à ce livre, Nicolas pense en avoir fini avec les fantômes du passé. Pourtant, lors d'un séjour dans un hôtel de rêve sur une île toscane, il verra s'accumuler orages et périls, défiler sa vie et se jouer son avenir.
Réflexion sur l'identité mais aussi sur l'écriture, À l'encre russe, spectaculaire roman à tiroirs, marque le sacre de la reine du secret.

Mon avis : 
Une fois n'est pas coutume, je n'ai pas aimé ce livre de Tatiana de Rosnay, jusqu'ici j'avais aimé tout ce que j'avais lu d'elle. 

Nicolas a écrit son premier roman qui a connu un succès fulgurant, un film en a même été tiré. Tout le monde attend le suivant mais il n'arrive plus à écrire. Nous faisons sa connaissance lors d'un petit séjour en Italie, dans un hôtel de luxe avec sa petite amie.

Je n'ai pas du tout aimé ce personnage, tourné  vers lui-même, superficiel, vaniteux. Il est clair que le succès lui est monté à la tête, sans cesse il fait des recherches avec son nom sur Google. Il a beaucoup changé, il a coupé les ponts avec son meilleur ami, il est assez imbuvable avec les femmes.

Un petit quart du livre parle d'un secret de famille qui nous sera révélé petit à petit.  C'est pour en connaître les tenants et les aboutissants que j'ai terminé ce livre en vitesse accélérée +++.

Une très grosse déception.

 

 Livre issu de ma 

     

Catégorie matière

 

Partager cet article

Repost0
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 23:07
Quatrième de couverture :
Angleterre, 1972. Byron Hemmings, onze ans, apprend de la bouche de son meilleur ami que deux secondes vont être ajoutées au temps, afin de faire coïncider l'heure officielle avec la rotation réelle de la Terre. Cela le terrifie. Toucher au temps n'est-il pas extrêmement dangereux ?

En petit garçon responsable, il écrit à la BBC, à la Nasa, à son député... Mais personne ne semble prendre la mesure du danger.
Lorsqu'il voit l'aiguille des secondes de sa montre reculer, il se jette sur sa mère, Diana, pour qu'elle en soit témoin. Celle-ci, au volant, a un instant d'inattention.

Et l'irréparable se produit...
La vie parfaite construite par Diana s'effondre peu à peu. Qui en est le véritable responsable ? La fatalité ? Le hasard ? Ou ces deux secondes qui n'auraient jamais dû exister ?
Fragilité des êtres, de l'existence, mais aussi rédemption par l'amitié et l'amour, tels sont les thèmes abordés dans ce texte tendre et poétique.

Mon avis : 
J'ai accepté de recevoir ce livre proposé par les Editions XO car j'avais bien aimé
"La lettre qui allait changer le destin d'Harold Fry arriva un mardi". 

Grosse déception ! Le principe de départ est pourtant sympa : est-ce que deux secondes peuvent changer quelque chose dans nos vies ?  
Byron, onze ans, en est persuadé et quand l'évènement se produit, il se passe vraiment quelque chose.

J'ai trouvé que l'histoire tournait un peu en rond, c'est très long à démarrer et il ne se passe pas grand chose. On découvre bien sûr la vie de Byron et de sa famille, la tyrannie du mari, l'admiration de Byron pour sa mère.

D'un autre côté, on fait connaissance avec Jim qui habite un camping car, il est vraiment très particulier, il a de nombreux TOC, au départ on ne sait pas trop qui il est. Les chapitres avec Jim sont mes préférés.

Bref, j'ai hâte de lire d'autres avis pour savoir si je suis la seule à m'être ennuyée.

L'avis de Keisha.

Merci aux Editions XO.

 


  Catégorie moment/temps

 

Partager cet article

Repost0
7 décembre 2013 6 07 /12 /décembre /2013 23:06
Quatrième de couverture :
«Mon neveu Marteinn est venu me chercher à la maison de retraite. Je vais passer le plus clair de l'été dans une chambre avec vue plongeante sur la ferme que vous habitiez jadis, Hallgrímur et toi.» Ainsi commence la réponse - combien tardive - de Bjarni Gíslason de Kolkustadir à sa chère Helga, la seule femme qu'il aima, aussi brièvement qu'ardemment, d'un amour impossible.

Et c'est tout un monde qui se ravive : entre son élevage de moutons, les pêches solitaires, et sa charge de contrôleur du fourrage, on découvre l'âpre existence qui fut la sienne tout au long d'un monologue saisissant de vigueur.

Car Bjarni est un homme simple, taillé dans la lave, pétri de poésie et d'attention émerveillée à la nature sauvage.

Ce beau et puissant roman se lit d'une traite, tant on est troublé par l'étrange confession amoureuse d'un éleveur de brebis islandais, d'un homme qui s'est lui-même spolié de l'amour de sa vie.

Mon avis : 
Autant de lire de suite, je n'ai pas aimé ce livre. Il est court et pourtant j'ai fait une pause au milieu pour ne pas l'abandonner.
Je n'ai pas du tout été touchée par l'histoire de cet homme, j'ai eu l'impression qu'il racontait ce qui lui passait par la tête : son élevage de brebis, ses rencontres avec Helga, des passages de sa vie.

Ce qui m'a fait rire : Le vertige glucosé du désir...
Ce qui m'a étonnée : Il compare la beauté d'Helga à la découverte de son nouveau tracteur...
Ce qui m'a énervée : Les seins et les fesses d'Helga, c'est tout ce qui l'intéresse...

Je fais donc partie des déçues, tant pis. 

 

Livre  emprunté à la 
     images.jpg

 10/12

 

 

 

Partager cet article

Repost0
5 octobre 2013 6 05 /10 /octobre /2013 22:05
Quatrième de couverture : 

Cet été-là, il part avec Éléna en Slovénie, pour changer d'air. Mais très vite, tout vient contrarier l'intimité du jeune couple : la traversée à la nage d'un lac glacé, une nuit passée dans un parc, un accident de voiture, une chatte en chaleur dans leur chambre d'hôtel, rien ne se passe comme ils l'espéraient.
Dès lors, ce périple chaotique semble déteindre sur leur relation au point qu'ils finissent par ressembler, l'un pour l'autre, au pays qu'ils traversent : aussi familier que mystérieux, aussi énervant qu'attendrissant.

Avec beaucoup d'humour et de subtilité, Clément Bénech nous offre les instantanés d'un amour qui décline et qui, malgré la bonne volonté des deux amants, court inexorablement vers sa fin.

Mon avis : 
Je ne lis plus les quatrièmes de couverture (ou en diagonale), dans le cas de ce livre j'ai bien fait, tout y est dit et il ne se passe rien de plus.

Un couple part en voyage en Slovénie, il ne se passe pas grand chose et heureusement que ce livre est très court sinon il est certain que je ne l'aurais pas terminé. 

A partir de la moitié du livre, j'attendais qu'il se passe un évènement marquant, quelque chose de surprenant... mais non, je suis donc très déçue.

Quelques phrases m'ont quand même fait sourire mais je n'ai pas été touchée ni très intéressée par cette histoire

 

Les avis de Noukette et Clara.

Livre  emprunté à la    images.jpg Petit bac 2013
            catégorie météo       

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Pages de lecture de Sandrine
  • : La lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.
  • Contact

Mes lectures du moment

La grande escapade
  de Jean-Philippe Blondel

 

 

Blanc mortel
de Robert Galbraith (livre audio)

 

 

Pour me suivre sur Facebook
Les pages de lecture de Sandrine             

Emprunts à la bibliothèque

Romans

Mamie Luger
  de Benoît Philippon

 

La papeterie Tsubaki
   de Ito Ogawa


 

 

 

DVD

Le cercle littéraire de Guernesey

 

Archives

Challenges en cours

 

  

 

          

       

                    

 

     

Liens



 

Vendredilecture