16 octobre 2014 4 16 /10 /octobre /2014 16:10

                                             

 

Résumé :
Alors que ses deux oncles et tuteurs, Sam et Sib Melvill, se proposent de la marier à un jeune savant de leurs relations, Aristobulus Ursiclos, la jeune Helena Campbell émet le souhait de contempler le rayon vert. Selon une légende écossaise, observer ce rayon donne le pouvoir de lire dans son propre cœur et dans celui des autres.

Mon avis : 
Helena veut voir le rayon vert avant de se marier. Ses oncles, qui la chérissent, car elle est orpheline, lui ont trouvé un fiancé... un jeune savant un peu trop fier de ses connaissances...

Sam et Sib les deux oncles d'Helena sont attendrissants, ils remplacent à la fois le père et la mère de la jeune fille.

Les voici partis en voyage pour découvrir ce fameux rayon vert. Mais ils ont bien du mal à trouver les conditions idéales et cela va prendre un certain temps.

En ce moment j'ai du mal à me concentrer sur ma lecture audio et mon esprit s'évade lors de certains passages avec des descriptions. Ce n'est pas un livre d'aventure et c'est un peu mou sauf à la fin qui est un peu plus mouvementée.

Le style est un peu désuet mais c'est assez sympa et j'ai aimé la lecture qui est faite de ce texte.

Les personnages apportent beaucoup à cette histoire car le rayon vert n'est qu'un prétexte et sa quête n'est pas vraiment passionnante.

     

   Livre emprunté à la

         images.jpg


           Chez Valérie

      


         Catégorie couleur

 

Partager cet article

Repost0
28 septembre 2014 7 28 /09 /septembre /2014 10:15

                                                 

 

Quatrième de couverture :
"Je voulais seulement me plonger dans son regard vert, écouter le son cadencé de sa voix, comme si ses mots étaient les notes que j’avais toujours cherché à entendre, celles que je n’avais jamais jouées, les sons mêmes de la vie."

Dans l’étui de son violoncelle, Bruno conserve un talisman : une moufle, celle que portait une enfant morte il y a vingt ans. Dans sa poche,  Hannah a glissé un fruit cueilli sur l’arbre aux oiseaux, qu’aimait son frère Jonathan. Jusqu’à ce que leurs chemins se croisent, ils ignorent tout du mystérieux enchaînement qui les conduit l’un vers l’autre. Comment se reconnaître ? Il faut croire encore aux miracles.

Mon avis : 
Je ne me souviens plus pourquoi et où j'avais noté le titre de ce livre, j'ai certainement lu au moins avis positif qui m'a donné envie de le lire.

Un violoncelliste qui a perdu une amie dans sa jeunesse et une jeune femme qui a perdu son jeune frère quand elle était enfant, bien évidemment ils vont se rencontrer, voici la trame de cette histoire. 

Une douce relation va se tisser entre eux avec une certaine poésie. Je ne suis que peu sensible à la poésie quand je lis un livre donc... j'ai trouvé ce livre assez touchant mais sans plus.
J'ai l'impression d'avoir loupé des trucs, de ne pas avoir tout compris, j'aime que les choses soit claires et non pleines de sous-entendus.

Ce livre est court et je suis allée au bout malgré mon manque d'enthousiasme.

L'avis de Sylire.

    Livre emprunté à la

         images.jpg

      


  Catégorie moment/temps

Partager cet article

Repost0
26 septembre 2014 5 26 /09 /septembre /2014 16:20

                                        

 

Résumé : (Wikipedia)
Dans cette nouvelle, William Legrand, trouve un magnifique scarabée doré sur l'île Sullivan en Caroline du Sud où ce fils de bonne famille déchu est venu fuir la misère. Apparemment en or massif, le scarabée va tourmenter son esprit jusqu'à l'obsession.

Accompagné par son fidèle serviteur Jupiter et suivi par son ami narrateur, Legrand se lance, après de multiples péripéties engendrées par la découverte du scarabée, à la poursuite du trésor du célèbre Cap'tain Kidd dans une étrange chasse préfigurant L'île au trésor de Stevenson. La découverte d'un message mystérieux, esquisse griffonnée sur un vieux parchemin, va engendrer pour les protagonistes une série de rebondissements mêlant suspense et cryptologie.

 

Mon avis : 
Grosse déception pour cette histoire. Je pensais lire une histoire surprenante, palpitante car c'est ce que m'évoque le nom de cet auteur.

Ce texte est assez court, il se lit bien, mais quand je suis arrivée à la fin..... ah bon c'est tout ? 

Un scarabée d'or mystérieux, une piste trouvée plus ou moins par chance, mais pas d'évènement terrible, pas trop de suspense, et pas de véritable chute à cette histoire.

Tant pis !

 

       Livre issu de ma 

         

      


         Catégorie animal

 

 

Partager cet article

Repost0
12 septembre 2014 5 12 /09 /septembre /2014 04:20

                                       

Quatrième de couverture :
Fascinée par le destin de la miraculeuse petite gymnaste roumaine de quatorze ans apparue aux JO de Montréal en 1976 pour mettre à mal guerres froides, ordinateurs et records au point d’accéder au statut de mythe planétaire, la narratrice de ce roman entreprend de raconter ce qu’elle imagine de l’expérience que vécut cette prodigieuse fillette, symbole d’une Europe révolue, venue, par la seule pureté de ses gestes, incarner aux yeux désabusés du monde le rêve d’une enfance éternelle.
Mais quelle version retenir du parcours de cette petite communiste qui ne souriait jamais et qui voltigea, d’Est en Ouest, devant ses juges, sportifs, politiques ou médiatiques, entre adoration des foules et manipulations étatiques ? Le roman acrobate de Lola Lafon, aussi audacieux que les figures de l’enfant entrée dans la légende, rend l’hommage d’une fiction à celle-là même qui permit aux petites filles de l’été 1976 de rêver, elles aussi, de s’élancer vers le ciel.

Une interprétation en miroir, dans laquelle, comme chez la jeune héroïne dont est contée l’histoire, la poésie et la grâce naissent d’une parfaite maîtrise faisant, un temps, taire les vociférations d’une époque écartelée.

Mon avis : 
Je vais commencer par ce que j'ai vraiment aimé dans ce livre : la lectrice, Chloé Lambert. Sa voix est très agréable à écouter.

Avec ce livre audio, j'ai découvert la vie de Nadia Comaneci, j'en avais bien sûr entendu parler car je suis dans la même tranche d'âge qu'elle. Sauf que l'été 1976 j'étais en vacances à la campagne, sans télé, alors je ne pense pas avoir vu d'images de ses exploits de l'époque.

J'ai aimé découvrir sa vie de petite gymnaste, elle était bien courageuse, elle se levait à 4h du matin pour les entraînements, elle avait faim, il faisait froid. 
La puberté est évoquée comme étant une maladie, il faudrait que ces petites gymnastes restent avec des corps d'enfants ! 

Le régime politique roumain est dur, les célibataires doivent payer une taxe et les femmes doivent avoir au moins cinq enfants. Ce sont juste quelques points que j'ai trouvés assez marquants.

En revanche je suis complètement passée à côté de ce que l'auteur a voulu faire de son livre, je l'ai vu comme un reportage alors qu'à la fin elle dit que c'est un roman, une fiction. J'ai donc été déçue en apprenant cela, je ne l'avais du tout vu comme ça.

 

           Livre prêté
            par Enna
                Merci !       

             
 


avec Enna, Saxaoul , Sylire
       
et Liliba
 


      Catégorie verbe

 

 

 

Partager cet article

Repost0
26 août 2014 2 26 /08 /août /2014 18:31

                                     

Quatrième de couverture : (censurée par mes soins)
4 janvier 1998, Montréal. Un garçon de dix ans apprend que ses parents vont se séparer. Désespéré, il demande au ciel de l'aider. Le lendemain débute la plus grande tempête de verglas que le pays ait jamais connue.
Ce déluge de glace n'empêche pas son père de quitter la maison. Mais des événements incroyables ou anodins vont faire peu à peu basculer la vie du voisinage. Julie, danseuse en mal d'amour, (...) Boris, scientifique égocentrique, qui ne vit que pour ses expériences sur les poissons ; Michel et Simon, (...) Alexis (...).
Le grand gel va progressivement changer la vie de tous les habitants de cette rue... pour le meilleur.

 

Mon avis : 
Cette histoire se déroule durant quelques jours, lors d'une pluie de verglas qui va provoquer de nombreuses coupures d'électricité à Montréal. 
Cela va entraîner de l'entraide entre des voisins qui s'ignoraient et ne se connaissaient pas du tout ou presque.

Ce livre est facile à lire mais... je l'ai trouvé un peu gentillet avec tous ces gens qui d'un seul coup s'accueillent les uns chez les autres. 

J'ai suivi l'évolution des personnages avec un intérêt modéré. L'histoire des poissons est amusante 

Et puis tout est bien qui finit trop bien ! 

 

 

      Livre issu de ma 

         

      


     Catégorie animal

 

 

Partager cet article

Repost0
23 août 2014 6 23 /08 /août /2014 06:00

                                                

Quatrième de couverture : 
Quand elle a épousé le monstre, elle n'avait que vingt-deux ans. Elle admirait sa force, son charme, n'en revenait pas qu'il ait pu la choisir, elle qui n'était pas belle, que personne n'avait jamais remarquée.
Quand la police est venue arrêter le monstre, le pays tout entier s'est soudain intéressé à elle, une femme de trente-huit ans, ordinaire. Mais, entre les deux, il y a seize années de vie de couple, seize années durant lesquelles elle a été une mère dévouée, une épouse loyale, une bonne voisine, une femme sans histoire qui ne pouvait pas se douter.
À moins que...

Mon avis : 
Cette histoire m'a paru assez incroyable. Dés le début, on sait que "le monstre" est un homme peu respectueux de sa femme, des femmes en général, il est invivable, intolérant, menteur. 
J'ai du mal à comprendre comment sa femme a pu rester aussi longtemps avec lui d'autant plus qu'elle a de gros soupçons à son égard. Elle ne voulait pas que sa vie soit bouleversée, pas très courageuse et raciste en plus, certaines de ses réflexions sont vraiment choquantes.

Ce livre raconte alternativement leur vie et le procès suite à un crime abominable.

Ce roman se lit plutôt bien, facilement malgré les horreurs décrites mais je n'ai pas tellement vu l'intérêt de raconter tout ça.

Ce livre est assez court et grâce à cela je suis allée au bout sans difficulté mais j'en avais bien assez et j'étais contente qu'il se termine.

 

      Livre issu de ma 

         
     


      Catégorie gros mot

 

     

Partager cet article

Repost0
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 22:48

                                             

Résumé : (censuré par mes soins)
S'ils n'étaient pas allés à la pêche en ce début de printemps, Annie Taylor, douze ans, et son frère cadet, William, n'auraient pas dû fuir à toutes jambes après avoir vu trois hommes en exécuter un quatrième. Et leur mère, Monica, ne mourrait pas d'inquiétude en ne les voyant pas revenir.
Plus grave encore, les assassins, d'anciens flics de Los Angeles à la retraite, ne pourraient pas persuader le shérif de ce coin perdu de l'Idaho de... les laisser mener l'enquête ! Heureusement, Jess Rawlins, un rancher au bord de la faillite, (...)  

Rêves brisés par le manque d'argent, mais aussi courage et droiture d'individus qui savent dominer leur peur quand il faut défendre des innocents, Meurtres en bleu marine nous fait découvrir un monde en proie à un conflit entre des flics pourris et un cow-boy intègre.

Lu par Marc-Henri Boisse.

Mon avis :
Je n'ai pas été emballée par le lecteur de ce roman, il lit bien mais je n'ai pas trop apprécié l'intonation de sa voix. Je sais que c'est totalement subjectif mais c'est comme ça.

Du côté de l'histoire, certains passages sont vraiment plein de suspense et d'autres moments sont un peu longs.
Cela donne un avis un peu mitigé mais pas franchement négatif.

On sait rapidement qui sont les coupables et c'est plutôt la façon dont ils vont être traqués qui est l'objet de l'histoire.
J'ai trouvé quand même bizarre que le shérif soit presqu'inexistant dans cette aventure, les méchants travaillent pour lui mais on ne sait pas trop ce qu'il fait. 

C'est vraiment la longueur de l'histoire qui était pesante. Je pense que j'aurais préféré la version papier de ce livre, pour une fois.

 

              Livre prêté
               par Claire
                Merci !       

             

  
           Chez Valérie


      Catégorie couleur

 

     


 

Partager cet article

Repost0
11 juillet 2014 5 11 /07 /juillet /2014 22:22

                                              

 

Quatrième de couverture :
Nell, une Irlandaise dans la quarantaine, vit à Paris depuis plus de vingt ans. C'est une oenologue reconnue, l'une des rares femmes dans le monde à avoir le statut de Master of Wine. Elle profite du calme de la vie parisienne comme d'un bon verre de rouge, en compagnie de Lulu, un caniche qu'elle méprise, et de son amant Henri, un homme marié propriétaire d'un vignoble. Mais un coup de téléphone nocturne va venir briser le monde clos qu'elle a construit. Un voisin de sa fille unique Ali, qui vit en Irlande, lui donne à son sujet d'inquiétantes nouvelles. Celles-ci vont obliger Nell à retourner dans son pays d'origine, ce qu'elle n'avait pu se résigner à faire depuis son arrivée en France, et cela non sans raison. Pierres de mémoire est une poignante histoire d'amour maternel, dans laquelle l'auteur dissèque avec tendresse et précision les relations filiales, et interroge l'emprise d'un passé que l'on tente de garder à distance.

 

Mon avis : 
Nell, 48 ans, vit à Paris et revient en Irlande 32 ans après avoir quitté son pays.

Elle y retrouve Ali sa fille, Grace sa petite-fille, sa maison d'enfance dans laquelle habite sa fille. Et surtout elle y retrouve une multitude de souvenirs. 

On alterne entre douce nostalgie et souvenirs amers. Le présent se mêle au passé pour découvrir l'histoire de cette famille. 

J'ai beaucoup aimé l'histoire des pierres de mémoire qui donnent leur titre au roman, c'est une explication très jolie.

J'ai eu mal au cœur pour la petite Grace

En revanche, cette histoire n'est vraiment pas très gaie. Je pense que j'aurais mieux fait de fractionner la lecture et pour une fois de lire un autre livre en même temps.
Mon avis est donc mitigé, il faut dire que je suis aussi dans une période de fatigue et que j'aurais sans doute besoin de lectures plus légères. 

 

 

  Livre emprunté à la

         images.jpg

      


      Catégorie matière

Ce livre faisait partie de mon sac surprise sur le thème de l'Irlande emprunté à la bibliothèque.

Partager cet article

Repost0
27 juin 2014 5 27 /06 /juin /2014 22:20

                               

Quatrième de couverture :
À une semaine de son mariage, Zoé, jeune médecin, voit tous ses plus beaux rêves se briser. Son fiancé en aime une autre, le mariage est annulé et sa mère lui reproche de n’avoir pas su garder un homme. 
Pour cicatriser ses blessures, Zoé part dans le désert du Niger. Là-bas, les dunes balayées par le vent, le charme des paysages époustouflants allégeront sa peine. Et surtout, sa rencontre avec John, photographe plein de fougue, lui ouvrira de nouveaux horizons… 
Attentive au chant de la dune qui murmure à l’oreille des amoureux, Zoé pourra de nouveau ouvrir son cœur…

Lu par Gin Candotti-Besson et Yves Mugler.

Mon avis :
J'avais beaucoup aimé ce livre dans sa version papier, lu début 2009 (avant mon blog).

Dans cette version audio, mon avis est bien plus mitigé.

J'ai aimé les petits extraits des chansons évoquées.
Je n'ai pas aimé les bruits ambiants en fond sonore de la lecture.

J'ai aimé découvrir les petits secrets de chacun des personnages partis dans le désert.
Je n'ai pas aimé les coïncidences un peu trop grosses à mon goût.

J'ai aimé les personnages de Zoé et John.
Je n'ai pas tellement aimé les voix des lecteurs, et l'alternance homme/femme ne me semblait pas nécessaire.

Au final, c'est une lecture qui n'est pas désagréable mais pas très enthousiasmante.

 

           Livre prêté
            par Claire.
                Merci !       

             
 


         Catégorie lieu

 

Partager cet article

Repost0
11 juin 2014 3 11 /06 /juin /2014 22:28

                                               

Quatrième de couverture :

Ezra Faulkner, 17 ans, sportif, beau, brillant, appartient à la clique branchée du lycée d'Eastwoood High, en Californie. Mais un soir d'été un drame survient et sa vie bascule. Son année de terminale ne se passera pas comme prévu, Ezra ne sera plus le roi de la promo qu'on attendait...Brisé, il déjeune désormais à la table des losers. Parmi eux, il y a une nouvelle, excentrique et fascinante : Cassidy Thorpe...

 

Mon avis : 
Ezra, 17 ans, il est capitaine de l'équipe de tennis de son lycée, toujours très entouré et promis à un bel avenir.

D'un coup sa vie change et quand il retourne au lycée, ses anciens amis l'évitent, il n'est plus le roi du lycée. Il change de groupe d'amis et d'activités, il ne peut plus faire de sport.

C'est très difficile pour lui jusqu'à ce qu'il rencontre Cassidy, la mystérieuse Cassidy.

Tout ceci se passe en Californie et bien évidemment j'ai trouvé que c'était terriblement américain.

J'ai bien aimé les liens qui se créent entre Ezra et Cassidy mais au fil de l'histoire je me suis vraiment dit que je n'étais pas le lectorat visé (trop vieille !).

J'ai été un peu déçue par la conclusion mais surprise par une des révélations qui arrive vers la fin.

Une lecture plutôt agréable mais qui ne sera sans doute pas inoubliable.

En revanche mes ados ont aimé, même un de mes fils alors que la quatrième de couverture ne l'enthousiasmait pas particulièrement. 

 

Livre de la bibliothèque
   
de mes ados           

   

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Pages de lecture de Sandrine
  • : La lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.
  • Contact

Mes lectures du moment

La grande escapade
  de Jean-Philippe Blondel

 

 

Blanc mortel
de Robert Galbraith (livre audio)

 

 

Pour me suivre sur Facebook
Les pages de lecture de Sandrine             

Emprunts à la bibliothèque

Romans

Mamie Luger
  de Benoît Philippon

 

La papeterie Tsubaki
   de Ito Ogawa


 

 

 

DVD

Le cercle littéraire de Guernesey

 

Archives

Challenges en cours

 

  

 

          

       

                    

 

     

Liens



 

Vendredilecture