16 janvier 2016 6 16 /01 /janvier /2016 08:44
Rebecca de Daphné du Maurier (livre audio)

...

Quatrième de couverture : (censurée par mes soins)
Sur la Côte d’Azur, une jeune femme peu sûre d’elle, la narratrice, tombe amoureuse du très riche Maximilien de Winter, d’un rang social plus élevé qu’elle. Ils se marient et partent vivre à Manderley, célèbre et magnifique manoir en Cornouailles.
Mais la « présence » invisible de Rebecca, la précédente épouse de Maximilien, est immédiatement perceptible, comme de son vivant, lorsqu'elle dominait le ménage et la maisonnée.
Présence obsédante, renforcée par la sévère Mme Danvers, gouvernante du manoir. Rebecca s’est-elle noyée par accident comme tout le monde le pense ? (...)

Mon avis :
J'avais lu ici ou là que ce livre se lisait (écoutait) comme un thriller. Je suis d'accord avec cette affirmation sauf que je n'ai été vraiment intéressée par cette histoire qu'à partir de la moitié. 

C'est donc long à vraiment démarrer et je m'impatientais....

Cependant je ne regrette pas d'avoir comblé une de mes nombreuses lacunes avec la découverte de ce classique.

 

Livre prêté par une amie

 


         Catégorie prénom

 

Partager cet article

Repost0
12 janvier 2016 2 12 /01 /janvier /2016 18:39
Maman a tort de Michel Bussi

...

Quatrième de couverture :
Rien n'est plus éphémère que la mémoire d'un enfant.

Quand Malone, du haut de ses trois ans et demi, affirme que sa maman n'est pas sa vraie maman, même si cela semble impossible, Vasile, psychologue scolaire, le croit.
Il est le seul... Il doit agir vite. Découvrir la vérité cachée. Trouver de l'aide. Celle de la commandante Marianne Augresse par exemple. Car déjà les souvenirs de Malone s'effacent. Ils ne tiennent plus qu'à un fil, qu'à des bouts de souvenirs, qu'aux conversations qu'il entretient avec Gouti, sa peluche. Le compte à rebours a commencé. Avant que tout bascule. Que l'engrenage se déclenche. Que les masques tombent.
Qui est Malone ?

 

Mon avis : 
Ce livre ne passera pas devant mon préféré de cet auteur qui est et qui restera donc Nymphéas noirs

Comme d'habitude avec cet auteur ce roman se lit très facilement. Le procédé est sans doute déjà vu : deux histoires qui finissent par se recouper, au début on s'en doute mais on ne voit pas trop comment les éléments vont s'imbriquer les uns dans les autres.

Du suspense, de l'action mais une histoire quand même un peu trop tirée par les cheveux ce qui explique mon avis moyennement enthousiaste. 
En revanche j'ai vraiment aimé certains personnages présents dans ce roman dont le petit Malone pour lequel on ressent de l'inquiétude tout au long du livre.

Je fais ma difficile mais j'espère toujours retrouver la surprise que j'avais eue en lisant Nymphéas noirs. 

 

  Livre emprunté à la

        images.jpg


         Catégorie phrase

 

Partager cet article

Repost0
8 janvier 2016 5 08 /01 /janvier /2016 17:31
22/11/63 de Stephen King (Livre audio)

...

Résumé : 
Quand Jake Epping, professeur d’anglais, accepte la mission insolite que son ami Al, mourant, veut lui confier - empêcher l’assassinat de Kennedy le 22 novembre 1963 - il ne soupçonne pas à quoi il s’engage.
Une fissure temporelle ramène Jake en 1958, à l’époque faste des Plymouth Fury, d’Elvis, mais aussi de JFK et d’un certain Lee Harvey Oswald… Il y rencontrera même l’amour de sa vie.
Mais altérer l’Histoire — la grande ou la petite — n’est pas sans conséquences… Dans ce roman construit telle une uchronie menacée par « l’effet papillon », Stephen King revisite l’Amérique des années 60, tout en soulignant les obsessions qui hantent, encore aujourd’hui, la culture populaire américaine. Un jeu vertigineux avec le temps.

L’interprétation de François Montagut restitue avec talent la juxtaposition des époques qui donne au roman de Stephen King sa puissance évocatrice mais aussi sa mise en question du présent.

 

Mon avis : 
36 h 02 !!!!!!!!!!!!!!!!! Voilà le temps que j'ai passé à écouter ce livre audio, je l'ai écouté dans son intégralité, eh oui ! 
Si j'ai tenu jusqu'au bout c'est grâce au lecteur qui est vraiment fantastique. Coup de cœur pour la voix de François Montagut.

Pour le reste, j'ai vraiment beaucoup aimé certains passages, d'autres beaucoup moins. 

Le démarrage est lent car Jake commence par faire quelques aller-retours dans le passé avant d'y rester un certain temps pour pouvoir mener à bien sa mission, qui est d'empêcher l'assassinat de J-F.K.

A mon humble avis... ce livre aurait pu être écourté d'un bon tiers. Je l'ai quand même trouvé très, très long.

J'ai beaucoup aimé la fin et je dois avouer que c'est aussi pour ça que je suis allée jusqu'au bout, je voulais savoir comment tout ceci allait se terminer.

 

L'avis d'Enna

 

   Livre audio prêté 
     par une copine

      

Partager cet article

Repost0
26 décembre 2015 6 26 /12 /décembre /2015 15:36
Les ogres-dieux - Petit de Hubert et Gatignon (BD)

...

Quatrième de couverture : 
Toute l'histoire d'une famille et de ses membres nous est contée à travers celle de Petit, né à peine plus grand qu'un humain.
Héritage, coutumes, tiraillements...
Un superbe récit gothique autour du déterminisme familial.

 

Mon avis 
Petit est né au sein d'une famille d'ogres géants, les ogres-dieux. Consanguinité et dégénérescence sont le lot des descendants des premiers ogres-dieux. 

Il est certain que je n'aurais pas lu cette BD si elle n'avait pas fait partie du prix BD Cezam car en lecture je préfère en général les histoires réalistes.

Cette famille est "un peu" morbide et certains dessins plutôt peu appétissants notamment lors des dégustations d'humains par les ogres-dieux...

J'ai aimé le contraste dans le dessin entre Petit qui est tout gentil et tout mignon et les vilains ogres, moches, méchants. Cette différence est accentuée par les différents tons que prennent les planches de cette BD : noir, blanc, gris sombre et gris clair.

J'avoue que cette histoire est bien faite mais ce n'est pas trop ma tasse de thé.

Lu dans le cadre du prix BD Cezam 2016.

L'avis de Jérôme.

 

BD empruntée à la

    images.jpg

 

Partager cet article

Repost0
20 décembre 2015 7 20 /12 /décembre /2015 18:23
Les lumières de septembre de Carlos Ruiz Zafon

...

Quatrième de couverture :
1937. Au manoir de Cravenmoore, en Normandie, la jeune Irène et son frère Dorian arpentent pour la première fois les couloirs interminables, les pièces interdites peuplées de marionnettes et d'automates, tout un univers étrange et fascinant... Sous l'oeil de leur mère, Simone, récemment embauchée comme femme de charge auprès du propriétaire des lieux, l'inventeur de jouets Lazarus Jann, les enfants redonnent vie à la vieille demeure. Mais leurs jeux et leurs rires réveillent bientôt quelque chose...

Une ombre maléfique, oubliée depuis vingt ans, qui ne demande qu'à faire de nouveau couler le sang...

 

Mon avis :
Voici le troisième volume de la trilogie Le cycle de la brume. J'avais beaucoup aimé  Le prince de la brume et moins aimé  Le palais de minuit par son côté fantastique.

Mon préféré restera donc Le prince de la brume car ici aussi le fantastique ne m'a pas emballée, cette histoire d'ombre maléfique ne m'a pas énormément plu.

En revanche j'aime toujours autant la façon dont cet auteur raconte les histoires. J'ai apprécié les personnages et la façon dont ils font face à leurs problèmes.

Un avis en demi-teinte, il s'en est fallu de peu pour que j'aime vraiment.

 

Livre du club de lecture
     avec mes copines

      

Partager cet article

Repost0
1 décembre 2015 2 01 /12 /décembre /2015 18:22
La meilleure d'entre nous de Sarah Vaughan

...

Quatrième de couverture :
Angleterre, de nos jours. Le concours pour élire la nouvelle Kathleen Eaden a commencé ! Cinq candidats sont en lice, réunis par une passion commune. Mais la confection d'un cheesecake ou d'un paris-brest ne suffit pas toujours à faire oublier les blessures et les peines.


Jenny, la cinquantaine tout en rondeurs, délaissée par son mari ; Vicki, qui aspire à plus qu'à élever son petit Alfie ; Claire, la jeune caissière mère célibataire qui ne rêve même plus d'une autre vie ; Karen, dont l'apparente perfection dissimule bien des secrets ; sans oublier Mike, veuf en pleine thérapie culinaire... Au cours d'une compétition aussi gourmande qu'échevelée, tous apprendront que l'art de la vie est au moins aussi difficile que celui de la pâtisserie.

Généreux et inspirant, bourré d'émotion et d'humour, un premier roman à dévorer d'une seule traite, peuplé de personnages irrésistibles. Une déclaration d'amour à toutes les saveurs de la vie !

 

Mon avis : 
J'ai pris ce livre au hasard à la bibliothèque car il me semblait bien avoir lu des avis positifs sur certains blogs.

Un brochette de personnages variés pour un concours de cuisine et plus particulièrement de pâtisserie.

Je l'ai lu sans déplaisir mais également sans grand enthousiasme. Il faut dire que je ne suis pas fan du tout, du tout de ce genre de concours quand ils sont diffusés à la télévision.

J'ai trouvé que les personnages faisaient assez "cliché"  et aussi un petit côté Desperate Housewives parfois.

Je regrette que le personnage de Mike soit le moins développé dans ce roman.

Il est certain qu'ils ont tous (surtout les femmes) un grand besoin de reconnaissance.

Un avis mitigé car cette histoire et ses personnages ne m'ont pas vraiment touchée.

 

Livre emprunté à la

    images.jpg

 

Partager cet article

Repost0
27 octobre 2015 2 27 /10 /octobre /2015 17:58
La fractale des raviolis de Pierre Raufast

...

Quatrième de couverture :
Il était une fois une épouse bien décidée à empoisonner son mari volage avec des raviolis. Mais, alors que s'approche l'instant fatal, un souvenir interrompt le cours de l'action.
Une nouvelle intrigue commence aussitôt et il en sera ainsi tout au long de ces récits gigognes. Tout ébaubi de voir tant de pays, on découvre les aventures extraordinaires d'un jeune garçon solitaire qui, parce qu'il voyait les infrarouges, fut recruté par le gouvernement ; les inventions stratégiques d'un gardien de moutons capable de gagner la guerre d'Irak ; les canailleries d'un détrousseur pendant l'épidémie de peste à Marseille en 1720 ou encore la méthode mise au point par un adolescent sociopathe pour exterminer le fléau des rats-taupes.
Véritable pochette surprise, ce premier roman ajoute à la géométrie rigoureusement scientifique, la collision jubilatoire du probable et de l'improbable.

Mon avis : 
Il y a quelques mois les billets fleurissaient sur les blogs à propos de ce livre. Je suis parfois un peu longue à la détente mais je l'ai enfin emprunté à la bibliothèque.

Le principe de ce roman est bien vu, les histoires s'enchaînent les unes à la suite des autres en repartant d'un détail de la précédente.

Mais ... cela va presqu'un peu trop vite car les histoires sont assez courtes et certaines ne m'ont pas enthousiasmée.

J'ai vraiment eu l'impression que cela se tricotait dans un sens pour, au bout d'un moment, se détricoter dans l'autre sens, c'est bien trouvé je l'avoue.

Même si mon impression d'ensemble est mitigée, la chute m'a plu.

Le deuxième roman de cet auteur m'attend mais je ne sais pas encore si je vais le lire aussi rapidement après celui-ci avant de le rendre à la bibliothèque (depuis que j'ai écrit ce billet, j'ai rendu le livre sans le lire puis je l'ai reçu par ailleurs....).

 

Livre emprunté à la

    images.jpg

 

Partager cet article

Repost0
11 octobre 2015 7 11 /10 /octobre /2015 17:00
Une autre vie de S.J Watson

...

Quatrième de couverture : 
Femme au foyer, Julia mène une vie bien rangée à Londres avec son mari et son fils. Lorsqu'elle apprend la mort de sa jeune soeur, Kate, victime d'une agression à Paris, près du canal de l'Ourcq, elle est sous le choc. Les deux soeurs, dont les relations n'ont jamais été faciles, s'étaient perdues de vue.

Ne parvenant pas à faire son deuil, Julia décide d'aller à Paris afin d'en savoir plus sur la vie que menait Kate. Là, elle apprend que celle-ci fréquentait assidûment les sites de rencontre en ligne. Le doute s'insinue alors dans son esprit : et si la mort de sa soeur n'était pas due à une simple agression, mais à une mauvaise rencontre ? Ne pouvant se débarrasser de cette idée obsédante, Julia décide de se faire passer pour Kate sur les sites que celle-ci utilisait.

Toutefois, à l'âge des bilans, des remises en question, des ambitions laissées derrière elle, Julia ne réalise pas qu'elle est en train de jouer un jeu dangereux à double titre. Si, en effet, elle a raison sur les circonstances de la mort de sa soeur, elle prend tous les risques. Et en goûtant à une autre vie, plus excitante, que va-t-il rester de la sienne ?

Avec Avant d'aller dormir, S. J. Watson avait réussi le tour de force de nous donner un roman au suspense impressionnant, doublé d'un portrait de femme inoubliable. On attendait la suite avec une certaine angoisse. Pourrait-il faire aussi bien ? On a maintenant la réponse. Non, il n'a pas fait aussi bien ; il a fait encore mieux. Et le thriller psychologique a trouvé son maître.

 

Mon avis : 
Une lecture facile, prenante mais dont j'attendais plus. Je fais ma difficile car je l'ai vraiment lu assez rapidement.

Il est beaucoup question des relations faussées sur internet, c'est bien mené mais... il m'a manqué un petit quelque chose pour être vraiment conquise. Cette Julia cherche vraiment les ennuis sous prétexte de découvrir le pourquoi de la mort de sa sœur.
Par moment l'ambiance du livre est bien glauque, cela met même un peu mal à l'aise. Tout ce versant de l'histoire est vraiment réussi.

A plusieurs reprises j'ai deviné ce qui allait se passer à la page suivante et j'aurais préféré être surprise et ne pas sentir venir ce qui devait sans doute être inattendu.

Mon avis est donc un peu mitigé et légèrement teinté de déception, celle-ci est certainement due au fait que j'avais beaucoup aimé "Avant d'aller dormir"  le premier livre de cet auteur.

Lecture commune
   avec 
Canel

 

Merci à Babelio et aux Editions Sonatine

Partager cet article

Repost0
25 septembre 2015 5 25 /09 /septembre /2015 19:12
Histoire d'Alice qui ne pensait jamais à rien (et de tous ses maris plus un ) de Francis Dannemark

...

Quatrième de couverture : 
La vie d'Alice est un roman.
Un roman dont les chapitres, les uns après les autres, portent le nom de ses maris. Le jeune résistant, le confiseur italien, le jazzman, le journaliste américain, le médecin indien...
Elle a follement aimé chacun de ces hommes et s'en est fait follement aimer.
Huit fois veuve et neuf fois amoureuse !
Un don pour la vie, une terrible envie de mordre l'existence à pleines dents brûlent chez cette sémillante vieille dame à l'accent so british...

 

Mon avis : 
Elle est bien sympathique cette Alice qui a eu de nombreux maris. 

En revanche le livre est vraiment court (120 pages) et du coup il n'y a que peu de pages pour chaque mari (10 pages et même moins).

Chaque mari est différent mais l'issue étant la même j'ai eu l'impression de tourner un peu en rond.

De cet auteur j'avais beaucoup aimé Aux anges.

 

Livre du club de lecture
     avec mes copines

      

 

Partager cet article

Repost0
12 mai 2015 2 12 /05 /mai /2015 18:38
La vérité et autres mensonges de Sascha Arango (livre audio)

...

Quatrième de couverture : 
Auteur adulé de bestsellers, mari comblé, ami généreux : Henry aurait une vie de
rêve si celle-ci n’était construite sur le mensonge.
Survient un malheureux hasard, 
imputable à une maîtresse encombrante, et le château de cartes patiemment édifié menace de s’effondrer. Henry se retrouve face à un choix : révéler la vérité à sa femme, sans laquelle il ne serait rien, au risque de tout perdre. Ou éliminer l’obstacle…
Dans ce thriller machiavélique où plane l’ombre de Patricia Highsmith, Sascha
Arango tisse en virtuose une toile où le lecteur se laisse prendre avec délice.
L’histoire d’un homme qui marche au bord du gouffre, ignorant du vertige. Mais
saura-t-il toujours échapper aux conséquences de ses actes ?

Lu par Olivier Cuvellier.
 

Mon avis : 
Je pensais avoir un avis plus positif sur ce livre.
L'histoire démarre bien, le lecteur est bon, cela commence tranquillement et un évènement surprenant se produit. Je me suis dit : "c'est bon je vais adorer", car j'ai vraiment été stupéfaite. 
Mais le personnage principal n'est pas franchement sympathique et il s'englue dans ses mensonges et au bout d'un moment trop c'est trop. 

Mon esprit a parfois vagabondé durant cette écoute mais un peu trop à mon goût et ce n'est pas bon signe.

Dommage, le début était prometteur.
 

Les avis de Saxaoul, Laure et Enna.

 

Le vieux qui lisait des romans d'amour de Luis Sepulveda (livre audio)

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Pages de lecture de Sandrine
  • : La lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.
  • Contact

Mes lectures du moment

La grande escapade
  de Jean-Philippe Blondel

 

 

Blanc mortel
de Robert Galbraith (livre audio)

 

 

Pour me suivre sur Facebook
Les pages de lecture de Sandrine             

Emprunts à la bibliothèque

Romans

Mamie Luger
  de Benoît Philippon

 

La papeterie Tsubaki
   de Ito Ogawa


 

 

 

DVD

Le cercle littéraire de Guernesey

 

Archives

Challenges en cours

 

  

 

          

       

                    

 

     

Liens



 

Vendredilecture