21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 05:20
L-oeil-du-temoin.jpg

Quatrième de couverture :
Dans la chaleur de l'été, Noé observe les environs à travers son télescope. Ce qu'il y voit le glace... En haut du pré, une femme est assassinée sans qu'il parvienne à identifier le meurtrier ! Seuls témoins, Noé et son amie Vague doivent découvrir le coupable avant qu'il ne les retrouve...

Mon avis :

C'est le nom de l'auteur qui m'a fait choisir ce livre lors de la dernière opération masse critique chez Babelio. J'avais lu peu de temps avant Du domaine des murmures et je voulais voir ce qu'elle écrivait pour les jeunes.

Je n'ai pas été déçue par ce livre, j'ai pris du plaisir à le lire, certains passages m'ont fait sourire, j'ai été surprise par un rebondissement de l'histoire.

Certains personnages, comme la grand-mère de Noé, sont assez drôles. Je me suis prise au jeu de cette enquête, on ne pouvait pas deviner la chute avant la surprise finale.

Je vais maintenant essayer de le faire lire à mes ados pour avoir un avis du public à qui est destiné ce roman.

L'avis de Mister G.(15 ans) : Tout s'enchaîne bien et je n'avais pas envie de m'arrêter de lire. 

Livre reçu en partenariat avec
    Babelio : Merci !
 

 

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2011 1 19 /12 /décembre /2011 05:20
Sobibor.jpg Quatrième de couverture :
"Je l'ai fait pour qu'on m'arrête ", répond Emma après avoir volé des biscuits dans un supermarché. Que se cache-t-il derrière ses mots, sa maigreur extrême, sa beauté douloureuse ? Quelle est l'origine de son anorexie : l'indifférence de ses parents, le silence, les mensonges savamment entretenus ? Emma veut savoir. Emma veut comprendre. La découverte d'un vieux cahier fera bientôt surgir du passé d'épouvantables secrets.

Mon avis :

Ce livre mélange habilement l'histoire d'une jeune fille anorexique et une histoire qui se passe à Sobibor bien sûr.

Ce livre se lit très facilement, j'avais du mal à m'arrêter car j'avais bien envie de savoir enfin quel était ce fameux secret à découvrir.

Certains passages sont très durs et prennent aux tripes, aussi bien à Sobibor qu'avec le mal-être d'Emma. L'auteur ne fait pas dans la dentelle, et pour un livre ado ce n'est pas un sujet facile, j'hésite à le faire lire à ma fille de 13 ans, je pense que je vais attendre un peu.
  

Livre issu de ma
imagesCAFSFWL3.jpg


 

Partager cet article
Repost0
16 décembre 2011 5 16 /12 /décembre /2011 05:20
Seul-a-savoir.jpg

Quatrième de couverture :
 "Je sais ce qui est arrivé à Nathan.
Voulez-vous jouer avec moi ? Signé : Le Troyen."
Un message mystérieux sur Facebook et le passé de Marion resurgit.
Meurtres, coups de théâtre, faux-semblants et, au bout d’un jeu de piste infernal, la plus incroyable des révélations : le secret de Nathan Chess, l’homme que Marion n’a jamais pu oublier…
Recherches médicales de pointe, argent sale, nouvelles technologies : une intrigue à couper le souffle où s’entrelacent amour et suspense, signé Patrick Bauwen, l’auteur de L’Œil de Caine et Monster.

Mon avis :
Beaucoup de mystère dans cette histoire, des surprises, des soupçons fondés ou non de ma part. Ce livre se dévore vraiment facilement, l'héroïne est plutôt sympathique et il va lui arriver des aventures très mouvementées.

Je n'avais pas lu la quatrième de couverture mais vous pouvez le faire sans problème, rien de capital n'y est révélé.

J'ai trouvé tout ceci un peu tiré par les cheveux et un peu compliqué par moment, de cet auteur j'ai préféré L'œil de Caine.

livre 55Mr a aimé aussi, l'a dévoré mais a trouvé toute cette histoire assez invraisemblable. Réflexion intéressante sur le fait de se dévoiler auprès d'inconnus sur le net beaucoup plus qu'on ne le ferait dans la vraie vie. 

 

Livre emprunté à la
      images.jpg

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2011 6 26 /11 /novembre /2011 05:20
Histoire de france BD  La collection Pour les Nuls vous propose un rendez vous avec l'Histoire de France pour découvrir les moments forts de notre passé, pour comprendre les grands événements et se repérer dans notre histoire de façon claire, ludique et didactique. De Vercingétorix à François 1er, de Louis XIV au Général de Gaulle, suivez nous pour un grand voyage dans le temps. l'Histoire de France, des premiers hommes à nos jours. Magnifiquement dessinée par Gabrielle Parma et scénarisé par Laurent Queyssi, l'adaptation en bandes dessinées du bestseller de Jean-Jospeh Julaud, L'Histoire de France en bandes dessinées vous invite à réviser vos classiques.

Le tome 1 de cette série couvre la période des premiers hommes jusqu'a la mort de Clovis en 512 après J-C. Suivez le guide ! Le "Dummies Man", la mascotte de la collection "Pour les Nuls" vous guidera à travers les heures glorieuses ou sombres de notre histoire. En prime, à la fin de l'album, un cahier de 16 pages écrit par Jean-Joseph Julaud vous permettra d'approfondir vos connaissances sur la période concernée.

Mon avis :
Cette B.D nous retrace les (très) grandes lignes de l'histoire des Gaulois, elle raconte surtout les moments importants, les dates clés. C'est parfois un peu rapide et nous sautons allègrement des centaines d'années.

Malgré tout, cela permet un bon rafraîchissement des connaissances plus ou moins oubliées. Mais que de têtes coupées !!!!!

livre 55L'avis de Mr : De beaux dessins, de belles histoires, de beaux raccourcis aussi ! Un survol à 100.000 pieds.

L'avis de Mister V. (16 ans) : C'était intéressant car on apprend des choses sur lesquelles le programme d'histoire ferme les yeux.

L'avis de Mister G. (15 ans) : J'ai bien aimé, c'est bien expliqué mais un peu trop abrégé.

L'avis de Miss A. (13 ans) : Je trouve que cette BD est très bien, elle n'aide pas beaucoup à apprendre mais elle est très agréable à lire. Parfois c'est un peu gore !

Miss P. (20 ans), étant en Allemagne cette année, n'a pas encore pu découvrir cette B.D.

 

Livre gagné chez Valérie !!!! Merci !!!
            PERSO1.gif

Partager cet article
Repost0
23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 05:20
Le-coeur-regulier.jpg Quatrième de couverture :
Depuis la mort de son frère, Sarah est perdue. Ce n'était pas un accident, croit-elle. Pour en avoir le cœur net, elle se rend dans un village côtier au Japon, au pied des falaises où il fut heureux. Chez Natsume, vieil homme solitaire qui a guéri Nathan de son désespoir, Sarah va revivre les derniers moments  de la vie de ce frère tant aimé. Éprouver les mêmes sensations...mais aussi les mêmes vertiges.

Mon avis :

Heureusement que j'avais le moral au beau fixe quand j'ai commencé ce livre. Cette histoire n'est pas très, très gaie.

Cependant c'est très bien écrit et agréable à lire.

Les descriptions sont très belles, on s'y croirait au bord de ces falaises tentatrices pour les candidats au suicide.

Sarah (bientôt 40 ans) part au Japon découvrir ce qu'y a vécu son frère, du coup elle fait le point sur sa propre vie, son mari, ses enfants, son travail, sa famille. Sacré programme ! Elle évoque aussi ses souvenirs d'enfance, d'adolescence et cette relation particulière avec son frère tant aimé.

Comme on dit, elle a tout pour être heureuse, oui mais les apparences sont parfois trompeuses et sous couvert d'une vie rangée Sarah n'est pas franchement épanouuie. Ce bilan va peut-être lui permettre de reprendre sa vie en main, on l'espère pour elle en tout cas.

Mon moral est toujours au beau fixe, ouf ! 

"Me délester, sentir. M'oublier, m'ouvrir. Recueillir. Laisser le soleil chauffer ma peau, l'air pénétrer mes poumons, l'eau me diluer. Sentir battre en moi un cœur régulier." p.175  

L'avis de Lucie (coup de cœur !)

Lecture en partenariat avec Libfly 
et les Editions Points : Merci !

     Libfly Points

 

Partager cet article
Repost0
11 novembre 2011 5 11 /11 /novembre /2011 05:20

 

 

Juste-avant.jpg Quatrième de couverture :
Voici un texte qui alterne poésie douce et drôlerie franche. Par la voix d'une très vieille dame sur son lit de mort, et par celle de son arrière-petite-fille, une jeune femme que la vie moderne bouscule, cinq générations parlent. Face aux duretés de la vie, face à la mort qui sème la zizanie, leurs histoires transmettent une gaieté indéfectible. Un premier roman, un récit court qui traverse le siècle, réussite rare de vigueur et de simplicité.

Mon avis :

Sans être un coup de cœur j'ai bien aimé ce livre. Il est rempli de tendresse d'une maman, grand-mère et arrière-grand-mère qui nous raconte sa vie et sa peur de la mort qui approche, elle est en fin de vie à quatre-vingt-quinze ans.

D'un autre côté, son arrière-petite-fille (l'auteur) vient l'accompagner, ne sait pas trop comment faire, elle lui caresse les cheveux, et lui parle tendrement (intérieurement).

Ce livre n'est pas triste, un peu nostalgique peut-être. 119 pages tendres, vite lues et qui rendent un bel hommage aux femmes de la famille de l'auteur.

Livre emprunté à la
    images.jpg
  

 Rentrée littéraire 201117

 

 

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2011 7 06 /11 /novembre /2011 05:20
Soeurs-chocolat.jpg Quatrième de couverture :
Elles ne sont pas sœurs... elles sont Sœurs. Leur petite communauté, au cœur de la France, subsiste - difficilement - grâce au délicieux chocolat qu'elles produisent. Mais si elles manquent le rendez-vous au fin fond de la Colombie, la part de fèves de cacao qui leur est réservée sera immédiatement attribuée à d'autres. Quittant leurs habits monastiques, elles se retrouvent dans la forêt amazonienne, face à des bandits qui convoitent leur trésor de fèves. Prêtes à tout pour sauver leur communauté, elles vont changer d'identité, jouer du revolver, chanter et danser dans un cabaret infesté de malfrats... Une aventure haletante et pleine de fantaisie, dans la plus pure tradition romanesque.

Mon avis :

Quelle aventure ! Et tout ça pour du chocolat, mais ces fameuses cabosses vont permettre à l'Abbaye de Saint-Julien-du-vaste-monde de ne pas tomber en décrépitude grâce aux ventes des délicieuses tablettes produites par les Sœurs. 

J'ai passé un bon moment de détente et d'aventure. Les deux Sœurs envoyées en Colombie vont devoir faire face à de nombreuses aventures, elles sont courageuses, persévérantes et profondément humaines. Tout ce qui va leur arriver est d'un contraste saisissant avec leur vie habituelle de labeur et de prières. 

Les rencontres et les aventures vont aussi les faire réfléchir sur leur engagement. 

Certaines scènes vont se révéler cocasses et d'autres émouvantes.

Elles vont rencontrer des personnes qui vont leur mettre des bâtons dans les roues et d'autres qui vont les aider. Vont-elles réussir leur mission ?

Une lecture détente vraiment sympathique. 

Livre du club de lecture 
 avec mes copines
   imagesCA91DN22.jpg

Challenge petit bac
   Catégorie métier

 

Partager cet article
Repost0
2 novembre 2011 3 02 /11 /novembre /2011 05:20
Le dîner Quatrième de couverture :
Succès phénoménal aux Pays-Bas, alliance détonante d'une comédie de mœurs à l'humour ravageur et d'un roman noir à la tension implacable, Le Dîner dresse le portrait de notre société en pleine crise morale. Deux frères se donnent rendez-vous avec leurs épouses dans un restaurant branché d'Amsterdam. Hors-d'œuvre : le maître d'hôtel s'affaire. Plat principal : on parle de tout, des films à l'affiche, des vacances en Dordogne. Dessert : on évite soigneusement le véritable enjeu du dîner, les enfants.

Car leurs fils respectifs ont commis un acte d'une violence inouïe. Un café, un digestif, l'addition. Reste la question : jusqu'où irions-nous pour préserver nos enfants ?

Mon avis :

Dès le début j'ai été happée par cette histoire car les informations sont données au compte-goutte et on sent très vite qu'il y a un drame sous-jacent. Derrière un repas au restaurant qui pourrait être banal se cache une histoire qui fait froid dans le dos.

J'ai trouvé sympa que les différentes parties du livre portent le nom d'une des parties du repas (l'apéritif, l'entrée, le plat, le dessert, le digestif, le pourboire). Ce dîner au restaurant ne va pas être des plus détendus.

On ne sait pas trop qui sait quoi et de nombreux retours en arrière nous permettent d'en apprendre plus sur les faits et les personnages impliqués, et de comprendre pourquoi on en est arrivé là.

Pour finir c'est une histoire terrible qui nous est racontée là, et ce n'est pas le meilleur côté d'une famille heureuse qui nous est présenté.

Une lecture facile mais assez terrible, le sujet porte à réflexion, que ferions-nous dans ce cas-là ? Jusqu'où serions-nous capables d'aller ?

Livre emprunté à la
images.jpg

Challenge petit bac
Catégorie sport/loisir

 

 

Partager cet article
Repost0
24 octobre 2011 1 24 /10 /octobre /2011 04:20
Mon enfant de Berlin Quatrième de couverture :
En septembre 1944, Claire, ambulancière à la Croix-Rouge française, se trouve à Béziers avec sa section, alors que dans quelques mois elle suivra les armées alliées dans un Berlin en ruine. Elle a vingt-sept ans, c'est une très jolie jeune femme avec de grands yeux sombres et de hautes pommettes slaves. Si on lui en fait compliment, elle feint de l'ignorer. Elle souhaite n'exister que par son travail depuis son entrée à la Croix-Rouge, un an et demi auparavant.

Son courage moral et physique, son ardeur font l'admiration de ses chefs. Ses compagnes, parfois issues de milieux sociaux différents du sien, ont oublié qu'elle est la fille d'un écrivain célèbre, François Mauriac, et la considèrent comme l'une d'entre elles, rien de plus. Au volant de son ambulance, quand elle transporte des blessés vers des hôpitaux surchargés, elle se sent vivre pour la première fois de sa jeune vie. Mais à travers la guerre, sans même le savoir, c'est l'amour que Claire cherche. Elle va le trouver à Berlin. 

Mon avis :

Un livre qui rend un vibrant hommage à toutes ces jeunes femmes qui ont travaillé pour la Croix-Rouge pendant et après la guerre. Elles ont effectué un travail dangereux et courageux parfois au péril de leur vie.

Claire, l'héroïne de ce livre, est l'une d'entre elles, elle est enfin reconnue sans que soit pris en compte son lien de parenté avec son célèbre père, François Mauriac. Cet engagement va la faire passer du monde de la jeunesse au monde des adultes, elle va beaucoup évoluer.

Une certaine décision l'amène à partir pour Berlin, sa vie va en être totalement changée pour toujours. J'ai surtout aimé toute cette partie à Berlin, Claire est une jeune femme sensée, sensible et attachante.

Ce livre rend un deuxième hommage que je ne veux pas évoquer pour ne pas trop vous en dire. Je n'en dis peut être pas assez mais d'autres en disent trop et j'étais bien contente de découvrir ce livre sans rien en connaître. A vous de voir .... si vous voulez en savoir plus c'est très facile, il suffit de demander à Monsieur Google !   

Livre emprunté à la 
images.jpg

 

Challenge petit bac
     Catégorie lieu

 

 

Partager cet article
Repost0
17 octobre 2011 1 17 /10 /octobre /2011 04:20

 

 

Du-domaine-des-murmures.jpg Quatrième de couverture :
 En 1187, le jour de son mariage, devant la noce scandalisée, la jeune Esclarmonde refuse de dire « oui » : elle veut faire respecter son vœu de s’offrir à Dieu, contre la décision de son père, le châtelain régnant sur le domaine des Murmures. La jeune femme est emmurée dans une cellule attenante à la chapelle du château, avec pour seule ouverture sur le monde une fenestrelle pourvue de barreaux.

Mais elle ne se doute pas de ce qui est entré avec elle dans sa tombe. Loin de gagner la solitude à laquelle elle aspirait, Esclarmonde se retrouve au carrefour des vivants et des morts. Depuis son réduit, elle soufflera sa volonté sur le fief de son père et son souffle parcourra le monde jusqu'en Terre sainte. Carole Martinez donne ici libre cours à la puissance poétique de son imagination et nous fait vivre une expérience à la fois mystique et charnelle, à la lisière du songe. Elle nous emporte dans son univers si singulier, rêveur et cruel, plein d’une sensualité prenante.  

Mon avis :

Pour quelqu'un qui ne voulait pas lire ce livre, c'est plutôt une réussite. Je n'avais pas aimé, ni fini Le cœur cousu du même auteur. Mais comme pour Des vies d'oiseaux je vais assister à une rencontre avec l'auteur, donc ...

J'ai aimé ce voyage au moyen-âge, cette histoire m'a touchée car c'est Esclarmonde qui nous parle et nous murmure son histoire.

C'est quand même incroyable ! Elle choisit d'être enfermée jusqu'à la fin de sa vie et il y a même une cérémonie pour ses propres funérailles à cette occasion, cela fait froid dans le dos.

Je me demandais comment l'auteur pouvait tenir 200 pages avec un tel sujet, mais c'est qu'il s'en passe des choses pendant toutes ces années où Esclarmonde est enfermée.

Le passage qui m'a le moins enthousiasmée est celui pendant lequel elle a les visions de la croisade à laquelle participent des membres de sa famille, je ne vous dis pas comment elle a ces visions mais pour mon esprit terre à terre ça coince.

Je suis donc vraiment à la limite d'un grand enthousiasme pour ce livre, à ma grande surprise.

Cette fois-ci j'ai vraiment apprécié l'écriture de l'auteur, c'est vraiment beau et touchant.
   

Livre emprunté à la
  images.jpg

 

 Rentrée littéraire 201111

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Pages de lecture de Sandrine
  • : La lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.
  • Contact

Mes lectures du moment

La grande escapade
  de Jean-Philippe Blondel

 

 

Blanc mortel
de Robert Galbraith (livre audio)

 

 

Pour me suivre sur Facebook
Les pages de lecture de Sandrine             

Emprunts à la bibliothèque

Romans

Mamie Luger
  de Benoît Philippon

 

La papeterie Tsubaki
   de Ito Ogawa


 

 

 

DVD

Le cercle littéraire de Guernesey

 

Archives

Challenges en cours

 

  

 

          

       

                    

 

     

Liens



 

Vendredilecture