19 décembre 2016 1 19 /12 /décembre /2016 18:13

...

 

Quatrième de couverture :
Orphelin originaire de Birmanie, Tin Win est un garçon hors du commun : il est capable de déchiffrer l'âme des gens en écoutant leurs battements de coeur. Grâce à ce don, il va connaître un amour immense, contrarié par bien des obstacles.
C'est cette histoire fabuleuse que va découvrir, des années plus tard, sa fille Julia, jeune avocate à New York. Déterminée à percer le mystère qui entoure le passé de son père, Julia retourne en Birmanie dans le village où il a grandi et pénètre dans un univers dont elle ne soupçonnait pas la richesse.
Une histoire d'amour exceptionnelle, empreinte de spiritualité orientale et digne d'un conte de fées.

 

 

 

 

Mon avis : 
Un très joli coup de cœur pour ce roman, encore meilleur puisqu'il est arrivé petit à petit au fil de ma lecture. Si j'avais pu je serais même restée à la maison un matin pour le finir au lieu d'aller travailler...

Julia part en Birmanie à la recherche de son père reparti dans son pays d'origine. Elle va découvrir la jeunesse de celui-ci et toute une part de sa vie qu'elle était très loin d'imaginer.

Le lecteur va donc accompagner Julia dans la découverte de la vie de Tin Win, de sa jeunesse à l'âge adulte tout en espérant avoir des réponses aux questions qu'elle se pose.

Cette histoire est magnifique, la vie de Tin Win est hors du commun, c'est aussi l'histoire d'un amour infini, les personnages sont très touchants, très vrais et émouvants.

J'ai été profondément touchée par ce roman et c'est suffisamment rare pour le souligner.

A lire, à offrir et à déguster ! 

Livre du club de lecture
avec mes copines

 

Partager cet article

Repost0
10 novembre 2016 4 10 /11 /novembre /2016 17:37

...
 

 

Quatrième de couverture :
Genaro Reyes a treize ans, il est en 3ème. Il était l'intello ; il a rejoint les cancres, jusqu'à terminer ivre mort à l'hôpital. Ses parents décident qu'il mérite trois semaines de vacances en Espagne chez un cousin, Pepito Perrito. Pepito Petit Chien… il aurait dû se méfier !

Genaro n'est pas prêt à côtoyer le pire et le meilleur, à lutter contre la barbarie et l'injustice. Il ne connaît pas encore Pirata, Tuxedo, Tonka… Mais surtout, Genaro n'imagine pas que sa vie sera bouleversée à jamais par Pepito, ses amis et la fabuleuse Lucy.

 

Mon avis : 

 

 

Coup de cœur tout à fait inattendu pour ce roman pour ado (à partir de 13 ans).

Genaro a 13 ans et se laisse entraîner à vouloir être comme les autres, lui, l'intello de la classe. Suite à un coma éthylique ses parents l'envoient chez un cousin en Espagne.

Cette "punition" va lui permettre de se révéler, de retrouver confiance en lui, d'accepter sa vraie nature. Ses parents ont pris la bonne décision, leur fils est à la dérive mais il a un bon fond et ce séjour espagnol va lui remettre la tête sur les épaules.

J'ai tout aimé dans ce livre, l'humour de Pepito, la transformation de Genaro, sa relation avec la jolie Lucy et... les chiens (pour moi qui ne les aime pas trop).

Il est aussi question de couture, de cuisine, de blog (eh oui !).

Pas de temps mort, de l'humour, de l'émotion, et je suis presque sûre que ce livre va plaire à mes filles. 

Une très, très belle surprise !

 

Merci à Babelio et aux éditions Samir.

tous les livres sur Babelio.com

Partager cet article

Repost0
3 août 2016 3 03 /08 /août /2016 17:44
Les désorientés d'Amin Maalouf

...

Quatrième de couverture :
Dans Les Désorientés, je m'inspire très librement de ma propre jeunesse. Je l'ai passée avec des amis qui croyaient en un monde meilleur. Et même si aucun des personnages de ce livre ne correspond à une personne réelle, aucun n'est entièrement imaginaire. J'ai puisé dans mes rêves, dans mes fantasmes, dans mes remords, autant que dans mes souvenirs.

Les protagonistes du roman avaient été inséparables dans leur jeunesse, puis ils s'étaient dispersés, brouillés, perdus de vue. Ils se retrouvent à l'occasion de la mort de l'un d'eux. Les uns n'ont jamais voulu quitter leur pays natal, d'autres ont émigré vers les États-Unis, le Brésil ou la France. Et les voies qu'ils ont suivies les ont menés dans les directions les plus diverses.

 

Mon avis : 

Voici mon 1er coup de cœur roman de 2016, enfin ! Je commençais à désespérer.

Pas facile de parler de ce livre très riche et très dense.

L'auteur est membre de l'Académie Française mais cela ne doit pas vous faire peur car son écriture est très abordable, très agréable et fluide.

Comme l'auteur le précise dans la quatrième de couverture ce livre n'est pas vraiment une autobiographie et pourtant il est fortement inspiré de ce qu'il a vécu dans sa jeunesse. Pour se situer un peu il faut savoir que l'auteur est né à Beyrouth.

J'ai aimé Adam, le personnage principal, avec ses doutes, ses peurs, ses regrets. A l'occasion d'un retour imprévu dans son pays il entreprend de rassembler ses amis de jeunesse. Ils sont de religions différentes, ils ont vécu dans différents pays du monde ou sont restés dans leur pays d'origine.

L'auteur nous fait découvrir la vie de chacun et chacune, les relations passées et présentes entre les uns et les autres.

Cette jeunesse passée a tissé des liens forts entre eux, petit à petit Adam va les recontacter tour à tour.

C'est un livre fort et puissant, avec des moments poignants, très émouvants mais aussi d'autres plus légers avec une pointe d'humour.

Une très belle découverte ! 

 

 

 Livre prêté une amie

     Merci Véro B. ! 

       

 


       Catégorie gros mot

Partager cet article

Repost0
15 mars 2016 2 15 /03 /mars /2016 19:00
Des fleurs pour Algernon de Daniel Keyes (livre audio)

...

Quatrième de couverture :

Algernon est une souris de laboratoire dont le traitement du Pr Nemur et du Dr Strauss vient de décupler l'intelligence.

Enhardis par cette réussite, les deux savants tentent alors, avec l'assistance de la psychologue Alice Kinnian, d'appliquer leur découverte à Charlie Gordon, un simple d'esprit.

C'est bientôt l'extraordinaire éveil de l'intelligence pour le jeune homme.
Il découvre un monde dont il avait toujours été exclu, et entame une incroyable
métamorphose.
Mais un jour les facultés supérieures d'Algernon déclinent...
 
Grégory Gadebois incarne un Charlie bouleversant. 
 
Mon avis :  
Enfin un coup de cœur dans cette sélection du prix Audiolib 2016 ! 
Je me suis régalée avec ce livre audio qui n'est pas long, il dure à peine 1h30.
 
Charlie est un peu retardé, il est adulte mais sait à peine lire. Il va participer à une expérience qui a été un succès sur Algernon la souris.
 
Le lecteur est fantastique ! Sa voix laisse vraiment paraître l'évolution intellectuelle de Charlie, son élocution est hésitante au début puis de plus en plus assurée.
 
Le personnage de Charlie est vraiment très touchant et émouvant grâce à la prestation de Grégory Gadebois.
 
La fin m'a laissée presque les larmes aux yeux et ça c'est vraiment très fort.
 
N'hésitez pas à vous lancer dans la lecture audio avec ce titre car il est court et magnifiquement lu.
 
PS : Ce soir j'ai récupéré mon livre audio que j'avais prêté à une amie, elle l'a adoré et son mari aussi. Cela me fait très plaisir (un kif, Véro ! )  
 
 
 

  

           Chez Sylire

 

  

           Chez Sylire

Des fleurs pour Algernon de Daniel Keyes (livre audio)

...

Partager cet article

Repost0
23 janvier 2016 6 23 /01 /janvier /2016 14:26
Mal de mère de Rodéric Valambois (BD)

...

Quatrième de couverture : 
Jean-Mary, mon père, cultivé et ironique ; il est le maire de notre commune et travaille dans la culture.
Mon grand frère, Cédric, est un ours qui ne dit pas grand chose ; adolescent, il est conflit avec tout le monde.
Ma petite soeur, Vanessa est sans doute la plus fragile ; elle aura toujours connu notre mère dans cet état.
Claudette, remarquabe maman, institutrice en école maternelle. Elle s'occupait vraiment bien de tout, de la maison, de notre famille... Avant.
Et puis moi, Rodéric, jeune garçon de neuf ans pas du tout armé pour la vie, qui pense vivre dans le meilleur des mondes mais qui voit tout ce qui l'entoure s'effondrer et se salir.

 

Mon avis : 

Cette BD autobiographique m'a beaucoup touchée. Quelle est poignante cette descente aux enfers due à l'alcool, cette famille avait pourtant tout pour être heureuse, du travail, trois enfants et pas de problème particulier. Comme quoi cela ne fait pas tout...

L'auteur nous retrace sa vie familiale avec cet effet insidieux que l'alcool aura sur eux tous. 

Cette histoire est triste, très triste. C'est un coup de cœur car Rodéric se livre totalement, il ne cache rien et j'ai vraiment eu le cœur très serré durant plusieurs passages de cette BD.

Le petit mot de l'auteur qui accompagne sa photo à la fin de l'ouvrage est également très touchant.

Une BD que j'ai ressentie comme profondément sincère et nécessaire pour l'auteur.

Une belle BD sur un sujet d'actualité dans de trop nombreuses familles.

 

Livre lu dans le cadre du prix Cezam BD 2016

L'avis de Gambadou ici  et celui de Canel ici

 

 BD  empruntée à la

        images.jpg

 

Partager cet article

Repost0
7 septembre 2015 1 07 /09 /septembre /2015 18:15
Une journée particulière d'Anne-Dauphine Julliand

...

Quatrième de couverture :

Le 29 février ne revient que tous les quatre ans, il s'agit du jour de la naissance de Thaïs - la petite fille d'Anne-Dauphine Julliand -, atteinte d'une maladie génétique orpheline. Thaïs a vécu trois ans trois quarts : une courte mais belle vie.

Lorsque le 29 février réapparaît sur le calendrier, Anne-Dauphine s'offre une parenthèse, sans travail ni obligations, pour vivre pleinement cette journée particulière. Le passé se mêle alors au présent. Chaque geste, chaque parole prend une couleur unique, évoque un souvenir enfoui, suscite le rire ou les larmes.

Anne-Dauphine Julliand aime à penser qu'il est possible de gravir des montagnes en talons hauts. Elle a le talent de croquer les émotions de tous les jours. Elle nous raconte sa vie, Loïc, ses fils, Gaspard et Arthur, mais aussi Azylis, son autre princesse, malade, elle aussi. Une leçon de bonheur et une merveilleuse histoire d'amour.

 

Mon avis : 

Je suis encore passée du sourire à l'émotion durant cette lecture comme cela avait été le cas durant ma lecture de Deux petits pas sur le sable mouillé du même auteur. 

J'ai un peu hésité avant d'entamer ce livre, j'avais un peu peur que ce ne soit pas le bon moment pour moi. C'est tout le contraire, c'était vraiment le bon moment, quelle que soit la difficulté traversée certaines phrases font mouche.

D'autre part, j'admire vraiment cette maman qui dit qu'elle est heureuse malgré les épreuves. Ses livres sont très beaux et porteurs de messages forts et puissants.

Un bien beau témoignage pour une journée vraiment particulière.

 

Livre du club de lecture
     avec mes copines

      

Partager cet article

Repost0
31 juillet 2015 5 31 /07 /juillet /2015 19:20
La couleur des sentiments de Kathryn Stockett (livre audio)

...

Quatrième de couverture :
En 1962, à Jackson, Mississipi, chez les Blancs, ce sont les Noires qui font le ménage et élèvent les enfants.

Sans mot dire, sous peine de devoir prendre la porte. Est-ce le cas de Constantine, l’employée des Phelan, dont on n’a plus aucune nouvelle ?

Mais franchement, qui s’en soucierait ? Ses amies, Minny et Aibileen, et surtout Skeeter, la propre fille des Phelan.

La jeune étudiante blanche et les deux employées noires vont lier une alliance imprévisible pour « comprendre ».

Passionnant de bout en bout, La Couleur des sentiments a déjà conquis plus de deux millions de lecteurs, connu le succès au cinéma (The help) et obtenu le Grand prix des lectrices de Elle en 2011.

Timbres différents, conviction ou verve identiques : Marie Lemaître, Nathalie Hons, Nathalie Hugo et Cachou Kirsch marient leurs voix comme les héroïnes du roman leur volonté que « les choses changent ». Leur lecture a été récompensée par le Prix du livre audio Lire dans le noir en 2011.

 

Mon avis :   

Quel bonheur d'écoute pour cette histoire que je connais bien puisque j'ai déjà adoré le livre et beaucoup aimé le film.  

Je ne vais pas revenir sur l'histoire dont je parle dans le billet sur la version papier.

Je vais plutôt parler des personnages qui ont pris vie avec les voix des lectrices. Elles sont fabuleuses et j'ai vraiment fait traîner cette écoute (un peu plus d'un mois) pour en profiter le plus longtemps possible.

Le timbre des voix des lectrices est parfait, leur ton de lecture est juste, c'est tout simplement magnifique !!!!!!

Un très grand plaisir d'écoute pour la fan de livre audio que je suis devenue.

Et une grande joie d'avoir retrouvé tous les personnages attachants de cette histoire. 

Ce livre fait partie des rares que je réécouterai et que je relirai avec plaisir au fil du temps.

Une grande réussite !

 

Livre emprunté à la

    images.jpg

 

Partager cet article

Repost0
3 avril 2015 5 03 /04 /avril /2015 17:10
Pardonnable, impardonnable de Valérie Ton Cuong

...

Quatrième de couverture :
Un après-midi d'été, Milo, douze ans, fonce à vélo sur une route de campagne. L'ivresse de la descente, un virage, et c'est la chute.

Tandis que l'enfant se bat pour sa vie, c'est toute sa famille qui vole en éclats. Milo était censé réviser ses cours d'histoire. Que faisait-il sur cette route ? Chacun cherche le coupable, mais personne n'est innocent.
Dans ce ballet des aveux où défilent les parents, Céleste et Lino, l'indéchiffrable grand-mère Jeanne et la jeune tante Marguerite, se dessinent peu à peu les mensonges, les rapports de force et les petits arrangements qui cimentent la famille.
L'amour que tous portent à Milo suffira-t-il à endiguer la déflagration ?


Un roman vibrant qui explore avec justesse nos cheminements souterrains vers le pardon.

 

Mon avis : 
J'ai découvert une histoire familiale qui mêle colère, haine, vengeance, amertume et pardon, tels les titres des cinq parties de ce livre.

Milo 12 ans, ses parents Céleste et Lino, Jeanne sa grand-mère et Marguerite sa tante, sont les membres de cette famille. Personne n'est épargné que ce soit physiquement ou psychologiquement, parfois même les deux.

L'accident de Milo se fait le révélateur du dysfonctionnement certain de cette famille. 
Jeanne a une relation fusionnelle avec sa fille Céleste.
Marguerite aime Milo, Milo aime Marguerite, c'est une relation pleine de tendresse.
Jeanne n'est qu'indifférence envers sa fille Marguerite.
Je ne vais pas tout dire mais ce n'est que le début ! 

Au fil de l'histoire, on découvre le mode de fonctionnement de cette famille, les liens positifs ou néfastes entre les personnages.

La palette de sentiment est vaste dans ce roman, en plus de ceux évoqués au début de ce billet on rencontre également mensonge, détresse, rage, culpabilité.

Pas beaucoup de bonheur dans cette histoire, jusqu'à quel point vont-ils se déchirer ? 
J'ai adoré cette lecture que j'ai dégustée, que j'ai fait traîner pour ne pas la terminer trop vite.

L'avis positif de Lucie et plutôt négatif de Clara.

 

De cet auteur j'avais aussi beaucoup aimé L'atelier des miracles.

 

 Livre emprunté à la

        images.jpg

 

 

Partager cet article

Repost0
12 février 2015 4 12 /02 /février /2015 05:00
Ce n'est pas toi que j'attendais de Fabien Toulmé (BD)

...

Quatrième de couverture :
C'est l'histoire d'une rencontre. La rencontre d'un père et de sa petite fille pas comme les autres. Pour Fabien, l'annonce de la trisomie de Julia, c'est le monde qui s'écroule. Comment faire face au handicap de son enfant ? Comment apprendre à l'aimer ? Entre colère, doute, moments de tristesse et bonheurs inattendus, l'auteur raconte le difficile chemin d'acceptation qui le mènera vers sa fille. Une histoire d'amour, à la fois touchante et drôle, tendre et sincère, sur le thème universel de la différence.

Mon avis : 

Quelle belle BD !!!!!!!!!!!

C'est sa propre histoire que nous raconte ici Fabien Toulmé suite à la naissance de sa fille qui est trisomique 21.

Son regard sur le handicap est très dur, c'est un sujet qu'il connait peu et il voit sa fille comme un boulet, il fait un blocage et ne peut la prendre dans ses bras durant de longs, de très longs mois.

J'ai été plusieurs fois émue aux larmes durant cette lecture, l'auteur est touchant, sincère et totalement démuni face au handicap de la petite Julia.

Mais cette histoire n'est pas uniquement triste, l'espoir est au bout du chemin et j'ai aussi souri durant ma lecture.

 

Merci à Babelio et aux Editions Delcourt.

 Lecture commune avec
           Enna 

     

 


Pronom personnel sujet


                 Musique

Partager cet article

Repost0
23 mai 2014 5 23 /05 /mai /2014 22:04

                                             

 Quatrième de couverture :
 Dans la banlieue tranquille du Middle West où Sarah vit avec ses enfants, Nate et Danny, la nouvelle fait l’effet d’une bombe : leurs voisins, et amis, les Kendricks sont accusés de pédophilie. L’horreur était sous ses yeux, et pourtant Sarah n’a rien vu, rien senti...
Malgré l’équilibre fragile qu’elle tente de maintenir au sein de sa famille depuis la mort de son mari, elle décide d’accueillir Jordan, le fils des Kendricks, victime d’abus.
Sarah, Nate et Danny – l’adulte, l’adolescent et l’enfant – vont devoir changer de regard, réinventer leurs rôles respectifs et leurs certitudes pour redonner à Jordan goût à la vie et l’aider à grandir.

Mon avis : 

Quel livre ! Sur le sujet difficile qu'est la pédophilie, l'auteur réussit à écrire une belle histoire malgré les scènes évoquées, les personnages principaux sont vraiment très réussis. 

Les chapitres alternent l'histoire vue du point de vue de Sarah, Nate et Jordan.

Sarah, maman de Nate et Danny, va accueillir Jordan, suite aux horreurs que ses parents lui ont fait subir. Sarah s'en veut de n'avoir rien vu car elle était amie avec la maman de Jordan.

Nate, le fils adolescent de Sarah, sèche les cours. Depuis la mort de son père, il a une relation difficile et conflictuelle avec sa mère. Tout au long du livre, Nate est celui qui va le plus évoluer, il va devenir quelqu'un de vraiment bien.

Jordan, le fils des voisins, est sauvé in extremis par Sarah des griffes de ses parents. Son histoire et sa vie font froid dans le dos. Un père médecin, une mère gynécologue, des gens bien sous tout rapport... mais ces gens sont des pervers.
Ce petit garçon va avoir besoin de la famille de Sarah, et l'accueil qui lui est réservé va lui permettre petit à petit de se construire d'une autre façon que celle qu'il a toujours connue. Jordan a besoin de Sarah et ses fils mais l'inverse est vrai aussi.

J'ai aimé ce livre du début à la fin et j'en fais d'ailleurs un coup de cœur.

L'avis de Mrs B.

 

      Livre issu de ma 

         


        Catégorie lieu

Dans la banlieue tranquille du Middle West où Sarah vit avec ses enfants, Nate et Danny, la nouvelle fait l’effet d’une bombe : leurs voisins, et amis, les Kendricks sont accusés de pédophilie. L’horreur était sous ses yeux, et pourtant Sarah n’a rien vu, rien senti... Malgré l’équilibre fragile qu’elle tente de maintenir au sein de sa famille depuis la mort de son mari, elle décide d’accueillir Jordan, le fils des Kendricks, victime d’abus. Sarah, Nate et Danny – l’adulte, l’adolescent et l’enfant – vont devoir changer de regard, réinventer leurs rôles respectifs et leurs certitudes pour redonner à Jordan goût à la vie et l’aider à grandir.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Pages de lecture de Sandrine
  • : La lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.
  • Contact

Mes lectures du moment

La grande escapade
  de Jean-Philippe Blondel

 

 

Blanc mortel
de Robert Galbraith (livre audio)

 

 

Pour me suivre sur Facebook
Les pages de lecture de Sandrine             

Emprunts à la bibliothèque

Romans

Mamie Luger
  de Benoît Philippon

 

La papeterie Tsubaki
   de Ito Ogawa


 

 

 

DVD

Le cercle littéraire de Guernesey

 

Archives

Challenges en cours

 

  

 

          

       

                    

 

     

Liens



 

Vendredilecture