9 décembre 2012 7 09 /12 /décembre /2012 23:05
Les-yeux-au-ciel.jpg

Quatrième de couverture :
L’anniversaire du grand-père s’éternise. Scarlett ne supporte plus la présence des triplés, ses cousins aux yeux délavés. Pour les effrayer, elle leur parle du fantôme qui lui rend visite à la nuit tombée. Celle qu’elle appelle Bonnie, comme dans Autant en emporte le vent, s’est évaporée trente ans plus tôt.
Les adultes, inconsolés, se souviennent. Sauront-ils enfin s’avouer ce qu’ils ont sur le cœur ?

 

Mon avis : 
C'est amusant de lire une histoire qui se passe dans un endroit que l'on connaît un peu, c'est ici le cas puisque c'est à Saint-Lunaire en Bretagne du Nord que l'auteur nous emmène. C'est surtout ma sœurette qui connaît parfaitement cette station balnéaire mais j'y suis aussi allée plusieurs fois.

Un week-end familial va se dérouler sous nos yeux et un coup de projecteur sera porté sur chacun des personnages tour à tour. C'est à l'occasion de l'anniversaire de Noé, le grand-père, que tout le monde se rassemble.
Chacun est venu avec ses tensions, ses joies, ses peines et surtout beaucoup de non-dits, le dialogue n'est pas toujours facile et on va découvrir peu à peu ce qui a fragilisé cette famille, un évènement vieux d'une trentaine d'années.

J'imagine assez bien qu'un film soit tiré de ce livre, les images se formaient sans peine devant mes yeux. J'ai passé un bon moment et je me suis attachée aux différents personnages avec leurs forces et leurs faiblesses. 

Une lecture agréable, facile et rapide.

 

PERSO1.gif
Livre prêté
par
Canel
imagesCATCTBEO.jpg
Lecture commune avec Enna,  
A propos de livres et Géraldine.

Challenge régions

Challenge des régions
  Bretagne 

Partager cet article

Repost0
7 décembre 2012 5 07 /12 /décembre /2012 23:05
Les enfants du crécpuscule Quatrième de couverture :
Curiosité locale, la maison de poupées géante de la famille McGregor attire les touristes de tous les coins de la Floride. Interminable labyrinthe, elle abrite des poupées d'une beauté étrange. On dit que le fantôme d'une petite fille y aurait trouvé refuge. Depuis quelque temps la mort guette tous ceux qui s'y intéressent d'un peu trop près. Quelqu'un se décidera-t-il enfin à aller voir ce qui se cache derrière cette façade rose bonbon ? Et si oui, en reviendra-t-il vivant ? 
Prix du roman d'aventures 1994 avec Le Chien de minuit, Serge Brussolo restitue, avec un insurpassable sens du suspense et de l'angoisse, l'atmosphère lourde et vénéneuse des marais de Floride.

Mon avis : 
Serge Brussolo a toujours une imagination débordante pour nous raconter des histoires très différentes d'un livre à l'autre. De cet auteur j'ai déjà lu : Le chien de minuit, L'armure de vengeance, Le labyrinthe de Pharaon, Pélerins des ténèbres, La main froide et Dortoir interdit.
Cette fois-ci, il nous emmène à la découverte d'une maison de poupées assez incroyable, construite par un père pour sa fille préférée, Angie.
L'histoire commence par la mort de Lisa et c'est Peggy, sa sœur, qui va mener l'enquête pour savoir pourquoi elle a été assassinée. J'étais impatiente de découvrir cette fameuse maison mais elle n'apparaît pas dès le début du livre, il faut attendre que l'enquête de Peggy l'emmène jusque là.

L'ambiance devient lourde et pesante car le mystère plane autour de  cette fameuse maison, des poupées qui l'habitent, d'un enfant qui se cache. Tout ceci est assez inquiétant et l'auteur plonge son lecteur dans une ambiance oppressante.

J'ai passé un bon moment avec ce livre grâce à un bon suspense et une chute plutôt intattendue.

 

Livre du club de lecture
avec mes copines
imagesCA91DN22.jpg
Challenge thriller polar

 

 

Partager cet article

Repost0
6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 23:05

Purgatoire-T1.jpg Purgatoire-T2.jpgPurgatoire T3

Résumé : 
Benjamin Tartouche vient d'hériter d'une maison, il s'installe comme travailleur indépendant, il investit dans du matériel informatique. Il assure sa maison et ..... c'est ici que l'histoire commence vraiment !

Mon avis : 
Encore une fois j'ai emprunté les trois volumes en une seule fois et je ne peux que vous conseiller de faire la même chose sinon il y aura de la frustration dans l'air.

C'est la première BD en couleur que je lis de cet auteur, comme d'habitude les dialogues ne sont pas omniprésents ce qui me convient très bien.

Il me paraît bien difficile de parler de cette trilogie sans trop en dire, l'auteur nous montre comment une vie peut basculer d'un seul coup et la descente aux enfers qui en découle. L'histoire prend ensuite un autre tournant et j'ai bien aimé les diffférentes étapes de cette histoire. 

J'ai trouvé cette série originale et surprenante, contrairement à Canel j'ai bien aimé la pirouette finale.

Les avis de Enna et Joelle 

 

BD empruntées à la
    images.jpg

Partager cet article

Repost0
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 23:05

 Où le regard ne porte pas T1  Où le regard ne porte pas T2

Tome 1 : 
1906. William a dix ans lorsque sa famille quitte Londres pour Barellito, un petit village italien qui vit tranquillement de la pêche. Des tensions apparaissent pourtant, aiguisées par l'arrivée de ces étrangers. Pour William, le changement est radical et sa vie complètement chamboulée. De nouveaux paysages, la lumière du Sud, une liberté toute neuve et, surtout, de nouveaux amis : Paolo, Nino et la charmante Lisa, qu'une date et un étrange objet semblent unir inexorablement.. 

Tome 2 : 
Vingt ans ont passé depuis que Lisa a fui Barellito.
Vingt ans, et voici qu'ils se retrouvent, William, Nino et Paolo, pour voler au secours de celle qu'ils n'ont jamais oubliée. D'Istanbul au Costa Rica, ils vont renforcer leur amitié et trouver la réponse au secret qui les unit depuis l'enfance.
Un récit inoubliable et profondément humain qui trouve ici sa bouleversante conclusion. 

 

Mon avis : 
Tout d'abord un conseil : Il vaut mieux avoir les deux tomes sous la main, c'est ce que j'ai fait et je ne le regrette pas car le premier volume se termine sur un évènement fort qui donne envie lire la suite sans attendre.

Dans le tome 1, on découvre un petit village de pêcheurs sous le soleil d'Italie, avec son animosité et son agressivité envers les anglais nouveaux venus. Au niveau des enfants cela se passe beaucoup mieux puisque William intègre le clan de trois petits italiens.
Dans ce premier tome, on ne comprend pas tout, pourquoi ces images qui paraissent d'un autre temps ? Pourquoi ce lien fort entre les enfants ?
J'ai beaucoup aimé l'atmosphère de cette première partie, le soleil, la mer, les enfants et cette ambiance un peu mystérieuse. Les dessins sont très beaux, les couleurs sont chaudes et reflètent parfaitement le climat italien.

Le deuxième tome est plus sombre tant au niveau de l'histoire que des couleurs des dessins. Les enfants ont grandi et partent aider Lisa qui les appellent au secours, nous retrouvons toujours le mystère qui les entoure. Peu à peu on va comprendre le lien qui les unit et avoir l'explication des étranges phénomènes qui se produisent.

J'ai été totalement embarquée dans cette histoire qui contient un brin de surnaturel mais aussi des liens forts entre les personnages.

J'ai emprunté cette série les yeux fermés après l'avis enthousiaste de La Sardine et j'ai bien fait ! 

 

BD empruntées à la
    images.jpg

Partager cet article

Repost0
3 décembre 2012 1 03 /12 /décembre /2012 23:05
Les oubliés de la lande Quatrième de couverture :
C'est un endroit si isolé qu'aucun chemin n'y mène. Une contrée sauvage qu'aucune carte ne mentionne. C'est un village sans nom. Un trou noir. Ils sont une trentaine à vivre là, oubliés dans la lande. Tous ont une bonne raison de s'y être réfugiés. Il y a ceux qui craignaient la mort. Ceux qui ne pouvaient imaginer leur vie sans l'homme qu'ils aimaient. Et les autres, aux motivations moins avouables.
Mais cette quiétude éternelle va être foudroyée, le premier jour de l'été. 

Tom, l'unique enfant de la communauté, fait une découverte macabre : le corps d'un inconnu, aux portes du village. Il a déjà été témoin d'autres événements inexplicables. Quelqu'un aurait-il réveillé les vieux démons ? Dans son cinquième roman, Fabienne Juhel mène l'enquête avec une redoutable efficacité, fouillant le passé de chacun de ses personnages pour en dévoiler les plus funestes secrets. Roman à suspense, Les Oubliés de la lande nous offre une remarquable réflexion sur le sens de la vie, ce temps compté qui donne tout son prix aux instants vécus. 

 Mon avis : 
Les oubliés de la lande habite un petit village isolé, inconnu, inaccessible, une bulle à l'abri de la mort un nodeath's land. Je ne vais pas vous résumer l'histoire car la quatrième de couverture est très bien faite.

J'ai aimé ce dépaysement total dans ce petit village qui vit hors du temps. L'auteur nous peint une belle galerie de personnages dont certains sont très attachants. J'ai beaucoup aimé ce petit Tom, il est très attendrissant et j'ai bien aimé les liens tissés avec ses parents.
C'est aussi une histoire un peu noire puisque la mort va s'inviter dans le village et c'est alors que le lecteur découvre la face cachée de certains des protagonistes.

Un bon moment de lecture, j'avais déjà découvert cet auteur avec A l'angle du renard et Les hommes sirènes

 

L'avis de Lucie.

 

Livre emprunté à la
   images.jpg
   
rentrée littéraire 2012
 9/14

Partager cet article

Repost0
2 décembre 2012 7 02 /12 /décembre /2012 23:05

Prix-inter-CE-2013.jpgPar l'intermédiaire de mon travail je vais participer au prix littéraire des Inter-CE et des lecteurs angevins, c'est une de mes collègues qui me l'a proposé car elle sait que j'aime lire. Les 10 romans de la sélection vont donc tourner entre les différentes collègues qui participent (le personnel est très féminin là où je travaille).

J'y avais déjà participé il y a quelques années par l'intermédiaire de la bibliothèque mais c'est toujours un peu difficile pour que les livres soient disponibles. Pour pouvoir voter il faut avoir lu un minimum de trois livres, j'espère bien sûr lire les dix livres proposés.

Vous pouvez cliquer sur le logo pour avoir plus d'informations, il existe aussi le prix BD et le prix DVD.

Voici les titres de la sélection : 
- Une seconde vie de Dermot Bloger
- Prison avec piscine de Luigi Carletti
- Nuage de cendre de Dominic Cooper 
- Le roi n'a pas sommeil de Cécile Coulon
- Rêves oubliés de Léonor De Recondo
- Enola game de Christel Diehl
- Le mystère Sherlock de J.M Erre
- Eux sur la photo de Hélène Gestern
- Balancé dans les cordes de Jérémie Guez
- Le meilleur des jours de Yassaman Montazami

Le premier qui est arrivé chez moi est Enola Game de Christel Diehl.
    Enola game

Partager cet article

Repost0
1 décembre 2012 6 01 /12 /décembre /2012 23:05

Petit bac 2013

 

Pour la troisième année consécutive Enna organise le challenge Petit Bac. En 2011 j'étais acharnée et j'ai rempli 14 lignes ! En 2012 je l'ai fait tranquillement sans me forcer et j'ai quand même rempli 4 lignes.

Pour 2013,  Enna nous a concoctés quelques nouvelles catégories et a fixé quelques régles supplémentaires.

Les catégories pour 2013 seront donc les suivantes : Prénom, Lieu, Animal, Objet, Couleur, Partie du corps, Partie du corps, Phénomène météorologique, Aliment/boisson, Sentiment et Gros mot.

Je rejoue bien sûr car j'aime beaucoup ce challenge (et celle qui l'organise !).

Pour avoir plus de précisions, cliquez sur le logo où sur le prénom de l'organisatrice.

Partager cet article

Repost0
30 novembre 2012 5 30 /11 /novembre /2012 23:05
Les-ignorants.jpg

Quatrième de couverture : 
Étienne Davodeau est auteur de bande dessinée, il ne sait pas grand-chose du monde du vin.
Richard Leroy est vigneron, il n'a quasiment jamais lu de bande dessinée.

C'est le joyeux récit d'une initiation croisée que vous propose les Ignorants. 

Mon avis : coup de coeur
Coup de cœur pour cette BD qui se passe dans ma région d'adoption depuis un peu plus de vingt ans.
Je ne connais pas grand chose à la viticulture et je découvre depuis peu la BD grâce aux avis lus ici et là sur les blogs de lecture.

Etienne Davodeau a très bien su faire passer tout ce qu'il a vécu avec son ami Richard pendant un an, l'enthousiasme et la passion de chacun pour son métier, la curiosité envers le métier de l'autre. Une belle histoire de découverte et d'amitié virile mais tendre aussi.

C'est souvent assez drôle et j'ai souvent eu le sourire aux lèvres avec cette histoire chaleureuse et bien ancrée dans la réalité.
J'ai adoré les quelques dessins où Richard s'endort dans son lit le soir en lisant des BD, ça c'est tout à fait moi et cela m'a bien fait rire ! 

Au fil des pages, j'ai bien sûr noté quelques titres de BD à découvrir car comme Richard je suis assez novice en la matière et même un peu "ignorante". D'ailleurs à la fin du livre on peut retrouver une liste des BD lues pendant la création du livre ainsi qu'une liste des vins bus...

Cette année-là, le livre d'Etienne et le vin de Richard sont de la même cuvée et c'est un excellent cru que je vous conseille coup de coeur

Une exposition a lieu en ce moment à la bibliothèque d'Angers autour de cette BD, une exposition réalisée par les détenus de la maison d'arrêt d'Angers. 


 Les avis d'Enna, Noukette, Sylire, A propos de livres.

BD empruntée à la    images.jpg Challenge régions
Challenge des régions 
 Les Pays de la Loire 

 

Partager cet article

Repost0
29 novembre 2012 4 29 /11 /novembre /2012 23:05
Nympheas noirs Quatrième de couverture : (censurée par mes soins)
Tout n'est qu'illusion, surtout quand un jeu de miroirs multiplie les indices et brouille les pistes. Pourtant les meurtres qui troublent la quiétude de Giverny, le village cher à Claude Monet, sont bien réels.
Au coeur de l'intrigue, trois femmes : une fillette de onze ans douée pour la peinture, une institutrice redoutablement séduisante et une vieille femme aux yeux de hibou qui voit et sait tout. Et puis, bien sûr, une passion dévastatrice. Le tout sur fond de rumeur de toiles perdues ou volées, dont les fameux Nymphéas noirs. [...]

Mon avis :
J'ai  beaucoup aimé découvrir le village de Giverny à travers ce roman, j'ai maintenant bien envie d'aller le visiter. Cette histoire permet aussi de découvrir une partie de la vie et de l'œuvre de Claude Monet et notamment ses fameux nymphéas. 

Un village paisible donc... en apparence puisque le livre commence par la découverte d'un corps dans la rivière. C'est ensuite au travers des yeux d'une femme de 84 ans, d'une de 36 ans et d'une petite fille de 11 ans que nous allons essayer de découvrir ce qui s'est passé.

La vieille femme a l'air de savoir beaucoup de choses mais elle observe et ne dit rien. 
La femme de 36 ans n'est pas facile à cerner, le commissaire en charge de l'affaire a l'air séduit par ses beaux yeux mais le mari de celle-ci n'est peut-être pas innocent.
La petite fille de 11 ans veut participer à un concours de peinture, un mystère plane sur sa naissance car elle ne connaît pas son père. 

Je me suis demandé plusieurs fois où tout cela aller nous mener, les hypothèses vont bon train mais on est loin d'imaginer ce que l'auteur nous a concocté.

coup de coeurUn coup de cœur pour la fin de cette histoire que j'étais à cent lieues d'imaginer, je n'ai rien vu venir et j'ai trouvé la solution de cette enquête très bien vue et vraiment surprenante. J'aurais presque envie de le relire pour essayer de trouver les indices de cette chute extraordinaire.

 

L'avis d'Aifelle, et de Sérial lecteur grâce à qui j'ai découvert cet auteur.

J'ai aimé aussi Un avion sans elle, du même auteur, lu le mois dernier.

 

Livre emprunté à la
images.jpg
Challenge régions
Challenge des régions
Haute-Normandie
 
Challenge thriller polar

 

Partager cet article

Repost0
28 novembre 2012 3 28 /11 /novembre /2012 23:05
Le-combat-ordinaire-t4.jpg Quatrième de couverture :
C'est l'histoire d'un chantier qui ferme, d'une petite fille amoureuse, d'un soir d'élections et d'une nuit dehors... 

Mon avis : 
Il fallait absolument que je termine cette série après avoir découvert les tomes 1 et 2 puis le tome 3 que j'avais beaucoup aimés.

Ce quatrième volume est vraiment la conclusion de tout ce que nous avons découvert dans les trois volumes précédents.
J'ai beaucoup aimé tout ce qui concerne la paternité de Marco, de nombreux passages attendrissants sentent vraiment le vécu.
J'ai beaucoup moins aimé toute la partie politique avec beaucoup de grands discours.

Un avis global qui est donc moins enthousiaste que pour les tomes précédents, mais une belle série que j'ai aimée et que je vous conseille.

 

BD empruntée à la
     images.jpg

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Pages de lecture de Sandrine
  • : La lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.
  • Contact

Mes lectures du moment

La grande escapade
  de Jean-Philippe Blondel

 

 

Blanc mortel
de Robert Galbraith (livre audio)

 

 

Pour me suivre sur Facebook
Les pages de lecture de Sandrine             

Emprunts à la bibliothèque

Romans

Mamie Luger
  de Benoît Philippon

 

La papeterie Tsubaki
   de Ito Ogawa


 

 

 

DVD

Le cercle littéraire de Guernesey

 

Archives

Challenges en cours

 

  

 

          

       

                    

 

     

Liens



 

Vendredilecture