20 janvier 2013 7 20 /01 /janvier /2013 23:05
Deux petits pas sur le sable mouillé Quatrième de couverture :
L'histoire commence sur une plage, quand Anne-Dauphine remarque que sa petite fille marche d'un pas un peu hésitant, son pied pointant vers l'extérieur. Après une série d'examens, les médecins découvrent que Thaïs est atteinte d'une maladie génétique orpheline. Elle vient de fêter ses deux ans et il ne lui reste que quelques mois à vivre. Alors l'auteur fait une promesse à sa fille : "tu vas avoir une belle vie. Pas une vie comme les autres petites filles, mais une vie dont tu pourras être fière. 

Et où tu ne manqueras jamais d'amour." Ce livre raconte l'histoire de cette promesse et la beauté de cet amour. Tout ce qu'un couple, une famille, des amis, une nounou sont capables de mobiliser et de donner. Il faut ajouter de la vie aux jours, lorsqu'on ne peut pas ajouter de jours à la vie. 

 

Mon avis : coup de coeur 1er coup de cœur de l'année !
Voici un témoignage magnifique, beau et émouvant à la fois.
L'auteur nous raconte la découverte et la maladie de sa fille Thaïs (cf quatrième de couverture).
Ce livre est un très beau message d'amour, écrit simplement mais du fond du cœur. Alors bien sûr on a souvent le cœur serré, les larmes aux yeux mais aussi le sourire au coin des lèvres.
L'auteur et son mari se soutiennent l'un l'autre et les difficultés qui auraient pu les séparer renforcent leur amour. La famille et les amis tiennent également une place prépondérante dans leur vie d'attention à leurs enfants et un sacré réseau de solidarité se tisse autour d'eux.
Sans en faire étalage du tout on sent que leur foi les a aidés mais elle n'est pas du tout mise en avant dans ce témoignage, on la ressent simplement à travers quelques phrases discrètes.

J'avais très peur de la fin du livre car on sait dès le départ comment cela va se terminer et la mort de Thaïs est évoquée par une fin sobre et digne. 

J'ai été très touchée par ce récit qui est écrit de très belle façon.

 

Livre emprunté à la
   images.jpg
Petit bac 2013
        Catégorie couleur

Partager cet article

Repost0
18 janvier 2013 5 18 /01 /janvier /2013 23:07

Je ne suis pas du genre à prendre des résolutions en début d'année mais il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis.
J'ai toujours aimé l'anglais quand je l'apprenais, il y a ... quelques années. J'avais fait un essai de lecture en 2009 avec un livre que ma fille avait étudié pour le bac. Je n'ai pas renouvelé l'expérience depuis, à tort puisque j'avais aimé ça et que j'avais bien compris l'histoire.

Donc en 2013, je vais lire, au moins un peu, en anglais, voilà c'est dit. Et voici mon avis sur ma première lecture. 

Pour me lancer j'avais demandé conseil à des blogueuses spécialistes en la matière : EnnaMrs B et Valérie. 

Alone on a wide wide sea Résumé : 
En 1947, le tout jeune arthur, séparé de sa sœur Kitty, est embarqué comme des milliers d'autres orphelins sur un bateau pour l'Australie. Sa vie est désormais là-bas, jalonnée d'épreuves, de rencontres extraordinaires et illuminée par sa passion de la mer. Des années plus tard, Allie, la fille d'Arthur, s'apprête à accomplir une traversée en solitaire. Son but : franchir les océans pour gagner l'Angleterre et retrouver sa tante Kitty. Deux récits, deux destinées, deux époques pour un roman bouleversant de Michael Morpurgo, qui en entraîne le lecteur dans un voyage de l'enfance vers la maturité. 

Mon avis : 
Concernant l'anglais j'ai trouvé cette lecture très abordable et sans problème majeur de compréhension.
Ce livre comprend deux parties vraiment distinctes et mon avis est vraiment très différent pour les deux parties.

Première partie : L'histoire d'Arthur de son enfance jusqu'à la fin de sa vie = coup de cœur coup de coeur. Arthur est un personnage vraiment très attachant qui vit des évènements vraiment très différents tout au long de sa vie. J'ai trouvé cette première partie palpitante, émouvante et même très émouvante. Il va connaître la méchanceté, la cruauté, l'amitié, la tendresse, l'amour, la douleur et il va surmonter plus ou moins facilement toutes les difficultés qu'il va rencontrer. A la fin de cette première partie j'étais persuadée d'avoir un coup de cœur intégral pour ce livre.

Deuxième partie : Allie, la fille d'Arthur, va effectuer seule la traversée d'Australie jusqu'en Angleterre pour retrouver l'histoire de la famille d'Arthur = Grosse déception après le coup de cœur pour la première partie. Je n'ai pas trop accroché avec cette partie, je l'ai trouvée longue comme la distance entre l'Australie et l'Angleterre. 

Malgré tout, c'est un auteur que j'aime lire et qui raconte très bien les histoires. J'avais beaucoup aimé Soldat Peaceful

 

Livre issu de ma 
imagesCAFSFWL3.jpg
numérique 
Petit bac 2013
 Catégorie sentiment
Challenge I read en english

Partager cet article

Repost0
18 janvier 2013 5 18 /01 /janvier /2013 23:05

J'ai craqué ! 

IMAG0450

Après les fêtes j'ai acheté une liseuse, mon choix s'est finalement porté sur la Sony. J'avais lu attentivement les billets de  Laure, Saxaoul, Les livres de l'Arrajou et j'en ai parlé un peu avec d'autres blogueuses et voilà... j'ai franchi le pas. 
J'ai aussi choisi d'acheter directement l'étui de protection car j'avais peur de l'abimer. 

Mes premières impressions sont tout à fait positives : légèreté, facilité d'utilisation, gain de place. 

Je l'ai déjà testée dans la voiture, dans le lit, dans une salle d'attente et en cuisinant, le résultat est concluant. il faut encore que je l'essaie dans le tram, en vacances, dans le train et autres ...

Ce n'est pas pour autant que je vais abandonner le livre papier, je continue d'aller à la bibliothèque et j'ai une PAL papier à faire baisser.

Au départ je pensais attendre mon anniversaire, mon prochain changement de dizaine ... pas si prochain que ça puisque ce sera en septembre donc j'ai craqué avant mais je n'en suis pas surprise, je résistais déjà depuis quelques mois.

Voici mes premiers achats :

                Alone one a wide wide sea de Michael Morpurgo

                6h41 de Jean-Philippe Blondel

                Le chapeau de Mitterrand d'Antoine Laurain

                Les vieilles de Pascale Gautier

                Cartons de Christine Jeanney


 

Partager cet article

Repost0
17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 23:05

Magasin général t1Magasin général t2

Résumé :
L'histoire se déroule dans la campagne québécoise des années 20. Elle gravite autour de Marie, qui travaille dans le commerce du village, le Magasin Général.


Mon avis :

J'avais déjà vu plusieurs fois cette BD à la bibliothèque sans l'emprunter mais cette fois j'ai franchi le pas grâce à l'enthousiasme de La Sardine sur cette série. 

 

T1. Marie 

Ce premier tome permet de faire connaissance avec tous les personnages dont Marie qui tient le Magasin Général. Certains sont attachants d'autres moins, c'est une lecture bien sympathique avec des dessins très soignés et riches.
Ce village nous révèle des scènes de la vie quotidienne avec ses joies et ses peines. Quelques scènes sont amusantes et le langage est dépaysant avec ses particularités québécoises, on imagine sans peine leur accent.
Un mot qui me fait sourire à chaque fois : les ti-culs pour les enfants !


T2. Serge

A la toute fin du tome 1 un nouveau personnage apparaît : Serge, et dans le tome 2  nous allons faire sa connaissance et voir comment il va trouver sa place dans le village.
Son arrivée fait jaser car c'est chez Marie qu'il va être hébergé. Les habitants sont tout d'abord méfiants puis ils vont ensuite être charmés par ce personnage qui recèle des dons inattendus.
J'aime vraiment l'histoire et les personnages qui la composent, tout ce petit monde est attachant et je n'avais pas trop envie de les quitter.
Nul doute que je vais continuer rapidement cette série vraiment très agréable à lire, j'ai d'ailleurs emprunté les 4 premiers tomes d'un coup à la bibliothèque.  

 

BD empruntées à la

   images.jpg
Petit bac 2013
  Catégorie prénom

Partager cet article

Repost0
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 23:05
Les cadavres n'ont pas froid aux yeux Quatrième de couverture :
Parfois, il faudrait rester au lit. C'est ce qu'Hélène, chercheuse au caractère explosif, aurait dû faire ce matin-là, au lieu de venir au labo… Car la tête d'un collègue – ce n'est pas une grosse perte, c'était un abruti, soit dit en passant – a été déposée pile au milieu de sa table de travail. Non seulement ça lui fiche en l'air une matinée de manip', mais en plus, Hélène, les cadavres, elle commence à en avoir plein le dos. 

Avec ses copines Emma, la blonde en mal d'enfant, Nathalie l'ex femme au foyer qui vit une seconde jeunesse, Charlotte la psy qui couche toujours avec le plus gratiné de ses patients et Juliette, l'esthéticienne qui chouchoute une clientèle masculine triée sur le volet, 

elles ont déjà été mêlées à une sale histoire de triple meurtre. Et ça avait bien failli tourner au vinaigre. Alors, là, franchement, cette tête sans corps, c'est trop. D'autant que ça l'air de devenir à la mode de se faire occire au labo, et que l'inspecteur en charge de l'affaire n'est pas franchement commode…

Quand la reine du crime s'attaque à la comédie policière, on tourne les pages aussi vite qu'on dévore un macaron !

 Mon avis : 
Voici une lecture franchement détendante. Les personnages sont assez piquants et certains dialogues m'ont vraiment fait sourire.

L'enquête passe un peu au second plan et on suit surtout Hélène et sa bande de copines.

Comédie policière ou polar chick-lit, je me suis surtout attachée aux filles plutôt qu'à l'enquête qui est moins présente quand dans un "vrai" polar.

Une lecture vraiment sympathique dans son genre.

L'avis de A propos de livres.

 

Livre issu de ma
imagesCAFSFWL3.jpg
 
Petit bac 2013
    Catégorie météo
Challenge thriller polar Challenge régions
Challenge des régions
     Ile de France 

 

 

Partager cet article

Repost0
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 23:05
Chaque soir à 11 heures

Quatrième de couverture : 
Willa Ayre s'est classée dans la catégorie des filles que les garçons ne voient jamais, des insignifiantes, des petits chats caustiques mais frileux, lago, lui, attire tous les regards. Il est le garçon dont rêvent toutes les filles du lycée.
Dès la rentrée, lago pose les yeux sur Willa et la choisit. Mais à une fête, Willa rencontre le bizarre et ténébreux Edern. Dès lors, sa vie prend une tournure étrange. 

De la grande maison obscure cachée au fond de l'impasse, la jeune fille doit découvrir les secrets, sonder son cœur, et faire un choix... 

Mon avis :
Dans ce livre, j'ai beaucoup aimé toute la partie de l'histoire avec le ténébreux Edern (cf 4ème de couv.), sa maison a l'apparence inquiétante et son adorable petite sœur (qui emploie des termes bien à elle 'gargantuer' ,'colimaçonner', 'horsdeprixer'). Un mystère entoure cette famille, le danger rôde mais il est bien difficile de savoir d'où la solution va venir et si des évènements terribles vont se produire ou non.

En revanche j'ai moins aimé le reste de l'histoire, l'amie de Willa super riche, son frère le beau Iago, leurs relations, la vie au lycée. A chaque fois j'avais hâte de retrouver la partie qui met en scène Edern et sa maison.

J'ai bien aimé aussi la relation qu'elle a avec ses parents qui sont séparés et un peu originaux dans leur genre, Willa est assez libre et je l'ai trouvée sympathique, débrouillarde et ayant les pieds sur terre.

Ce n'est donc pas un coup de cœur mais une belle découverte quand même. 

Lecture commune avec Lucie.

 Livre emprunté à la 
  images.jpg
Petit bac 2013
       Catégorie chiffre
Challenge régions
Challenge des régions
      Ile de France 

 

Partager cet article

Repost0
14 janvier 2013 1 14 /01 /janvier /2013 23:05
Pleine lune Résumé : 
Une descente aux enfers. C'est un peu ce qui arrive à Edouard Tolweck, cette nuit-là. Une nuit de pleine lune... Dans la journée, Tolweck est guichetier à la Sécurité sociale. Guère brillant, le bonhomme. Méprisant, raciste, odieux, il se sert de son tout petit pouvoir pour humilier les pauvres bougres qui défilent devant lui. Mais rampe servilement devant le moindre froncement de sourcils de son supérieur hiérarchique, qui lui demande justement, un soir, de remettre une lettre en main propre. Tolweck accepte, bien sûr. Et le cauchemar commence... 

Mon avis :
Moi je vous le dis, il se passe quand même de drôles de choses les nuits de pleine lune. Edouard Tolweck n'est vraiment pas sympathique et il n'a pas de chance car il cumule les ennuis durant une seule nuit.
Cette histoire est plutôt mouvementée et on se demande jusqu'où les malheurs du personnage principal vont aller.
Tout au long de la lecture on a quand même du mal à le plaindre car c'est un personnage vraiment infect, raciste et méprisant.

 Quant à la chute de l'histoire... j'ai aimé !

 

BD empruntée à la
images.jpg


Partager cet article

Repost0
12 janvier 2013 6 12 /01 /janvier /2013 23:05
La passagère du France

 

Quatrième de couverture :
3 février 1962. Le paquebot France quitte Le Havre pour son premier voyage. Il va traverser les eaux glaciales de l'Atlantique Nord pour atteindre New York cinq jours plus tard. Il emporte à son bord mille employés pour deux mille passagers, un record absolu pour un palace des temps modernes. Tout sur le France est exceptionnel. Ce paquebot est l'oeuvre la plus aboutie, inégalée, de " l'art de vivre à la française ". 

Les plus riches étrangers ont réservé leurs places des années à l'avance, dès sa construction. Dans la cohue, Sophie, une jeune journaliste chargée d'écrire un reportage pour son magazine, monte à bord persuadée qu'elle va vivre des heures de rêve. Michèle Morgan, Juliette Gréco ne sont-elles pas du voyage parmi bien d'autres personnalités? Mais dans les cales du France se noue un drame et Sophie croise un mystérieux officier. Sa vie va basculer et son destin l'attend au bout du voyage. 

Mon avis : 
Le France : bateau mythique ! Ce nom m'évoque une photo, celle de mon arrière-grand-mère sur les marches d'un grand escalier en 1970, une mini-croisière sur ce bateau pour ses 80 ans. Cela fait rêver.

Et les descriptions faites par l'auteur font rêver aussi, on s'y croirait presque. J'ai bien aimé cette ambiance feutrée et luxueuse évoquée.
L'histoire en elle-même est sympa aussi mais c'est surtout ce bateau que j'ai aimé.
3000 personnes étaient sur le bateau pour cette première croisière : c'est impressionnant. De nombreuses célébrités ont participé à cette inauguration et l'impression de luxe est omniprésente, c'est majestueux.
 

L'impression donnée devait être la meilleure possible, c'est l'image du bateau et de la France qui était en jeu. Tout ceci est très bien rendu dans le livre.

C'était vraiment une autre époque, pourtant pas si lointaine mais assez différente de la notre, c'était aussi un autre siècle ...

De cet auteur j'avais déjà aimé La belle chocolatière et Villa Belza.

 

Livre du club de lecture
avec mes copines  
imagesCA91DN22.jpg

Petit bac 2013
        Catégorie prénom

Partager cet article

Repost0
11 janvier 2013 5 11 /01 /janvier /2013 23:05
La peau de l'ours Résumé : 
Zidrou persiste et « signe » : après le magnifique Lydie, La peau de l’ours nous fait voyager de l’Italie contemporaine aux États-Unis de la fin des années 30.  Amadeo a pour devoir quotidien de lire à un vieil homme son horoscope. Il est loin d’imaginer que cet aveugle, canne à la main, a été montreur d’ours aux États-Unis, puis assistant d’un chef mafieux ! Une histoire d’amour, de vengeance, de lâcheté…Zidrou et Oriol jouent avec tous les ressorts du romanesque pour nous émerveiller et nous émouvoir. 

Mon avis : 
Tout d'abord les dessins m'ont paru assez abrupts, il faut dire que les traits sont plutôt anguleux mais comme souvent je me suis ensuite laissée prendre par l'histoire.

Ce livre est un joyeux mélange d'ambiance de voyous, de meurtres mais aussi d'amour. L'ambiance est très bien rendue et c'est parfois vraiment glauque.

Au final ce n'est pas un coup de cœur mais j'ai bien aimé. 

De Zidrou j'avais beaucoup aimé Lydie.

Les avis de La Sardine et Noukette.

 

BD empruntée à la
images.jpg
Petit bac 2013
   Catégorie partie du corps

Partager cet article

Repost0
9 janvier 2013 3 09 /01 /janvier /2013 23:05
Le mystère Sherlock

Quatrième de couverture :
Meiringen, Suisse. Les pompiers dégagent l'accès à l'hôtel Baker Street. Cet établissement, charmant et isolé, a été coupé du monde pendant trois jours à cause d'une avalanche. Personne n'imagine que, derrière la porte close, se trouve un véritable tombeau. Alignés dans la chambre froide reposent les cadavres de dix universitaires. Tous sont venus là, invités par l'éminent professeur Bobo, pour un colloque sur Sherlock Holmes. 

Un colloque un peu spécial puisque, à son issue, le professeur Bobo devait désigner le titulaire de la toute première chaire d'holmésologie de la Sorbonne. Le genre de poste pour lequel on serait prêt à tuer... Hommage, plein de rebondissements, à Sherlock Holmes et à Agatha Christie; regard amusé sur le petit monde de l'Université ; humour et légèreté. Pour lutter contre la déprime ambiante, Le Mystère Sherlock est idéal ! 

Mon avis :
10 universitaires, puis 9, puis 8..... puis 10 cadavres, cela m'a fait bien sûr penser à une histoire bien connue d'Agatha Christie. L'histoire oscille donc entre ce décompte macabre et une course entre tous ces spécialistes de Sherlock Holmes pour obtenir un poste très convoité.
Je suis plutôt bon public quand il s'agit de rire devant un film, cela est beaucoup plus difficile pour moi quand je lis un livre. Celui-ci m'a quand même tiré quelques sourires car l'auteur a l'art de tirer partie de situations parfois cocasses, mais trop c'est vraiment trop et cela finit par lasser.

D'autre part j'ai trouvé tous ces universitaires très bavards ayant l'art de délayer sans toujours faire avancer les choses.

Vous l'aurez donc compris, je n'ai pas accroché à cette histoire. 
Et si vous n'avez pas lu Les dix petits nègres d'Agatha Christie, faites-le avant de lire ce livre car tout y est révélé et pour une fois je me rappelais de la chute d'une histoire.

J'avais quand même envie de savoir comment tout ceci allait se terminer, j'ai donc lu la deuxième moitié de ce livre en accéléré et j'ai bien aimé la conclusion. 

De cet auteur j'avais déjà lu Série Z.

 

Petit bac 2013
       Catégorie aliment
Challenge thriller polar Prix inter CE 2013 imagesCATCTBEO.jpg
   Lecture commune
           avec Val

 

 

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Pages de lecture de Sandrine
  • : La lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.
  • Contact

Mes lectures du moment

La grande escapade
  de Jean-Philippe Blondel

 

 

Blanc mortel
de Robert Galbraith (livre audio)

 

 

Pour me suivre sur Facebook
Les pages de lecture de Sandrine             

Emprunts à la bibliothèque

Romans

Mamie Luger
  de Benoît Philippon

 

La papeterie Tsubaki
   de Ito Ogawa


 

 

 

DVD

Le cercle littéraire de Guernesey

 

Archives

Challenges en cours

 

  

 

          

       

                    

 

     

Liens



 

Vendredilecture