1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 23:05

Pico Bogue T2

Mon avis :
C'est la deuxième fois que je passe un moment avec Pico, j'avais lu le premier tome il y a quelques mois. On le retrouve ici dans des tranches de vie plus ou moins longues (quelques dessins ou deux pages entières).
J'ai redécouvert Pico dans sa vie à la maison, à l'école, avec ses copains,
 sa sœur, ses parents et ses grands-parents, les passages avec ceux-ci sont d'ailleurs très tendres (coup de coeur).

J'ai souvent souri et même ri franchement à quelques reprises, des petites phrases bien trouvées, un petit garçon toujours aussi malin, j'ai passé un excellent moment. J'ai préféré ce tome au premier qui m'avait pourtant laissé une bonne impression.

Je pense qu'attendre quelques mois entre chaque tome est une bonne idée pour ne pas me lasser de ces petites histoires, je vais donc attendre un peu pour lire le troisième.

L'avis de Mister G. (16 ans) : J'ai trouvé cette BD amusante et originale. J'ai préféré ce tome au précédent, je l'ai trouvé plus drôle.

 

BD empruntée à la
    images.jpg 

Partager cet article

Repost0
31 janvier 2013 4 31 /01 /janvier /2013 23:05
Prison-avec-piscine.jpg Quatrième de couverture :
Une piscine tranquille, au coeur d'une sage résidence romaine. Une piscine vers laquelle convergent tous les regards, parfois indiscrets. Une piscine où Filippo consent à descendre de temps à autre sur son fauteuil roulant, accompagné de "l'Indispensable", le fidèle Péruvien au service de sa famille depuis des lustres. Villa Magnolia est semblable à un petit bourg, tout le monde s'y connaît... Mais lors d'une chaude matinée d'été, survient un inconnu, un nouveau locataire. 

Au bord du bassin, l'homme exhibe son dos traversé par trois horribles cicatrices. Quelques jours plus tard il intervient manu militari pour défendre une résidente agressée par deux voyous que l'on retrouvera par la suite carbonisés dans leur voiture... Mais qui est cet énigmatique individu? Et pourquoi devient-il peu à peu nécessaire à tous? Avec ce roman brillant, Luigi Carletti nous entraîne dans une comédie à l'italienne qui flirte avec le polar. 

 

Mon avis : 
Je ne savais pas du tout à quoi m'attendre en empruntant ce livre et pour finir ce fut plutôt une bonne surprise.
Ce roman est presqu'un huis-clos dans une résidence romaine de petits immeubles chics pour gens fortunés. Filippo est en fauteuil roulant et observe ce qui se passe dans la résidence, il est intrigué par un nouvel arrivant. Il mène son enquête. Mais lequel des deux est en prison ? 
Peu à peu le lecteur découvre qui est ce nouvel habitant mais également qui est Filippo, pourquoi il est en fauteuil, quelle est sa vie d'homme blessé. Des liens vont se tisser entre ces deux personnages, ils vont s'étudier, s'apprécier. D'autres personnages, assez nombreux, gravitent autour d'eux, vont être mêlés à cette histoire de différentes façons.

J'ai aimé cette atmosphère, ce soleil d'Italie, les secrets qui pointent le bout de leur nez, des évènements inquiétants, des personnages mystérieux. Une histoire que j'ai trouvée bien menée, originale, cela change des polars habituels. Je me suis laissé porter par le rythme caniculaire de ce roman et un petit plongeon dans la piscine n'aurait pas été pour me déplaire !
 
 

Prix inter CE 2013   Challenge thriller polar

Partager cet article

Repost0
30 janvier 2013 3 30 /01 /janvier /2013 23:05

Grâce à Enna je viens de m'inscrire à ce challenge de lecture en anglais organisé par Miss Bouquinaix.

Challenge I read en english

Partager cet article

Repost0
29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 23:05
Terre-neuvas.jpg

Quatrième de couverture : 
Ici on n'a droit qu'à la mer et ses dangers,
On danse tous les jours avec la mort,
On est des laissés-pour-compte...

Ici on meurt, c'est tout !

Noyade, naufrage, phtisie, scorbut ...

... plus rarement poignardé dans son sommeil !

Mon avis : 
1913 La Marie-Jeanne part faire sa campagne de pêche sur les bancs de Terre-Neuve. Ce n'est pas une partie de plaisir, loin de là.
Le métier est difficile, la météo malmène le bateau et les hommes. Le dessin de Chabouté rend très bien toute cette ambiance lourde, les hommes qui sont sur les nerfs, le capitaine qui veut ramener du poisson à tout prix.

Mais cette campagne de pêche n'est pas comme les autres, un assassin est à bord et chacun soupçonne les autres. J'ai bien aimé cette tension qui monte mais pour une fois, avec cet auteur, la chute ne m'a pas enthousiasmée, je garde quand même une bonne impression d'ensemble de cette BD.
 

BD empruntée à la
   images.jpg 

Partager cet article

Repost0
27 janvier 2013 7 27 /01 /janvier /2013 23:05
 Le-Horla-2.jpg Résumé : 
Au fil des jours, un homme note dans son journal intime ses angoisses et ses doutes. Il y raconte ses terrifiants cauchemars et les phénomènes étranges qui se déroulent sous son toit. Cet homme sombre-t-il dans la folie ou est-il vraiment tourmenté par une créature invisible ? Le doute s'installe.

Mon avis : 
Je gardais un bon souvenir de Une vie du même auteur et j'ai jeté mon dévolu sur ce livre pour ma première participation au challenge Un classique par mois. 
Ce livre est très court (25 pages sur ma liseuse) et je pense que j'aime bien l'écriture de cet auteur, il sait installer une ambiance en quelques pages et nous intriguer.
Un homme tourmenté écrit dans son journal, il fait des cauchemars, est-il somnambule ? Est-ce que quelqu'un d'autre se promène chez lui pendant la nuit ?
Tout ceci est très mystérieux et va emmener notre homme très loin et lui fera prendre une décision assez radicale.
J'ai bien aimé cette façon de nous plonger dans les tourments du personnage de ce livre, j'ai vraiment eu envie de savoir qui est ce Horla (qui ou quoi d'ailleurs...).
Un petit classique très abordable à mon avis, on imagine souvent les classiques comme des pavés indigestes mais il n'en est rien. 

 

Livre issu de ma
imagesCAFSFWL3.jpg
numérique

Un classique par mois 1

Partager cet article

Repost0
26 janvier 2013 6 26 /01 /janvier /2013 23:05

Masse-critique-janvier-2013.jpg

Partager cet article

Repost0
25 janvier 2013 5 25 /01 /janvier /2013 23:05

 

 

Eux-sur-la-photo.jpg

Quatrième de couverture :
Une petite annonce dans un journal comme une bouteille à la mer : Hélène cherche la vérité sur sa mère, morte lorsqu'elle avait trois ans. Son seul indice : deux noms sur une photographie retrouvée dans des papiers de famille. Une réponse arrive : Stéphane a reconnu son père.
Commence alors une longue correspondance, parsemée de détails, d'abord ténus puis plus troublants. Patiemment, Hélène et Stéphane remontent le temps, dépouillant des archives et cherchant dans leur mémoire.  Peu à peu, les histoires se recoupent, se répondent, formant un récit différent de ce qu'on leur avait dit. 

Mon avis : 
Ce livre se lit très, très facilement. C'est un roman épistolaire dans lequel chaque chapitre commence par la description d'une photo, celles-ci sont très bien décrites et on a presque l'impression des les avoir devant les yeux. Cette façon de faire m'a beaucoup fait penser au roman de  Jonathan Coe La pluie avant qu'elle tombe que j'avais beaucoup aimé.

Hélène et Stéphane s'écrivent car ils recherchent des informations sur leurs parents, Hélène sur sa mère et Stéphane sur son père, ils sont présents tous les deux sur une photo qui date de 1971.

Leurs recherches et leur correspondance font que les liens entre eux vont se resserrer (ils maintiennent un vouvoiement qui devient pesant au bout d'un moment). J'avais deviné certaines choses, j'ai trouvé que c'était un peu cousu de fil blanc mais j'ai été prise par l'histoire et n'ai pu lâcher le livre avant de l'avoir terminé.
Il se lit vite car certaines pages sont très courtes avec simplement quelques lignes. 

Un bon moment de lecture mais pas aussi marquant que je l'aurais souhaité.
 

Prix inter CE 2013 Petit bac 2013
  Catégorie objet
     1ère ligne remplie !  
imagesCATCTBEO.jpg
Lecture commune avec 
Enna et Saxaoul 

Partager cet article

Repost0
24 janvier 2013 4 24 /01 /janvier /2013 23:05

Magasin général t3Magasin général t4

 

Mon avis : 

T3 : Les hommes
Ca chauffe dans ce tome 3, les hommes du village reviennent de la campagne d'hiver pour couper du bois et la présence de Serge dans le village ainsi que la place qu'il a prise ne leur plaît pas du tout. Mais c'est sans compter sans leurs femmes qui vont défendre Serge. Le vieilles bigotes en remettent une couche sur la présence de Serge chez Marie, mais le curé les envoie promener, il est sympa ce curé, vraiment. J'aime aussi beaucoup Gaëtan qui est un peu simple d'esprit et très attachant.

La fin de ce tome est émouvante, il se termine sur une révélation quelque peu inattendue et qui donne envie d'enchaîner directement avec le suivant (comme je l'ai d'ailleurs aussitôt fait). 

T4 : Confessions coup de coeur
Coup de cœur pour ce tome 4 qui est très fort au niveau des sentiments des personnages. Ce qui m'a le plus marquée : les larmes dans les yeux de Marie, elle est vraiment touchante cette jeune femme. 
J'ai aussi beaucoup aimé la solidarité entre le borgne, l'aveugle et le curé pour aider Serge. Il y a vraiment de beaux personnages dans cette série.

Je vais maintenant devoir patienter un peu pour emprunter les suivants à la bibliothèque mais nul doute que je vais continuer la série car j'ai très envie de savoir ce que les auteurs ont réservé aux personnages. 

 

BD empruntées à la
    images.jpg 

 

Partager cet article

Repost0
22 janvier 2013 2 22 /01 /janvier /2013 23:05
Avenue des geants Quatrième de couverture : 
Al Kenner serait un adolescent ordinaire s'il ne mesurait pas près de 2,20 mètres et si son QI n'était pas supérieur à celui d'Einstein. Sa vie bascule par hasard le jour de l'assassinat de John Fitzgerald Kennedy. Plus jamais il ne sera le même. Désormais, il entre en lutte contre ses mauvaises pensées. Observateur intransigeant d'une époque qui lui échappe, il mène seul un combat désespéré contre le mal qui l'habite. Inspiré d'un personnage réel, Avenue des Géants, récit du cheminement intérieur d'un tueur hors du commun, est aussi un hymne à la route, aux grands espaces, aux mouvements hippies, dans cette société américaine des années 60 en plein bouleversement, où le pacifisme s'illusionne dans les décombres de la guerre du Vietnam. 

Mon avis : 
Je crois bien n'avoir lu que des avis positifs sur ce livre... alors je devais trop en attendre, dommage. Pourtant, j'ai aimé suivre Al Kenner dans sa vie plutôt atypique, ce géant de 2m20 et 120 kgs reçoit une Winchester pour son anniversaire, il a quinze ans. Cela va lui permettre de concrétiser ses idées de meurtre et de passer à l'acte.
Tout au long du livre, on va découvrir sa vie, ses 'relations' avec ses parents, ses envies d'aller sillonner les routes en moto ou en voiture, ses rencontres.

Marc Dugain écrit vraiment bien et j'ai aimé le lire, mon seul bémol c'est que j'ai trouvé que c'était un peu long. Il faut dire que j'attendais avec impatience de ne plus pouvoir lâcher le livre comment je l'avais entendu dire, c'est peut-être pour cela que j'ai eu cette impression de longueur car je n'ai jamais été accrochée au point de vouloir y replonger au moindre moment de liberté. 

C'est tiré d'une histoire vraie et surtout n'allez rien lire sur le sujet avant de commencer ce livre sinon vous sauriez comment se termine cette histoire et ce serait quand même dommage.

livre 55L'avis de Mr : Des réflexions intéressantes mais j'ai trouvé que c'était bien trop long pour une telle histoire.  

 

Livre du club de lecture
avec mes copines
imagesCA91DN22.jpg
     
Challenge thriller polar Petit bac 2013
         catégorie lieu

Partager cet article

Repost0
21 janvier 2013 1 21 /01 /janvier /2013 23:05

Je vais profiter d'avoir une liseuse pour me mettre à la lecture des classiques, pas forcément tous les mois mais j'en vois déjà plusieurs qui me tentent.

C'est chez  Stephie que cela se passe.

Un classique par mois 1

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Pages de lecture de Sandrine
  • : La lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.
  • Contact

Mes lectures du moment

La grande escapade
  de Jean-Philippe Blondel

 

 

Blanc mortel
de Robert Galbraith (livre audio)

 

 

Pour me suivre sur Facebook
Les pages de lecture de Sandrine             

Emprunts à la bibliothèque

Romans

Mamie Luger
  de Benoît Philippon

 

La papeterie Tsubaki
   de Ito Ogawa


 

 

 

DVD

Le cercle littéraire de Guernesey

 

Archives

Challenges en cours

 

  

 

          

       

                    

 

     

Liens



 

Vendredilecture