23 avril 2013 2 23 /04 /avril /2013 22:05
La mécanique du coeur Quatrième de couverture :
Conte désuéto-moderne mâtiné de western-spaghetti, La Mécanique du Cœur vibre d'une rugueuse force poétique où l'humour est toujours présent. Mathias Malzieu soumet aux grands enfants que nous sommes une réflexion très personnelle sur la passion amoureuse et le rejet de la différence.
 

Mon avis : 
Cet avis va être très lié au fait que j'ai découvert cette histoire en livre audio.

J'ai beaucoup aimé l'histoire. Les personnages principaux sont très touchants et l'idée est originale. Jack a une pendule greffée à son cœur malade, l'amour lui est déconseillé et pourtant c'est une longue histoire d'amour qui nous est racontée.
Jack est prêt à tout pour retrouver une petite chanteuse dont il est tombé amoureux, un grand voyage et une nouvelle vie s'ouvrent devant lui.

En revanche, j'ai été très déçue par la lecture qui en est faite. La voix de l'auteur (c'est lui qui nous raconte l'histoire) est agréable à écouter mais il nous raconte ça à toute vitesse. Cela m'a vraiment gênée, j'ai eu l'impression de ne pas profiter de chaque phrase et de tout enchaîner à un rythme fou. C'est dommage car ce livre a un côté très poétique et du coup je le relirai (peut-être) un jour en format papier.

Du coup, je vous le conseille vraiment mais pas en livre audio.

Livre audio emprunté
à la bibliothèque
     images.jpg
Petit bac 2013
  Catégorie aliment/boisson

Partager cet article

Repost0
21 avril 2013 7 21 /04 /avril /2013 22:05
Il coule aussi dans tes veines Quatrième de couverture :
LE SANG QUI COULE DANS SES VEINES...
Sara, 34 ans, mère d'une fillette de 6 ans, sait depuis toujours qu'elle a été adoptée. Mais, alors qu'elle va se marier, la jeune femme souhaite découvrir qui sont ses véritables parents.
... EST CELUI D'UN ASSASSIN :
Ses recherches ne passent pas inaperçues et alertent son père biologique : un sérial killer que la police canadienne veut coincer depuis des années.
SON PÈRE !
Ce dernier n'a dès lors qu'une envie : faire la connaissance de cette fille dont il ignorait l'existence. Sara se retrouve prise au piège. Son enfer ne fait que commencer ! 

Mon avis : 
Voici un livre qui se lit très facilement mais que je n'ai pourtant pas tellement aimé.

L'idée de départ est plutôt sympa, Sara recherche ses parents biologiques et tombe sur un père serial killer. J'ai eu l'impression que Sara jouait au chat et à la souris avec son père biologique, il l'appelle régulièrement et veut qu'elle réponde immédiatement à ses coups de téléphone. Elle répond, elle lui parle, elle raccroche, elle attend qu'il rappelle et rebelote, c'est cela pendant une bonne partie du livre et cela m'a paru bien long.

La construction n'est pas très originale puisque c'est la même quand dans le précédent roman de cet auteur, un chapitre = une séance chez le psy où Sara raconte tout ce qui lui arrive.

J'aurais aimé une histoire plus stressante et prenante car hormis la toute fin du livre je n'ai pas trouvé que c'était très palpitant.

Une déception mais un livre que j'ai lu assez rapidement quand même.


J'avais de beaucoup préféré
Séquestrée du même auteur.

Livre prêté par  Canel : Merci ! 

PERSO1.gif


Petit bac 2013

  Catégorie partie du corps

Challenge thriller polar

 

 

 

Partager cet article

Repost0
19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 22:05
Les perles de la Moïka

Quatrième de couverture :
2003. Ana, comédienne a coupé tout  lien avec sa famille et particulièrement avec sa mère, russe dont elle ne s'est jamais sentie aimée. Jusqu'au jour où on lui offre le plus beau rôle de sa vie dans une pièce de Tchekhov.
1903. Sur les bords de la Moïka à Saint-Pétersbourg, Tatiana Alexandrovna jouit des fastes d'une époque encore sereine. De son premier amour avec un officier de la garde, elle a des jumelles Olga et 

Natacha; toutes trois se trouveront liées au destin de Raspoutine et de l'illustre famille Youssoupov.
Mais déjà se profile la révolution. Tout bascule. Quel secret portent-elles, qui bouleversera la vie d'Ana ?
Le destin tumultueux de trois générations de femmes et la quête d'un amour maternel.

 

Mon avis : 
Quand j'étais adolescente j'ai lu la série La gloire des vaincus de Henri Troyat qui se passe en Russie, depuis j'aime bien me replonger dans cet univers de temps en temps.
J'aime les romans sur fond historique quand ils sont suffisamment romancés, ce qui est le cas ici, mais je m'en doutais car je connais cet auteur et son style de livre.
Je me suis donc plongée avec plaisir dans cette histoire d'une famille russe, ses origines, ses secrets, ses retrouvailles.
Ce livre est très facile et agréable à lire, certains passages sont émouvants, que demander de plus ? 
Il m'a manqué un je ne sais quoi pour l'aimer encore plus.

De cet auteur, j'ai lu les titres suivants et j'aime bien ce qu'elle écrit d'autant plus quand cela se passe dans le Nord (ma région d'origine) : 
- L'oubliée de Salperwick 5/5
- La splendeur des Vaneyck 4/5
- Le moulin de la dérobade 5/5 
- Les amants de la petite reine 4/5
- Les filles du Houtland 2/5
- L'étrangère de Saint Pétersbourg 4/5 
- Les silences du maître drapier 2/5
- Un palais dans les dunes 5/5
 

L'avis de Liligalipette.

Merci à Babelio pour cette proposition de lecture.
 

tous les livres sur Babelio.com

Partager cet article

Repost0
17 avril 2013 3 17 /04 /avril /2013 22:05
Le-singe-de-Hartlepool.jpg Quatrième de couverture :
1814, au large des côtes du petit village anglais de Hartlepool, un navire de la flotte napoléonienne fait naufrage lors d'une tempête. Au petit matin, sur la plage, les villageois retrouvent un survivant parmi les débris. C'est un singe qui jouait le rôle de mascotte à bord du vaisseau, et qui porte l'uniforme français. Or les habitants de Hartlepool DÉTESTENT les Français, même s'ils n'en ont jamais vu en vrai. D'ailleurs, ils n'ont jamais vu de singe non plus. Mais ce naufragé arrogant et bestial correspond assez bien à l'idée qu'ils se font d'un Français... Il n'en faut pas plus pour qu'une cour martiale s'improvise.

Inspiré d'une légende tristement célèbre du Nord de l'Angleterre, le Singe de Hartlepool est une fable tragi-comique qui parle de nationalisme va-t-en-guerre et du racisme ignorant qui ne connaît pas de frontières...

 Mon avis : 
Je n'ai pas été sensible à cette BD qui reçoit pourtant de nombreux avis positifs sur les blogs.
Tout d'abord, je n'ai pas aimé les dessins, je ne les ai pas trouvés beaux ni attirants, les couleurs sont assez ternes dans l'ensemble.
Quant à l'histoire, elle m'a fait sourire à quelques reprises mais je l'ai vraiment trouvée plus tragique que comique. Je n'ai pas trouvé très crédible que les anglais, aveuglés par leur haine des français, n'aient même pas vu que ce français survivant était un singe. 
Je suis donc passée complètement à côté de cette histoire.

Les avis, qui n'ont rien à voir avec le mien, de Noukette, Gambadou, A propos de livres

 

Petit bac 2013
          Catégorie lieu

 

Livre reçu dans le cadre d'une opération BD organisée par Priceminister

Merci pour cette découverte. 10/20

Priceminister 2013

 

Partager cet article

Repost0
15 avril 2013 1 15 /04 /avril /2013 22:05
Des souris et des hommes Quatrième de couverture :
En Californie, pendant la grande crise, Lennie et George vont de ferme en ferme. Ils louent leurs bras en attendant le jour où ils auront leur ferme à eux, avec un petit bout de luzerne pour élever des lapins. Lennie, malgré sa taille de colosse, n'a pas plus de malice qu'un enfant de six ans; George veille sur lui, le protège du monde qui n'est pas tendre aux innocents. Le soir, ils se racontent leur rêve, celui de la maison et des lapins. Mais allez savoir pourquoi, les rêves de certains finissent toujours en cauchemars. 

Mon avis : 
Ignare que je suis je ne connaissais pas du tout cette œuvre de John Steinbeck, je n'en connaissais même pas l'histoire (cf quatrième de couverture).
J'ai pris un immense plaisir à écouter ce livre, la tension est palpable et j'avais sans cesse envie d'y revenir pour connaître la suite de l'histoire de Lennie et George.
J'ai adoré la voix de Jacques Gamblin pour Lennie, ce personnage m'a beaucoup émue. La relation de George et Lennie est très forte et au fur et à mesure de l'histoire on se rend compte qu'ils ont autant besoin l'un de l'autre.
Je me voyais vraiment dans ce ranch, dans cette écurie et j'ai vraiment passé un très bon moment avec ce livre audio. 

 Une petite anecdote : J'ai écouté une partie de ce livre en me promenant durant ma pause de midi dans un parc voisin de mon lieu de travail. Deux fois de suite je me suis retournée pour chercher d'où venait ce bruit de cheval avant de m'apercevoir que c'était dans le livre que j'écoutais. Je souriais toute seule de ma méprise !

 

Livre audio
emprunté 
à la
  images.jpg
Petit bac 2013
        Catégorie animal
Un classique par mois 1 Ecoutons un livre
 Ecoutons un livre 
   chez Valérie 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
13 avril 2013 6 13 /04 /avril /2013 22:05
Balancé dans les cordes Quatrième de couverture :
Tony est un jeune boxeur. Garçon sans histoires, il consacre sa vie au sport, prépare son premier combat pro et se tient à l'écart des trafics qui rythment la vie de sa cité. Mais il doit composer avec une mère à problèmes, qui se laisse entretenir par des voyous. Tout dérape lorsque l'un d'entre eux la bat et l'envoie à l'hôpital. Tony décide de faire appel à Miguel, le caïd de la ville, pour étancher sa soif de vengeance. Dans ce milieu, rien n'est jamais gratuit. La faveur demandée a un prix, celui du sang.
 

Mon avis : 
Durant la lecture de ce livre, je me suis retrouvée plongée en banlieue parisienne, à Aubervilliers, dans le 93. C'est un milieu impitoyable, dur et dangereux.
Mais Tony est terriblement attachant, il a découvert la boxe qui donne un sens à sa vie, il ne trempe pas dans de sombres trafics.
Malgré le sujet noir, terriblement noir, ce livre est facile à lire, j'avais vraiment envie de savoir comment Tony allait se sortir de tout ça, jusqu'où la boxe pourrait le mener.
Mais cette histoire est de plus en plus sombre et c'est le cœur serré que je l'ai terminée. 
A lire si vous avez le moral au beau fixe ! 

 

Merci aux Editions J'ai lu.

Prix inter CE 2013      Challenge régions
                                Challenge des régions

                                      Ile de France 

 

 

Partager cet article

Repost0
12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 22:05
L-apothicaire.jpg Quatrième de couverture :
Un matin de janvier 1313, Andréas Saint-Loup, dit l'Apothicaire, découvre dans sa boutique une pièce qu'il avait oubliée... Il comprend alors que vivait là une personne mystérieuse, effacée de toutes les mémoires. L'Apothicaire, bientôt poursuivi par d'obscurs ennemis, accusé d'hérésie par le roi Philippe le Bel et l'Inquisiteur de France, décide de mener l'enquëte. Le voilà sur les routes ; de Paris à Compostelle, jusqu'au mont Sinaï, l'aventure sera longue et périlleuse. 

 

L'avis de Mr livre 55 :

C'est une véritable plongée dans les années troubles de ce début de 14° siècle que nous propose Henri Lœvenbruck.

Ce roman repose sur un scénario original qui se découvre tout au long de ces quelques huit cent pages.

Les chapitres, courts, confèrent au livre un rythme soutenu; choix judicieux vu que c'est une course contre le temps que mènent les héros de cette histoire.

L'ambiance est bien retranscrite, on attrape chaud ou froid ou des suées en même temps que les personnages de ce conte.

Parfois quelques longueurs descriptives ou des remarques absconses mais cela n'altère en rien le plaisir de la découverte de ce roman de H. Lœvenbruck.

 

Merci aux Editions J'ai lu.

 

Partager cet article

Repost0
11 avril 2013 4 11 /04 /avril /2013 22:05

Magasin général t7Magasin-general-t8.jpg

 

Résumé :
Le village retrouve son activité habituelle. Ses habitants découvrent le Charleston et pratiquent avec plaisir cette nouvelle danse. Plus de maire, un curé qui doute... La relève sera-t-elle assurée ? 

Mon avis : 
Après avoir été un peu moins enthousiasmée par les 2 tomes précédents, j'ai retrouvé un grand plaisir de lecture avec ces deux derniers volumes parus.
J'y ai retrouvé la vie de ce village en pleine activité, de l'humour dont un passage très drôle entre un ourson et une vieille bigote, de la tendresse, de l'amour, de l'amitié.
Malgré les inévitables disputes, tous les gens de ce village isolé sont très solidaires, prêts à se soutenir et aussi à faire la fête ensemble.
Il paraît que le suivant sera le dernier, je vais l'attendre avec impatience car je connais déjà un évènement qui va se produire. 

 

BD empruntées à la
   images.jpg 

Partager cet article

Repost0
9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 22:05
Daytripper Quatrième de couverture :
Les mille et une vies d'un aspirant écrivain... et ses mille et une morts. Brás de Oliva Domingos, fils du célèbre écrivain brésilien, passe ses journées à chroniquer les morts de ses contemporains pour le grand quotidien de São Paulo... et ses nuits à rêver que sa vie commence enfin. Mais remarque-t-on seulement le jour où notre vie commence vraiment ? Cela commence-t-il à 21 ans, lorsque l'on rencontre la fille de ses rêves ? À 11 ans, au moment de son premier baiser ? À la naissance de son premier enfant peut-être ? Ou au crépuscule de sa vie... 

Mon avis : coup de coeur
Il n'est parfois pas plus facile de parler d'un livre qu'on a beaucoup aimé, je ne sais pas trop par où commencer.

Tout d'abord, j'ai lu cette BD d'une façon un peu inhabituelle pour moi, en général je dévore d'une traite ce genre de livre alors qu'ici j'ai fait une pause entre chaque chapitre qui représente Brás, le personnage principal, à différents âges de sa vie (sans suivre l'ordre chronologique) et avec différentes façons de mourir. J'ai ressenti ce besoin pour bien profiter et m'imprégner de chaque partie.

J'ai beaucoup aimé les dessins, les couleurs, l'émotion qui passe sur les visages très expressifs. Je me suis vraiment attachée à Brás au fil des pages.

Au début de ma lecture j'ai aimé, puis, au plus j'avançais au plus j'aimais, pour terminer par un coup de cœur. Certains chapitres m'ont vraiment émue et les sujets abordés font réfléchir sur le sens de la vie, la mort, l'amour, l'amitié, la famille.

Une très belle œuvre écrite par des frères jumeaux brésiliens.
 

 Lecture commune avec Enna,
         Canel et Valérie.
    imagesCATCTBEO.jpg 

Livre reçu dans le cadre d'une opération BD organisée par Priceminister

Un grand merci pour cette belle découverte. 18/20

Priceminister 2013


Partager cet article

Repost0
7 avril 2013 7 07 /04 /avril /2013 22:05
L'ile des beaux lendemains Quatrième de couverture :
À soixante-treize ans, Jacqueline découvre que son coeur en a dix-sept et abandonne tout, décidée à remonter le temps vers les promesses de sa jeunesse. Marcel, son époux délaissé, affronte la descente de la Loire et toutes les rivières de l'enfer pour partir à sa recherche.
Leurs chemins croisent ceux de Paul, ancien prêtre et astronome amateur, fasciné par une étoile morte à l'aube du monde, et de Nane, aristocrate gouailleuse et rebelle, qui panse les plaies des âmes en peine avec les douceurs de L'île d'Yeu. C'est auprès d'elle que Jacqueline fera le plus beau des apprentissages : celui de la liberté.
Ils ont trois cents ans à eux quatre, et leur aventure commence tout juste. Tissée de poésie, d'espoir et de lumière, l'histoire de gens ordinaires qui découvrent qu'il n'est jamais trop tard pour devenir soi-même. 

Mon avis : 
Jacqueline quitte sa maison et son mari pour partir chez sa cousine sur l'île d'Yeu. Elle veut faire le point sur sa vie, savoir si elle veut en changer. Maintenant septuagénaire elle n'en n'a jamais été vraiment satisfaite. 
Ce sont les papillons et les vents qui nous racontent cette histoire, ils observent les différents personnages tour à tour. J'ai aimé ce qu'ils racontaient mais je n'ai pas été très sensible à la vie des papillons, je suis assez terre à terre et j'avais plutôt envie de savoir ce qui allait arriver aux personnages.

J'ai aimé l'histoire des protagonistes de cette histoire qui se trouvent dans la tranche d'âge de mes parents, heureusement pour eux ils ont l'air bien plus satisfaits de leur vie que Jacqueline et Marcel.
J'ai beaucoup aimé la façon dont Nane accueille sa cousine Jacqueline qu'elle n'a pourtant pas vue depuis plus de cinquante ans. Rapidement on comprend que Jacqueline a des secrets dans sa vie, il nous faudra du temps pour tous les connaître. 
J'ai été plus touchée par l'histoire de Jacqueline que par le périple de Marcel tout au long de la Loire. J'ai notamment été très émue par un passage entre Nane et Jacqueline où on apprend enfin le tout dernier secret de Jacqueline, celui qu'elle n'avait jamais révélé à personne.

Ce livre m'a donné très envie d'aller faire un tour sur l'île d'Yeu qui se trouve dans ma région d'adoption et que je ne connais toujours pas.
"On se dit qu'on a du temps, et qu'on fera tout ça plus tard, quand il y aura de bonnes conditions et tout. Mais les bonnes conditions, elles n'arrivent jamais." p.176 

 

Merci à Caroline Vermalle pour le livre et sa gentille dédicace.
 

Challenge des îles    Challenge régions         imagesCATCTBEO.jpg
       Ile d'Yeu                   Challenge des régions          Lecture commune    
                                          Pays de la Loire                 avec Canel

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Pages de lecture de Sandrine
  • : La lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.
  • Contact

Mes lectures du moment

La grande escapade
  de Jean-Philippe Blondel

 

 

Blanc mortel
de Robert Galbraith (livre audio)

 

 

Pour me suivre sur Facebook
Les pages de lecture de Sandrine             

Emprunts à la bibliothèque

Romans

Mamie Luger
  de Benoît Philippon

 

La papeterie Tsubaki
   de Ito Ogawa


 

 

 

DVD

Le cercle littéraire de Guernesey

 

Archives

Challenges en cours

 

  

 

          

       

                    

 

     

Liens



 

Vendredilecture