18 octobre 2013 5 18 /10 /octobre /2013 22:05

Quatrième de couverture : (censurée par mes soins)
Qui est cet inconnu capable d'en remontrer au grand Czentovic, le champion mondial des échecs, véritable prodige aussi fruste qu'antipathique ? Peut-on croire, comme il l'affirme, qu'il n'a pas joué depuis plus de vingt ans ?

Les circonstances dans lesquelles l'homme a acquis sa science du jeu sont terribles. (...)
Dans cette fable inquiétante parue parue en 1943, un an après son suicide, Zweig porte un regard désespéré sur une époque qui ne 

laisse comme alternative que la démence ou la mort.
Edouard Baer donne toute sa dimension à ce grand texte où l’angoisse est sans cesse à fleur de mots.

Mon avis :
Si vous souhaitez tenter la lecture audio, ce livre est parfait car il ne dure que deux heures.

Deux heures que je n'ai pas vues passer car cette histoire est très prenante et bien lue (même si je  ne raffole pas de la voix d'Edouard Baer).

La vie de ce joueur d'échecs et surtout la façon dont il a appris à jouer sont fascinantes. Cela nous rend le personnage très sympathique alors que le champion reconnu comme tel est imbuvable.

Je l'avais déjà lu en 2008 (version papier) et j'avais "un peu" oublié l'histoire, ce fut une belle redécouverte.

 Livre prêté par 
      une amie

 

 

 

Partager cet article

Repost0
16 octobre 2013 3 16 /10 /octobre /2013 22:05

                     

1. Le passager
        de Jean-Christophe Grangé

2. Les trois médecins
    de Martin Winckler

3. La chute des géants T1. Le siècle 
   de Ken Follett

4. L'apothicaire
    de Henri Lœvenbruck

5. Les fiancées du Pacifique
    de Jojo Moyes 

 

Partager cet article

Repost0
15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 22:05

Résumé :
Aujourd’hui, nous nous livrons à une perpétuelle course contre la montre. Une vitesse qui écrase tout sur son passage, sentiments, émotions, vie personnelle. Mouvement irrépressible ? Sûrement pas. L’enquête menée par Carl Honoré montre l’émergence d’un large courant d’opinion baptisé « slow ». Et si un bon usage de la lenteur rendait nos vies plus riches et plus productives ?

La voix chaleureuse de Pierre Tissot accompagne cette réflexion sur l'urgence d’adopter de nouvelles habitudes

Mon avis : 

Prendre le temps de prendre son temps ! Une phrase à laquelle je pense souvent et pourtant je suis plutôt du style à faire les choses rapidement.

Le temps rythme nos journées, quelle est la première chose que nous faisons en nous réveillant le matin ? Regarder l'heure. 
Quand j'ai entendu cette remarque en écoutant ce livre je me suis dis que j'étais concernée. Et je ne regarde pas l'heure qu'en me réveillant mais très souvent tout au long de la journée.

L'éloge de la lenteur aborde de nombreux thèmes tels que les loisirs, le travail, les enfants, les repas, la sexualité.
Cela ne veut pas dire faire les choses lentement mais plutôt prendre son temps pour les faire.

Ce que je vais retenir : il faudrait travailler moins ... prendre le temps de cuisiner.... prendre le temps de prendre soin de l'autre... et surtout de temps en temps prendre le temps de ne rien faire. La lecture en fait partie et ça je sais faire ! 

Pierre Tissot a une voix vraiment très agréable et j'ai vraiment passé un bon moment d'écoute. 
Le paradoxe c'est que j'ai écouté ce livre, en grande partie, en pratiquant la course à pied ! 

Livre emprunté à la
  images.jpg

 

 

Partager cet article

Repost0
14 octobre 2013 1 14 /10 /octobre /2013 22:05
Quatrième de couverture : 
A trente ans, Marie a un caractère bien trempé et de la ressource. Lorsque Olivier, lieutenant de gendarmerie, débarque chez elle sans prévenir pour une enquête de routine, elle n'hésite pas à le ligoter pour lui faire comprendre explicitement qu'il n'est pas le bienvenu.
Mais cette carapace 

de femme forte dissimule ses fêlures. C'est grâce à Antoine, son meilleur ami, et Suzie, sa fille, que Marie trouve un sens à sa vie. Et contre toute attente, Olivier va rejoindre le trio. 

Entre lui et Antoine, la guerre est déclarée. L'enjeu ? Le coeur de Marie.

Mon avis : 
Marie, Suzie, Antoine et Olivier, j'ai aimé tous les personnages de ce livre. Ils sont tous attachants, avec leurs forces et leurs faiblesses.

J'ai beaucoup aimé tous les liens qui existent entre eux.

La petite Suzie est à croquer avec ses réflexions qui tombent juste.

C'est très beau, triste parfois mais j'ai passé un très bon moment de lecture.

De cet auteur, j'avais adoré Juste avant le bonheur.

 

                 
  Offert par un de mes                Catégorie prénom
  fils pour mon anniv'                   

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
13 octobre 2013 7 13 /10 /octobre /2013 15:06

Il y a quelques mois j'avais prévu de participer aux 10kms de Rennes avec Enna.    
Depuis, elle a prévu de courir le marathon de La Rochelle au mois de novembre. Dans sa préparation marathon, il lui fallait un semi-marathon plutôt qu'un 10kms.

Donc.... Allo Aline ? (ma sœurette de Rennes), on pourrait le faire ensemble le 10 kms de Tout Rennes court ?                         

                                  

Et c'était parti pour ce projet très sympa. Entraînement et motivation à distance, via le téléphone et Facebook.

En route pour Rennes hier après-midi, opération récupération des dossards, repérage des lieux pour le départ.

Puis petite séance de réflexologie plantaire, Aline a commencé une formation qui lui plaît beaucoup, c'était vraiment très agréable.

Apéro avec ses copines, nous avons bien ri, c'était chouette. Puis repas de pâtes fraîches en tête à tête et à 22 heures chacune dans sa chambre.

Ce matin, petit déjeuner à 8 heures, un peu d'excitation dans l'air, de stress aussi (surtout pour moi...). + de 6800 participants sont prévus !

Départ pour le centre de Rennes où nous avons rendez-vous avec Enna à 9h30 pour une séance photos.  

                     Enna (la marathonienne) et Sandrine

          

 

                             Avec ma sœurette Aline, version pile.

          

 

                                        Version face.
       J'avais prévu ce petit cadeau clin d'œil, il pourra servir pour d'autres                courses....

         
 

            Ca y'est nous venons de passer la ligne de départ, 

            Enna était là pour immortaliser ce moment. Merci !             

        

Nous avons passé un très bon moment sportif. L'ambiance était très sympa, pas de bousculade au départ, un parcours qui n'était pas très difficile. Ouf, car j'avais peur des montées.

La météo était parfaite, un peu fraîche mais ensoleillée, c'était vraiment très agréable.

1h05 plus tard, nous franchissions ensemble la ligne d'arrivée ! Ravies et fières de notre performance. 9,45 km/h de moyenne, je n'avais jamais couru aussi vite.

Aline participait à sa première course. Une belle réussite.

Et de mon côté, j'avais couru le 10 kms en 1h11 au mois d'avril dernier !

Enna a également réalisé sa meilleure performance avec 2h16 pour le semi-marathon, bravo !!!!!!

Après un nouveau repas en tête à tête, une petite sieste au soleil, j'ai repris la route pour rejoindre ma famille avec de beaux souvenirs plein la tête.

PS : Petit "plus", à l'arrivée, grâce à nos beaux tshirts nous avons été interviewées par Radio France Armorique !!!!!!!!! 

 

Partager cet article

Repost0
12 octobre 2013 6 12 /10 /octobre /2013 05:51

                                  

Demain, je participe avec ma sœurette Aline aux 10 kms de Tout Rennes court ! Départ 10 heures.

Notre objectif : Finir ENSEMBLE !!!!!! Pour Aline ce sera une grande première et de mon côté ce sera le 2ème 10 kms dans l'année de mon changement de dizaine. Le précédent c'était ici

Avant la course, nous allons nous faire un mini rendez-vous de blogueuses avec Enna qui se préparera pour le semi-marathon (départ 11h15).

Je pars cet après-midi chez Aline, au programme : Aller chercher nos dossards, papotages, apéro avec ses copines et dîner entre sœurs. J'ai hâte !

Partager cet article

Repost0
10 octobre 2013 4 10 /10 /octobre /2013 22:06

Quatrième de couverture :
Peut-on jamais réinventer sa vie ? 
Laura et Richard
Deux inconnus à un tournant de leur existence
Deux êtres, l'un et l'autre enfermé dans son couple
Un homme, une femme
Une rencontre, l'espoir qui renaît
Mais sommes-nous libres de choisir le bonheur ?

Cinq jours, l'histoire d'une passion.
Le roman le plus bouleversant de Douglas Kennedy.

Mon avis :
J'ai un avis mitigé sur ce livre. Il se lit bien, très bien même. Mais d'après la quatrième de couverture il devait être bouleversant. 
Ai-je le cœur trop dur ou ne suis-je tout simplement pas sensible à ce genre d'histoire ? 

Celle-ci m'a semblé un peu banale... deux personnes mariées se rencontrent, craquent l'une pour l'autre... et alors les questions se posent, vont-ils quitter leur conjoint respectif ? Vont-ils franchir le pas ?

Il y en a à la pelle des histoires comme ça, ce n'est pas très nouveau et j'ai été déçue car l'auteur peut écrire des choses beaucoup plus fortes.

En revanche, j'avais quand même envie de savoir comment tout ceci allait tourner, j'ai aimé la relation de la femme avec ses enfants.
Tout n'est pas négatif, loin de là, mais .... bof ! 

L'avis de L'Irrégulière.


Merci aux éditions Belfond.
 

    

       catégorie chiffre                     1/6

 

 

Partager cet article

Repost0
10 octobre 2013 4 10 /10 /octobre /2013 15:57

                              

                        J'étais au travail  !!!!!!!!!!!!!!!!!

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
9 octobre 2013 3 09 /10 /octobre /2013 17:17

                                           

Voici revenu ce rendez-vous mensuel, tout est expliqué chez Enna ! 

Ce n'est pas compliqué, il suffit de partager une photo de ce que vous serez en train de faire demain le 10/10 à 10h10.

J'y ai déjà participé
- le 05/05

- le 06/06

- le 07/07

- le 09/09

 

Cela se complique ce mois-ci car je serai au travail. J'ai programmé une alerte sur mon Outlook et j'espère que je pourrai prendre ma photo tranquillement, discrètement et rapidement......

Partager cet article

Repost0
7 octobre 2013 1 07 /10 /octobre /2013 22:06

Quatrième de couverture :
"Je vais encore être cause de ta peine. Ta verveine est morte aux premières brûlures de juillet. Je crains d'en être responsable. Après l'avoir trop arrosée, je l'ai quelque peu délaissée, tu vois le résultat.
Devant mon abattement, Gauthier a suggéré que je la remplace sans rien te dire. Comme c'est mal me connaître ! Je ne t'infligerais jamais un tel affront, je sais trop comme tu tenais à elle."

Parce que leurs enfants ne peuvent les héberger ensemble lorsque Zika doit aller se faire soigner le coeur, Joseph et elle se retrouvent séparés après plus de cinquante-six années de vie commune.

Lui est accueilli chez leur fils Gauthier à Montfort, elle chez leur fille Isabelle à Paris. Commence alors entre eux une relation épistolaire qui voit s'éloigner la perspective de leurs retrouvailles et se déliter leur univers. En se rebellant contre cette séparation forcée, Zika et Joseph découvrent la face cachée de leurs enfants et leurs propres zones d'ombre. (...)

Mon avis :
Quel bel amour ! Je suis souvent très touchée par ces couples de personnes âgées qui sont toujours amoureux.
Joseph et Zika sont séparés pour la première fois dans des circonstances qu'ils n'ont pas choisies, ils entament alors une correspondance.
Ils sont très tristes de ne plus être ensemble et souffrent chacun de leur côté.

"Deux jours après mon installation, je suis toujours bien serré dans mon costume de chagrin." 

Peu à peu, le lecteur découvre la vie qui a été la leur, leur rencontre, les liens qui les unissent. "Mais quelque chose peut-il durer sans difficulté, sans qu'on s'y engage tout entier ? Aimer, c'est du travail."

Les enfants n'ont pas laissé le choix à leurs parents, cette séparation leur est imposée, j'assimile cela à de la maltraitance car celle-ci n'est pas que physique mais provoque également de grandes douleurs.
La solution de prendre les parents chez eux n'étaient pas la meilleure car Gauthier et Isabelle ont chacun leurs problèmes et tout ceci ne va pas se passer sans heurts.

J'ai eu plusieurs fois le cœur serré pour Joseph et Zika, c'est une histoire belle, forte et triste que j'ai beaucoup aimée.

 

Livre  emprunté à la    images.jpg Petit bac 2013
catégorie objet  

 

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Pages de lecture de Sandrine
  • : La lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.
  • Contact

Mes lectures du moment

La grande escapade
  de Jean-Philippe Blondel

 

 

Blanc mortel
de Robert Galbraith (livre audio)

 

 

Pour me suivre sur Facebook
Les pages de lecture de Sandrine             

Emprunts à la bibliothèque

Romans

Mamie Luger
  de Benoît Philippon

 

La papeterie Tsubaki
   de Ito Ogawa


 

 

 

DVD

Le cercle littéraire de Guernesey

 

Archives

Challenges en cours

 

  

 

          

       

                    

 

     

Liens



 

Vendredilecture