24 janvier 2014 5 24 /01 /janvier /2014 23:05
Quatrième de couverture :
Lors de son service militaire, Mohammed, jeune musulman irakien issu d'une grande famille chiite, découvre avec effroi que son voisin de chambrée est chrétien. Une relation paradoxale se noue entre les deux hommes. Mohammed en sortira métamorphosé.
Revenu à la vie civile, il n'aura qu'une idée en tête : se convertir au christianisme. Une pure folie !
Pour ses parents et ses proches, c'est impensable. En Islam, le changement de religion est un crime.

Tout est mis en oeuvre par son clan pour le faire revenir sur sa décision. Rien n'y fait. Après les intimidations et les coups, viennent la prison et la torture... Mohammed, devenu Joseph par son baptême, vit un long calvaire mais ne cède pas. Une fatwa est prononcée contre lui. Ses frères lui tirent dessus, en pleine rue. Grièvement blessé, il s'effondre...

Le prix à payer est une histoire vraie.

Mon avis : 

Mohammed, un jeune musulman irakien, qui devient Youssef puis Joseph nous raconte l'histoire de sa conversion au christianisme puis sa vie qui a en a été bouleversée.

Mohammed rencontre Massoud qui est chrétien, ils sont dans la même chambre à la caserne. Il éprouve un mélange de peur et de curiosité envers cet homme. Il est persuadé qu'il va pouvoir le convertir à la religion musulmane.  "Décidément, cette religion chrétienne est extrêmement bizarre, et il me faut de toute urgence tirer cet homme sympathique de l'erreur dans laquelle il est plongé" p.26 

C'est le contraire qui va se produire, et le lecteur va le suivre dans cette conversion, sa nouvelle vie et tous les problèmes qui en découlent.

Il va falloir faire preuve de prudence car c'est un véritable danger qui le guette, pour les musulmans il est inadmissible de se convertir ainsi.

Il va devoir fuir, se cacher, prendre des risques.

"Mais je ne peux m'empêcher de me sentir à nouveau rejeté, comme un pestiféré, parce que j'ai commis le plus grand crime qui soit en terre d'islam : j'ai renié le Coran et choisi le christianisme? Où est la justice dans tout cela ? Devrai-je fuir toute ma vie pour expier ma faute ?" p.188

Cette histoire est passionnante, révoltante, émouvante alors que je l'avais entamée sans grand enthousiasme.

Cet homme a un courage et surtout une foi à toute épreuve, cela me rend admirative.

Un beau témoignage qui se lit comme un roman.
 

L'avis de Gambadou, semblable au mien.

 

Livre du club
de lecture
   avec mes copines

       


        Catégorie verbe

 

Partager cet article

Repost0
23 janvier 2014 4 23 /01 /janvier /2014 23:05
Quatrième de couverture :
À Little Tall, un meurtre reste inexpliqué depuis trente ans.
Joe, le mari de Dolores a disparu le jour de l'éclipse solaire, en 1963. Aujourd'hui, une seconde mort rappelle la première, celle de Vera Donovan une femme cruelle qui employait Dolores Claiborne comme dame de compagnie.
La culpabilité de Dolores semble ne faire aucun doute, pourtant l'horreur n'est pas simplement dans le geste criminel mais plutôt dans tout ce qui, années après années, a pu porter une telle noirceur dans l'existence de ces femmes.

Mon avis : 
J'ai choisi ce livre à la bibliothèque car il est lu par Elodie Huber dont j'aime bien la voix et la façon de lire.

Je l'aime toujours autant mais dans ce livre c'est Dolores qui raconte sa vie, elle a alors 66 ans et je trouve que la voix d'Elodie Huber fait bien trop jeune. 

Dolores raconte ce que Vera lui a fait subir quand elle travaillait pour elle puis elle raconte sa vie de famille, c'est à partir de ce moment-là que j'ai vraiment accroché à l'histoire.

La tension monte progressivement jusqu'à ce que Dolores nous dise pourquoi elle a tué son mari, elle va ensuite raconter la mort de Dolores et nous dire si elle l'a tuée ou non.

Quand j'ai vu le nom de l'auteur, je m'attendais quand même à une histoire plus stressante que ça.

Un bon moment de lecture audio.
 

Livre emprunté à la 

     images.jpg

 


       Catégorie prénom

 

Partager cet article

Repost0
21 janvier 2014 2 21 /01 /janvier /2014 23:05
Quatrième de couverture :
Tomber amoureux nuit gravement à la santé ! Les relations amoureuses sont souvent compliquées... et aujourd'hui plus qu'hier, car une nouvelle épidémie est apparue : l'amorostasie.
Vieux couples comme jeunes tourtereaux sont immédiatement plongés dans un état catatonique.
Mais qu'est-ce au fond que l'amour ? Olga Politof est une jeune journaliste en quête de vérité, mais s'il est un domaine qui échappe aux certitudes, c'est bien celui-là... Gare aux coups de foudre !

Mon avis :
Elle court, elle court la maladie d'amour ...... C'est même une épidémie qui commence à sévir dans Paris, les amoureux se figent, c'est l'amorostasie.

Très, très sympa cette BD. Sur une idée originale et de chouettes dessins, je me suis régalée de cette histoire. 

Olga, journaliste, mène l'enquête mais elle va y être mêlée de très près.

Quid des couples qui ne se figent pas, est-ce un signe de non amour ? Et les couples qui se disputent, sont-ils à l'abri de cette curieuse maladie ? 

J'ai aimé le constat que fait le papa d'Olga sur les sentiments au fil du temps. 

Et la fin ? Ah la fin.... magnifique, en fait j'ai tout aimé dans cette BD !l

 

L'avis tout aussi enthousiaste de Noukette.

BD empruntée à la 
     images.jpg
 16/18


 

Partager cet article

Repost0
19 janvier 2014 7 19 /01 /janvier /2014 23:05

Quatrième de couverture : 
Quand Julie se retrouve coincée dans le hall de son immeuble, incapable de débloquer la serrure de sa boîte aux lettres où sont enfermés les cadeaux de Noël de ses enfants, c’est Nicolas, son nouveau voisin, qui vient à son secours. 

Une aide providentielle, qui la trouble infiniment. D’abord parce que, d’habitude, c’est son rôle d’aider les autres !

Mais surtout parce que Nicolas est terriblement séduisant, et qu’il éveille en elle des émotions qu’elle croyait disparues à jamais, depuis qu’elle a perdu son mari, trois ans plus tôt.

Et comme, dans les jours qui suivent, elle ne cesse de penser à son mystérieux voisin, elle finit par décider de suivre son instinct et lui propose de passer le réveillon de Noël chez elle…

Mon avis :
Vous voyez le petit logo tout en bas à droite de la couverture ? Harlequin !

Mon choix s'est porté sur ce livre par pure curiosité car il a été écrit par Fashion une blogueuse que je suivais au début de mon blog, elle a d'ailleurs fermé son blog de lecture depuis.

"Sous le gui" est une nouvelle d'une trentaine de pages et je ne prenais donc pas trop de risque. Et surprise ! J'ai vraiment passé un très agréable moment, cette nouvelle se dévore et j'en aurais même voulu un peu plus.

Les personnages sont attachants, on voudrait presqu'être à la place de Julie (pas tout à fait puisqu'elle a quand même perdu son mari...). Voici une histoire pleine de tendresse et de délicatesse.

Un Harlequin qui n'est pas cucul ça fait du bien ! 

Alors je tenterai peut-être le nouveau livre d'Angela Morelli : L'homme idéal en mieux. Encore chez Harlequin ! 

 

 Livre issu de ma 

    numérique  

 

 

Partager cet article

Repost0
18 janvier 2014 6 18 /01 /janvier /2014 23:05

Quatrième de couverture :

Elle, c'est Désirée, la bibliothécaire, et lui, c'est Benny, le paysan. Elle dévore les livres comme les produits bio, lui élève des vaches et n’imagine pas qu’on puisse lire « pour son plaisir ». Pourtant, ils s'accordent trois essais pour avoir un enfant ensemble. Si cela ne donne rien, c'est terminé pour toujours. Et si ça marche…
Comme le disait un critique littéraire suédois : “Le quotidien tue l'amour, la vie de famille l'enterre.” Bienvenue dans le caveau de famille ! Pétillant et jubilatoire.

Nos trois comédiens restituent l’humour mais aussi le ton sarcastique du roman qui, sous des dehors désinvoltes, dit beaucoup sur les petits tracas et les grands tourments de la vie à deux.

Mon avis : 
Ce deuxième volet de l'histoire de Désirée et Benny m'a moins enthousiasmée que le précédent. C'est moins drôle car plus terre à terre avec leurs problèmes de couple, d'enfants. 
Un passage de cette histoire est vraiment poignant sinon tout le reste m'a paru un peu banal.

Ce livre audio n'est pas très long, les lecteurs sont vraiment bons et je n'ai donc pas trop vu passer le temps quand même.
En revanche, la chute m'a fait sourire, pauvre Désirée ! 

 Livre prêté
    par Mrs B.
     Merci !       


       Catégorie famille

 

 

Livre prêté
  par 
Mrs B.
 Merci !       

Partager cet article

Repost0
17 janvier 2014 5 17 /01 /janvier /2014 23:05
Résumé : 
Buenos Aires, quartier d’Almagro, années 2000.
Suite à un accident, Daniel se complaît dans sa difformité et la médiocrité d’une vie qu’il subit sans y opposer de résistance.
Il ne trouve de réconfort que dans la contemplation secrète de sa voisine aveugle, Natalia, qui fait preuve d’un grand appétit pour la vie.
Son quotidien est rythmé par les séances de voyeurisme qui le plongent dans le dégoût de soi, jusqu’au jour où il ose adresser la parole à Natalia.

 

Mon avis : 
La vie de Daniel n'est pas gaie, son physique le dégoûte, sa vie le dégoûte. Il faut dire qu'il a eu un accident et qu'il a du mal à se bouger pour surmonter ses problèmes.
Une lueur apparaît dans sa vie grâce à une jeune fille aveugle qui habite en face de chez lui. 

C'est leur rencontre que nous racontent ces auteurs argentins. 
Daniel dégoûte aussi un peu le lecteur mais en même temps il fait un peu pitié. On se prend à espérer que la lumineuse Natalia lui redonnera le goût pour la vie, qu'elle le poussera à changer, à se reprendre.

Je n'ai pas raffolé des dessins, en revanche j'ai apprécié les tons sépia des pages de cette BD et j'ai aimé cette histoire avec des personnages blessés par la vie.

 

Merci à Babelio et aux Editions Insula.

 

 15/18

Partager cet article

Repost0
15 janvier 2014 3 15 /01 /janvier /2014 23:05
Quatrième de couverture :
Camille vient de perdre sa mère. Parmi les lettres de condoléances, elle découvre un étrange courrier, non signé. Elle croit d’abord à une erreur mais les lettres continuent d’arriver, tissant le roman de deux amours impossibles, de quatre destins brisés. Peu à peu, Camille comprend qu’elle n’est pas étrangère au terrible secret que cette correspondance renferme. 

 

Dans ce premier roman sur fond de Seconde Guerre mondiale, Hélène Grémillon mêle de main de maître récit historique et suspens psychologique. 

Les voix de Carole Bouquet (Madame M.), Sara Forestier (Annie), Jacques Weber (Louis) et Hélène Grémillon (Camille) se répondent, entraînant l'auditeur de révélation en révélation et tissant la toile d'un roman épistolaire plein d'émotion et de suspens.
 

Mon avis : 
J'ai passé un bon moment d'écoute avec ce livre audio, les lecteurs sont très bons et j'aime bien les alternances de voix quand l'histoire s'y prête.

J'avais beaucoup aimé ce livre dans sa version papier en 2010, j'ai l'impression que mon avis était plus enthousiaste que pour cette version audio que j'ai pourtant aimée. J'ai bien du mal à dire pourquoi...

Pour en savoir plus, voici mon avis sur la version papier ici.
 

Livre prêté
par
Sylire.
   Merci !       


  Ecoute commune avec
 
Valérie, Mrs B et Sylire
 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
13 janvier 2014 1 13 /01 /janvier /2014 23:05
Quatrième de couverture :
Depuis qu'Emmanuelle a ouvert ce roman, elle n'est plus la même.
Mère surmenée de trois enfants, salariée insatisfaite et épouse résignée ; elle décide un beau matin de tout envoyer balader pour se glisser dans une autre vie : celle de Lila Kovner, photographe et amoureuse passionnée.
Que se passe-t-il lorsqu'un personnage de roman devient votre âme sœur et vous comprend mieux que quiconque ?

Mon avis : 
Grosse déception pour ce livre due à la quatrième de couverture qui en embellit le contenu.  J'avais également vu quelques avis positifs qui m'avaient tentée à l'époque où je les avais lus. 

Je n'ai pas accroché à cette histoire banale d'une maman de famille nombreuse qui étouffe dans sa vie. L'auteur alterne l'histoire de cette femme et celle de Lila qui est photographe dans un roman. Que se passe-t-il lorsqu'un personnage de roman devient votre âme sœur et vous comprend mieux que quiconque ? Eh bien non le personnage du roman ne comprend pas la vie d'Emmanuelle, Emmanuelle est touchée par Lila, la femme du roman, certes, mais pas l'inverse ! 

Je me suis ennuyée durant ma lecture, heureusement que le livre était court, je n'avais pas particulièrement envie de m'y remettre pour le terminer et il m'a fallu bien plus de temps que nécessaire pour lire ces 157 pages.
 

Livre issu de ma 

       Catégorie famille

 

 

Partager cet article

Repost0
11 janvier 2014 6 11 /01 /janvier /2014 23:05

Au mois de décembre j'avais postulé pour faire partie des jurés du prix Audiolib 2014 et mercredi j'ai reçu une bonne nouvelle.

 

                                   

 

J'ai été sélectionnée avec d'autres personnes pour recevoir et écouter 10 livres audio. Deux envois de 5 livres sont prévus, nous aurons jusqu'au mois de mai pour les écouter et pour voter.

Parmi les autres membres du jury je sais déjà que je vais retrouver certaines blogo-copines que je connais et je pense que les échanges vont être vraiment sympathiques.

D'autres informations à venir....

 

Partager cet article

Repost0
10 janvier 2014 5 10 /01 /janvier /2014 23:06
Quatrième de couverture :

Désirée, trop jeune veuve, va régulièrement sur la tombe de son mari. Au cimetière, elle rencontre « le mec de la tombe d'à côté », dont l'allure l'agace autant que le caveau tape-à-l'oeil qu’il vient fleurir.
Depuis la mort de sa mère, Benny vit seul dans la ferme familiale. Il s'en sort comme il peut, grâce à une bonne dose d'humour. Chaque fois qu'il la voit, il s'énerve contre la nana qui s’assied sur le même banc de cimetière que lui. Tout sépare ces deux-là. Pourtant, il suffira d'un sourire pour qu'ils soient éblouis.

Un roman d'amour décalé, qui met aussi en scène ce fossé d’incompréhension qui sépare les catégories sociales.
L’interprétation de Michelangelo Marchese et Marielle Ostrowski restitue le mélange d’humour et de satire sociale qui fait le charme de ce roman à la fois acide et tendre.

Mon avis :
J'avais lu ce livre (papier) en 2008, j'avais envie d'en écouter la suite (Le caveau de famille) en livre audio du coup je me suis dit qu'il était sans doute plus malin d'écouter d'abord Le mec de la tombe d'à côté car je ne me rappelais plus de l'histoire en détail.

En 2008, j'avais moyennement apprécié ma lecture, j'ai donc bien fait de recommencer avec le livre audio puisque j'ai passé un excellent moment.

L'alternance de voix féminine et masculine est parfaite, leur ton de voix est très plaisant et l'humour de l'histoire est très bien rendu.

Benny et Désirée sont vraiment très différents et les premières réflexions qu'ils se font sur l'autre sont vraiment drôles. 
Tout ne va pas être simple car ils n'ont pas les mêmes objectifs de vie, il faut dire que Désirée est bibliothécaire et Benny, agriculteur. Il faut bien dire que Benny cherche quand même une femme pour l'aider à la ferme mais cela n'est pas du  tout dans les projets de Désirée.

Mais tout n'est sans doute pas perdu car il y a une suite et je vais enchaîner dès demain avec Le caveau de famille, j'espère que ce sera aussi bien que celui-ci.
 

Livre prêté
  par 
Mrs B.
 Merci !       


     Catégorie gros mot

 

 

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Pages de lecture de Sandrine
  • : La lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.
  • Contact

Mes lectures du moment

La grande escapade
  de Jean-Philippe Blondel

 

 

Blanc mortel
de Robert Galbraith (livre audio)

 

 

Pour me suivre sur Facebook
Les pages de lecture de Sandrine             

Emprunts à la bibliothèque

Romans

Mamie Luger
  de Benoît Philippon

 

La papeterie Tsubaki
   de Ito Ogawa


 

 

 

DVD

Le cercle littéraire de Guernesey

 

Archives

Challenges en cours

 

  

 

          

       

                    

 

     

Liens



 

Vendredilecture