8 mai 2014 4 08 /05 /mai /2014 22:10

                                        

Quatrième de couverture :
Le 15 septembre 2010, Arthur Dreyfuss, vêtu de son caleçon fétiche, regarde un épisode des Soprano quand on frappe à sa porte. Il ouvre. Scarlett Johansson. Il a vingt ans, il est garagiste. Elle a vingt-six ans, et quelque chose de cassé.

Après le succès de La liste de mes envies, qui lui a valu une renommée internationale, Grégoire Delacourt signe un roman féroce et virtuose sur la naissance de l'amour et la vérité des âmes.

Par son interprétation incisive, Marc Weiss donne à cette rencontre un rythme qui en souligne la percutante densité.
 

Mon avis : 
Arthur Dreyfuss est garagiste, il habite dans un trou perdu de la Somme. Un jour, l'actrice Scarlett Johansson sonne à sa porte. Et la première chose que regarde Arthur... sa fabuleuse poitrine ! 

La première chose qu'on regarde, les apparences, cela peut faire beaucoup de mal, provoquer beaucoup de peine.

Au début, j'ai trouvé ce livre un peu loufoque et puis au fur et à mesure de mon écoute, je me suis attachée aux personnages. Leur relation se met en place, leurs sentiments évoluent, ils sont touchants.

Les passages avec la maman d'Arthur, hospitalisée en fin de vie, sont très beaux.

Je n'avais jamais entendu parler de ce lecteur, Marc Weiss, c'est celui qui fait la voix de Docteur Who. Il lit vraiment très bien, il a le ton juste sans trop en faire, tout comme j'aime.

Un livre que j'entamais sans grand enthousiasme et qui m'a surprise en bien.
 

Les avis d'Enna et Sylire

 

        Livre prêté par Enna

                 Merci ! 
           
 

 
      Catégorie objet

 

Partager cet article

Repost0
7 mai 2014 3 07 /05 /mai /2014 22:04

                                            

Quatrième de couverture :
Un meurtre vient troubler le quotidien de Pi, clochard et vendeur d’éponges à ses heures. Interrogé comme témoin, il fait la connaissance d’Adamsberg, un commissaire aux méthodes déroutantes. La vérité sur l’affaire se dévoile peu à peu, en même temps que se dessine le portrait d’un homme brisé par la vie.

Cet album inédit convoque le pinceau d’Edmond Baudoin pour illustrer avec réalisme les personnages de la nouvelle de Fred Vargas, Cinq francs pièce. Une rencontre de deux talents qui suggère avec violence et poésie l’univers urbain de Paris.

Mon avis : 
J'avais déjà lu cette nouvelle de Fred Vargas mais n'en gardais aucun souvenir. J'ai beaucoup aimé le texte, les échanges entre le commissaire  Adamsberg et Pi le sans abri, c'est savoureux et on retrouve bien les caractéristiques du commissaire.

En revanche, j'ai eu beaucoup de mal avec les dessins, j'ai trouvé que c'était sombre et assez fouillis. Je n'ai pas accroché du tout aux traits de ce dessinateur.

Cela donne donc un avis général plutôt mitigé.

 

    BD empruntée à la
         images.jpg


      Catégorie matière
 

     

 

Partager cet article

Repost0
6 mai 2014 2 06 /05 /mai /2014 22:05

                                              

 

Quatrième de couverture :
Claudia est enceinte et au comble du bonheur. Elle s'épanouit également dans son métier d'assistante sociale. Quand son mari apprend qu'il va devoir partir en mission pour l'armée, le couple doit se mettre en quête de la nanny idéale. Zoé Harper, charmante jeune femme aux références impeccables, s'impose comme la perle rare, et s'installe chez eux. Mais il apparaît bientôt que Zoé n'est pas là uniquement pour garder les enfants... et que sa détermination à entrer à leur service cache de mystérieuses intentions.


Pendant ce temps, l'inspecteur Lorraine Fisher enquête sur une affaire qui terrorise la ville : le meurtre d'une femme sur le point d'accoucher. Bientôt, une seconde femme enceinte est tuée dans des conditions similaires. Une troisième future mère ne tardera pas à venir alourdir la liste des victimes.

Mon avis : 
Voici une histoire très bien menée.

Un couple, Claudia et James, attend un bébé et embauche une baby-sitter car le métier du mari le fait partir longtemps du domicile. Zoé cette baby-sitter paraît bizarre dès le début, elle cache des choses, elle a parfois un comportement bizarre.

D'autre part, Lorraine et Adam mènent l'enquête sur d'atroces meurtres de femmes enceintes.

Ce livre n'est pas conseillé aux femmes enceintes, vraiment pas !!!!!

Mais il est vraiment très bien, c'est bien mené, surprenant, je n'ai rien vu venir et j'ai aimé ça. J'ai même du revenir une ou deux pages en arrière pour voir si j'avais bien compris une situation, c'est dire.

Je me suis attachée à Claudia car avant sa grossesse actuelle, elle a vécu d'autres grossesses difficiles et qui se sont mal terminées. 

J'ai aimé Lorraine avec ses problèmes de couple et d'enfants adolescents.

Pour moi ce livre est une réussite, tant au niveau de l'histoire que de sa chute.

 

      Livre issu de ma 
         


      Catégorie famille
 

     

 

Partager cet article

Repost0
5 mai 2014 1 05 /05 /mai /2014 22:09

                                            

Résumé : 
Saint-Simon, un petit bourg écrasé de soleil, et de secrets. Alors qu'Olivier y revient après cinq ans d'absence enterrer son père, la Mamé - une toute-puissante rebouteuse - est absente du village depuis plusieurs jours, laissant ses ouailles dans une détresse malsaine. Les villageois s'inquiètent et les conversations au bar s'enveniment entre les sceptiques et les habitués de ses plantes médicinales. C'est quand tous les villageois se retrouvent lors de la fête enivrante du 14 juillet que les esprits s'enflamment et que se règlent les comptes. Et si la Mamé était morte, que deviendrait le village sans elle ? Manque-t-elle vraimentà tous les villageois ? Et le père d'Olivier, de quoi est-il mort ?...

 

Mon avis : 
Il ne fait pas tellement bon vivre dans ce village, l'histoire commence par un enterrement et le retour d'Olivier absent depuis cinq ans.

La rebouteuse n'est pas là mais les villageois parlent beaucoup d'elle. Petit à petit on se rend compte de son influence sur la vie (et la mort ?) des habitants.

J'ai aimé cette ambiance de village, on découvre progressivement

 quel est l'impact de la rebouteuse sur la vie d'un grand nombre de villageois. C'est lourd, parfois grave. 
La rencontre avec la rebouteuse ne se fait qu'à la toute fin du livre, on ne peut pas dire qu'elle respire la bienveillance. C'est une manipulatrice qui tire les ficelles d'un grand nombre d'évènements tragiques. 

Comme dans "On me l'a enlevée" des mêmes auteurs, je n'ai pas aimé les dessins des visages. 
Mais j'ai aimé tout le reste ! 

 

BD empruntée à la
    images.jpg

Partager cet article

Repost0
5 mai 2014 1 05 /05 /mai /2014 16:59

                                      

Bon alors, pour tout vous dire j'étais un tout petit peu en retard pour la photo mais Enna l'accepte quand même ! OUF ! 

J'ai profité du beau temps pour aller au travail en vélo, pour ma photo du jour j'étais donc en train de me préparer pour prendre le chemin du retour, après cette journée de reprise suite à une semaine de vacances.

 

Que faisiez-vous le 05/05 à 05h05  (17h05)

Partager cet article

Repost0
4 mai 2014 7 04 /05 /mai /2014 22:07

                                              

 

Quatrième de couverture :
"Vous vous réveillez un matin, la maison est vide, votre famille a disparu...".

Cynthia a quatorze ans. Elle a fait le mur pour la première fois, telle une adolescente rebelle devant l'autorité familiale. Sauf que, le lendemain, plus aucune trace de ses parents et de son frère. Et aucun indice. Vingt-cinq ans plus tard, elle n'en sait toujours pas davantage. Jusqu'à ce qu'un coup de téléphone fasse resurgir le passé... Une intrigue magistrale qui se joue de nos angoisses les plus profondes.

Mon avis : 
Quelle bonne lecture ! Ce livre traînait dans ma PAL depuis... un certain temps. Je l'ai dévoré, je ne pouvais plus le lâcher, j'ai tout aimé dans ce roman.

La famille de Cynthia, 14 ans, disparaît durant cette nuit-là. Elle se réveille le matin, la maison est vide, ni maman, ni papa, ni frère. 

On retrouve Cynthia, 25 ans plus tard. Mariée avec Terry, elle a une petite fille de huit ans, Grace.

C'est Terry qui raconte l'histoire, sa vie avec Cynthia qui est toujours marquée parce ce qu'elle a vécu 25 ans plus tôt. Elle a toujours peur pour sa fille, elle voit des gens qui ressemblent aux membres disparus de sa famille, des voitures suspectes.

Toute cette histoire va remonter à la surface, l'enquête reprend, les rebondissements sont nombreux, on soupçonne les personnages l'un après l'autre. 

Ce roman est une très belle réussite et je vous le conseille vivement. Vous passerez un bon moment.

 

Les avis de Noukette et Brize.

 

      Livre issu de ma 
        

 


       Catégorie couleur

 

     

 

 

Partager cet article

Repost0
3 mai 2014 6 03 /05 /mai /2014 22:05

                                      

 

Quatrième de couverture :
Martin, instituteur danois de trente-huit ans qui ressent un vide dans son existence, demande sa mutation dans la province la plus septentrionale du Danemark, le Groenland. Il prend ses fonctions dans un hameau de cent cinquante âmes : Nunaqarfik, à plus de cinq cents kilomètres au nord du cercle polaire.
Armé de ses bonnes intentions, encombré de sa mauvaise conscience coloniale et de ses idées pré-conçues, Martin découvre une communauté solidaire, dont la vie s'organise en fonction de la nature environnante - et pas malgré elle.
Au fil des mois qui passent et des rencontres, dans une société où le rire est érigé en remède suprême contre la peur ou la tristesse, il apprend à apprécier ce qui est, sans se soucier de ce qui aurait pu être, et trouve ce à quoi il aspirait : l'aventure, l'immensité, l'harmonie, l'amour.
Roman chaleureux et humaniste, qui dénonce notamment les ravages de la colonisation du Groenland par le Danemark, Imaqa est un hymne à la tolérance et à la douceur, porté par un humour irrésistible.

 

Mon avis : 
Deux de mes amies ont vraiment aimé ce livre, il ne me tentait pas trop mais je me suis dit : pourquoi pas ? 
J'ai calé à la moitié... et pourtant certains passages m'ont fait sourire, ce peuple rit beaucoup, les gens se font des farces, tout est prétexte à faire la fête.

Un passage qui me restera : L'attente du bateau qui va enfin livrer le.... papier toilette ! 

Peut-être ne l'ai-je pas lu au bon moment mais je m'endormais assez vite sur ma lecture le soir. C'est sans doute pour cette raison que j'avais du mal à m'y remettre, de plus je ne me suis pas particulièrement attachée à cet instituteur. D'ailleurs l'histoire ne parle presque pas de son travail et c'est ce à quoi je m'attendais.

C'était un peu lent pour moi, j'ai besoin de lectures plus rythmées en ce moment.  

 

Livre du club de lecture
   avec mes copines

       

Partager cet article

Repost0
2 mai 2014 5 02 /05 /mai /2014 22:05

                                             

Quatrième de couverture :
Emma vit à New York. À 32 ans, elle continue de chercher l'homme de sa vie. Matthew habite à Boston. Il a perdu sa femme dans un terrible accident et élève seul sa fille de quatre ans.
Ils font connaissance grâce à Internet et bientôt, leurs échanges de mails les laissent penser qu'ils ont enfin droit au bonheur. Désireux de se rencontrer, ils se donnent rendez-vous dans un petit restaurant italien de Manhattan.
Le même jour à la même heure, ils poussent chacun à leur tour la porte du restaurant. Ils sont conduits à la même table et pourtant... ils ne se croiseront jamais.
Jeu de mensonges ? Fantasme de l'un ? Manipulation de l'autre ? Victimes d'une réalité qui les dépasse, Matthew et Emma vont rapidement se rendre compte qu'il ne s'agit pas d'un simple rendez-vous manqué...

Mon avis : 
J'avais envie d'une lecture facile et cela faisait un certain temps que je n'avais pas lu cet auteur, me voici donc partie aux Etats-Unis aux côtés de Matthew et Emma.

Suite à l'achat d'un ordinateur, Matthew et Emma vont faire connaissance par mail tout d'abord puis ils programment une rencontre dans un restaurant mais tout n'est pas si simple...

J'ai dévoré ce livre dont j'ai trouvé les deux personnages principaux bien sympathiques. Cette histoire est très rythmée, les rebondissements sont nombreux. 
Il m'est arrivé plusieurs fois de pressentir ce qui allait se passer dans les pages suivantes mais cela ne m'a pas trop dérangée.

Alors oui, c'est un peu gros, peu crédible mais ce n'est pas grave ce livre m'a fait passer un bon moment de lecture et c'est tout ce que je lui demandais, c'est donc réussi.

 

L'avis de Géraldine.

 

     Livre issu de ma 
       
           numérique

 


Catégorie moment/temps

Partager cet article

Repost0
1 mai 2014 4 01 /05 /mai /2014 22:05

                                             

 

Résumé :
Babette est une Française devenue domestique en Norvège, après la Commune qui l'a contrainte à l'exil. Ses patronnes sont deux vieilles filles austères. Le jour où elle gagne dix mille francs or à une loterie, elle leur demande de la laisser préparer un dîner fin, dans la grande tradition française. Sa fortune y passe, mais une soirée aura effacé des années de carême.

Mon avis : 
Je pensais que sous ce titre se cachait un roman, il n'en est rien car c'est une nouvelle. Quatre autres nouvelles composent ce recueil mais je n'ai lu que Le festin de Babette. 

Babette est la bonne à tout faire de deux filles de pasteur luthérien restées célibataires. Elle gagne à la loterie et veut préparer un dîner bien français à l'occasion des 100 ans du pasteur (qui n'est plus de ce monde).

L'auteur nous fait découvrir pourquoi et comment les deux sœurs sont restées vieilles filles.

Cette nouvelle est agréable à lire car on sent qu'il y a un petit mystère derrière cette Babette. Il ne sera révélé qu'à la fin qui arrive assez vite, c'est l'avantage des nouvelles.

Un bon moment de lecture mais je m'attendais à être plus marquée par cette histoire, je ne pense pas la garder longtemps en mémoire. 

 

     Livre issu de ma 
      
    


      Catégorie prénom

 

 

Partager cet article

Repost0
30 avril 2014 3 30 /04 /avril /2014 22:05

                                       

Quatrième de couverture :
1920

Wladyslaw ouvre sa pharmacie à Lwów.

1948
Trois jeunes italiens attendent la sortie des élèves du Brooklyn collège devant leur coupé Hudson rouge.

1952
Un homme poursuit une fillette sur le parking enneigé de l'aéroport de Stuttgart.

1989
Une femme aborde trop vite une courbe sur le ring de Bruxelles.

2012
Stanislas déshabille une femme qu'il connaît à peine.

 

Mon avis : 
J'ai choisi ce livre à la bibliothèque, dans la sélection du prix littéraire inter-CE. En lisant la quatrième de couverture, je n'avais pas vraiment idée du style de livre que j'allais commencer. Il est classé dans la catégorie policier-thriller.

Le père de Stanislas Kervyn est mort lors d'une tuerie au Caire en 1954. Stanislas a écrit un livre sur le sujet et en 2012 il poursuit ses recherches sur la cause de la mort de son père.

Nathan Katz est juif, il arrive aux Etats-Unis en 1948. Il va intégrer une organisation qui recherche des anciens nazis.

J'aime souvent les romans qui alternent plusieurs histoires, cela s'est encore vérifié ici. Cela donne du rythme au roman.

Bien évidemment, on se doute qu'il va y avoir un lien entre les deux personnages, cela reste mystérieux assez longtemps puisqu'il ne se fait que vers la fin de l'histoire.

Vu le contexte, certains passages sont forts et poignants, d'autres plutôt horribles. Les personnages et leurs familles sont touchés par les évènements qui se déroulent dans ce livre.

Un seul regret : Stanislas n'est pas franchement sympathique.

Ce livre est pour le moment dans mon trio de tête pour le prix littéraire inter-CE (Cézam).

Mon mari a aussi aimé ce livre qu'il a lu en un week-end.

 

Livre emprunté à la 
     images.jpg

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Pages de lecture de Sandrine
  • : La lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.
  • Contact

Mes lectures du moment

La grande escapade
  de Jean-Philippe Blondel

 

 

Blanc mortel
de Robert Galbraith (livre audio)

 

 

Pour me suivre sur Facebook
Les pages de lecture de Sandrine             

Emprunts à la bibliothèque

Romans

Mamie Luger
  de Benoît Philippon

 

La papeterie Tsubaki
   de Ito Ogawa


 

 

 

DVD

Le cercle littéraire de Guernesey

 

Archives

Challenges en cours

 

  

 

          

       

                    

 

     

Liens



 

Vendredilecture