28 février 2016 7 28 /02 /février /2016 18:02
Le meilleur des mondes d'Aldous Huxley (livre audio)

...

Quatrième de couverture : 
632 après Ford : désormais on compte les années à partir de l’invention de la voiture à moteur. La technologie et la science ont remplacé la liberté et Dieu.

La vie humaine, anesthésiée, est une suite de satisfactions, les êtres naissent in
vitro, les désirs s’assouvissent sans risque de reproduction, les émotions et les sentiment ont été remplacés par des sensations et des instincts programmés.
La société de ce Meilleur des mondes est organisée, hiérarchisée et uniformisée,
chaque être, rangé par catégorie, a sa vocation, ses capacités et ses envies,
maîtrisées, disciplinées, accomplies. Chacun concourt à l’ordre général, c’està-
dire travaille, consomme et meurt, sans jamais revendiquer, apprendre ou
exulter. Mais un homme pourtant est né dans cette société, avec, chose affreuse,
un père et une mère et, pire encore, des sentiments et des rêves. Ce « Sauvage », qui a lu tout Shakespeare et le cite comme une Bible, peut-il être un danger pour le « monde civilisé » ?

 

Mon avis :
Je n'ai pas accroché du tout à ce roman et ceci presque dès le début.

Je me suis forcée durant le premier tiers et quand je me suis rendue compte que j'entendais mais que je n'écoutais pas et que même cela m'énervait... j'ai arrêté de suite.

Dès le début, de longues descriptions de cette société m'ont un peu lassée. Je ne sais pas s'il y a vraiment une histoire car mon esprit s'est très vite mis à vagabonder et je ne comprenais plus rien.

Je suis complètement passée à côté de ce "classique", tant pis.

 

Le meilleur des mondes d'Aldous Huxley (livre audio)

...

Partager cet article

Repost0
27 février 2016 6 27 /02 /février /2016 15:08
13 à table ! (2016) de Françoise Bourdin, Michel Bussi, Maxime Chattam, Stéphane De Groodt, François d'Epenoux, Karine Giébel, Douglas Kennedy, Alexandra Lapierre, Agnès Ledig, Nadine Monfils, Romain Puértolas, Bernard Werber

...

Quatrième de couverture : 
Les plus grands auteurs de la littérature contemporaine ont pris cette année encore leur plus belle plume pour vous concocter un délicieux recueil de nouvelles autour d'un thème : frère et sœur.
Ceux qui s'aiment, ceux qui se détestent...
Souvenirs d'enfance, vie commune, haine larvée ou avouée, à chacun sa recette. Douze fratries à découvrir sans modération.

 

Mon avis : 

12 nouvelles de 12 auteurs différents.

J'en ai beaucoup aimé une seule, celle de Karine Giebel, très dure et très poignante.

J'en ai détesté une, celle de Stéphane De Groodt, remplie de jeux de mots... pas drôles.

J'en ai bien aimé 4

J'en ai moyennement aimé 5

Je n'en ai pas aimé 1 (en plus de celle que j'ai détestée...)

Certaines sont un peu tirées par les cheveux, certaines sont touchantes.

Au final un avis plutôt mitigé et une grosse déception par rapport au recueil de l'année dernière que j'avais beaucoup aimé.

Mon avis sur le cru 2015 est ici

 

    Livre issu de ma

    


    Catégorie lettre isolée

 

Partager cet article

Repost0
25 février 2016 4 25 /02 /février /2016 16:27
Moby Dick de Chabouté T1 et T2 (BD)

...

Moby Dick de Chabouté T1 et T2 (BD)

...

Mon avis : 
J'ai retrouvé avec plaisir le coup de crayon de Chabouté mais malheureusement cela n'a pas suffi à me faire apprécier ces deux BD.

J'ai quand même appris que les campagnes de pêche à la baleine duraient trois ans, des années de vie de dur labeur pour tout un équipage.

Et quand le capitaine du bateau s'appelle Achab, la campagne de pêche est surtout prétexte à rechercher Moby Dick, le grand cachalot blanc coupable de lui avoir arraché une jambe.

Dans le livre premier c'est vraiment la mise en route de l'histoire mais on sent déjà que ce capitaine est obsédé par Moby Dick.

Dans le livre second, cela s'accélère un peu car Moby Dick va montrer le bout de son nez. Achab plonge dans la folie, il est même capable de mettre son équipage en danger car il veut à tout prix se venger de Moby Dick.

C'est l'histoire qui ne m'a pas accrochée, je crois que je préfère quand Chabouté invente ses propres aventures au lieu de reprendre une histoire existante. Et c'est quand même une histoire très très sombre avec des personnages peu attachants.

Bref, une déception pour moi. 

 

  BD empruntées à la

      images.jpg

 


       Catégorie animal

 

 

Partager cet article

Repost0
21 février 2016 7 21 /02 /février /2016 12:21
Vernon Subutex de Virginie Despentes (livre audio)

...

Quatrième de couverture :

QUI EST VERNON SUBUTEX ?

Une légende urbaine.
Un ange déchu.
Un disparu qui ne cesse de ressurgir.
Le détenteur d’un secret.
Le dernier témoin d’un monde révolu.
L’ultime visage
de notre comédie inhumaine.
Notre fantôme à tous.
LE RETOUR DE VIRGINIE DESPENTES
Tome 1
 
Mon avis : 
Quand j'ai vu qu'il y avait un livre de Virginie Despentes dans la sélection du prix audiolib 2016 j'étais plutôt contente car je gardais un bon souvenir de Apocalypse bébé.    
Au tant le dire de suite, j'ai abandonné, pourtant je me suis accrochée, mais après un tiers d'écoute j'ai jeté l'éponge.
Le lecteur est bon mais cela n'a pas suffi.
Je n'ai pas accroché à cette galerie de personnages, à ce milieu du rock et surtout je n'ai pas trouvé le fil conducteur, à ce qu'il paraît c'est une histoire de cassette que plusieurs personnes recherchent car son auteur est décédé.
 
Je me suis forcée durant quelques jours mais je n'avais vraiment plus envie de continuer, c'est dommage car je l'avais commencé en pensant que j'allais l'apprécier.
 

       Catégorie prénom

Vernon Subutex de Virginie Despentes (livre audio)

...

Partager cet article

Repost0
18 février 2016 4 18 /02 /février /2016 17:06
Il reste la poussière de Sandrine Collette

...

Quatrième de couverture :
Patagonie. Dans la steppe balayée de vents glacés, un tout petit garçon est poursuivi par trois cavaliers. Rattrapé, lancé de l'un à l'autre dans une course folle, il est jeté dans un buisson d'épineux.

Cet enfant, c'est Rafael, et les bourreaux sont ses frères aînés. Leur mère ne dit rien, murée dans un silence hostile depuis cette terrible nuit où leur ivrogne de père l'a frappée une fois de trop. Elle mène ses fils et son élevage d'une main inflexible, écrasant ses garçons de son indifférence. Alors, incroyablement seul, Rafael se réfugie auprès de son cheval et de son chien.

Dans ce monde qui meurt, où les petits élevages sont remplacés par d'immenses domaines, l'espoir semble hors de portée. Et pourtant, un jour, quelque chose va changer. Rafael parviendra-t-il à desserrer l'étau de terreur et de violence qui l'enchaîne à cette famille ?

 

Mon avis : 
Quelle ambiance dans ce roman !!!!!! et quelle famille.... violence, mépris, colère, haine et j'en passe. L'environnement dans lequel vivent les personnages de ce roman est hostile, les gens le sont aussi.
Tout est basé là dessus et j'ai trouvé l'histoire lente et répétitive. Quelques passages sont quand même prenants mais pas suffisamment et je n'ai pas été tenue en haleine du tout à cause de ce manque de rythme.

J'avais hâte que ma lecture se termine et cela n'est pas bon signe.
J'ai fini par sauter les passages un peu trop descriptifs à mon goût et ceux sans trop d'action.

Dommage, je n'ai pas retrouvé ce stress que j'avais eu à la lecture de "Des nœuds d'acier" .

 

Les avis de A propos de livres et Yv.

 

Merci à Babelio et aux Editions Denoël


       Catégorie phrase

 

Partager cet article

Repost0
17 février 2016 3 17 /02 /février /2016 05:12
Le grand méchant renard de Benjamin Renner (BD)

...

Résumé :
Un  renard chétif tente de se faire une place de prédateur face à un lapin idiot, un cochon jardinier, un chien paresseux et une poule caractérielle.
Il a trouvé une stratégie : il compte voler des oeufs, élever les poussins, les effrayer et les manger.

Mon avis : 
Grosse déception pour cette BD sur laquelle j'avais lus d'élogieux avis disant que c'était très drôle...

Je suis assez difficile au niveau de l'humour en lecture, que ce soit BD ou roman d'ailleurs, et ici la mayonnaise n'a pas pris.

J'avais un peu l'impression de voir Louis de Funès dans ce renard... un peu énervé et sautant dans tous les sens. J'ai aussi pensé au dessin animé avec des poules (je cherche le titre) Chicken Run que je trouve plus drôle.

J'avoue que j'ai souri quelques fois mais que globalement j'ai trouvé le temps long, presque 190 pages quand même.

Ne vous fiez pas à mon seul avis car les critiques sont enthousiastes.

 

Lecture commune avec Sylire et Stephie
 

Livre lu dans le cadre du prix BD Cezam 2016

 

    BD empruntée à la

         images.jpg

 


      Catégorie animal

Partager cet article

Repost0
15 février 2016 1 15 /02 /février /2016 20:08
La fille du train de Paula Hawkins (livre audio)

...

Quatrième de couverture :
Mieux qu’un thriller exceptionnel, un piège paranoïaque et jubilatoire.
Écoutez-le, vous comprendrez pourquoi.

Rachel prend le train deux fois par jour pour aller à Londres. Chaque jour, elle observe, lors d’un arrêt, une jolie maison en contrebas de la voie ferrée. Elle a même donné un nom à ses occupants, qu’elle voit derrière la vitre : Jason et Jess.
Un couple qu’elle imagine parfait, heureux, comme Rachel a pu l’être par le passé avec son mari, avant qu’il ne la trompe et la quitte. 
Jusqu’à ce matin où Rachel voit un autre homme que Jason à la fenêtre. Jess tromperait-elle son mari ? Quelques jours plus tard, elle découvre la photo de Jess dans les journaux : de son vrai nom Megan Hipwell, la jeune femme a mystérieusement disparu…
Avec ce thriller psychologique exceptionnel, Paula Hawkins fait figure de révélation de l’année.

 

Mon avis : 
L'auteur de ce livre a choisi de faire parler alternativement trois femmes : Rachel, Megan et Anna. Trois lectrices prennent la parole à tour de rôle et elles sont vraiment excellentes.

En général je trouve que cette alternance de narrateur donne du rythme à une histoire, cela n'a pas été le cas ici. Certes il y a du suspense car quelqu'un disparaît mais tout est très long à se dénouer.

On découvre petit à petit que tout n'est pas aussi simple qu'il y paraît au départ.
La vie de chaque personnage est étudiée à la loupe et on ne sait jamais trop qui est net de qui ne l'est pas.

L'idée de départ est plutôt originale avec cette "fille du train" qui voit et imagine la vie des habitants d'une maison devant laquelle passe le train.
Je m'attendais à plus de suspense, je n'ai pas vraiment été tenue en haleine.

Un avis en demi-teinte mais je suis quand même allée au bout de cette écoute sans déplaisir grâce aux lectrices.

 


       Catégorie voyage

 

  

           Chez Sylire

La fille du train de Paula Hawkins (livre audio)

...

Partager cet article

Repost0
14 février 2016 7 14 /02 /février /2016 14:22
L'île aux femmes de Zanzim (BD)

...

Résumé : 
Céleste aligne les conquêtes. Durant la guerre, il est chargé de transporter les lettres des soldats destinées à leurs femmes. Lors d'une mission, il est victime d'un tir ennemi et son biplan s'écrase sur une île mystérieuse, apparemment déserte. Un jour, il découvre un endroit entièrement peuplé de femmes. Les amazones le capturent pour remplacer leur reproducteur actuel...

 

Mon avis : 
La couverture de cette BD ne me donnait pas particulièrement envie de la lire  et pourtant j'ai fait une belle découverte.

Les aventures de Céleste sur l'île aux femmes m'ont souvent fait sourire alors que j'ai souvent du mal avec l'humour dans mes lectures.
Céleste aime les femmes et il va être servi ! 

Cette histoire est amusante, originale et la fin m'a surprise.

Une belle lecture de Saint Valentin !

 

BD lue dans le cadre du prix Cezam 2016

 

   BD empruntée à la

        images.jpg

 


       Catégorie ponctuation

 

 

Partager cet article

Repost0
12 février 2016 5 12 /02 /février /2016 16:00
Le livre des Baltimore de Joël Dicker

...

Quatrième de couverture : 
Jusqu'au jour du Drame, il y avait deux familles Goldman. Les Goldman-de-Baltimore et les Goldman-de-Montclair.
Les Goldman-de-Montclair, dont est issu Marcus Goldman, l'auteur de La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert, sont une famille de la classe moyenne, habitant une petite maison à Montclair, dans le New Jersey.
Les Goldman-de-Baltimore sont une famille prospère à qui tout sourit, vivant dans une luxueuse maison d'une banlieue riche de Baltimore, à qui Marcus vouait une admiration sans borne.
Huit ans après le Drame, c'est l'histoire de sa famille que Marcus Goldman décide cette fois de raconter, lorsqu'en février 2012, il quitte l'hiver new-yorkais pour la chaleur tropicale de Boca Raton, en Floride, où il vient s'atteler à son prochain roman.
Au gré des souvenirs de sa jeunesse, Marcus revient sur la vie et le destin des Goldman-de-Baltimore et la fascination qu'il éprouva jadis pour cette famille de l'Amérique huppée, entre les vacances à Miami, la maison de vacances dans les Hamptons et les frasques dans les écoles privées. Mais les années passent et le vernis des Baltimore s'effrite à mesure que le Drame se profile. Jusqu'au jour où tout bascule. Et cette question qui hante Marcus depuis : qu'est-il vraiment arrivé aux Goldman- de-Baltimore ?

 

Mon avis : 
Ce livre est ma deuxième lecture de cet auteur, en 2013 j'avais aimé La vérité sur l'affaire Harry Québert.

J'ai préféré le livre des Baltimore, je pense que je m'en souviendrai plus longtemps car dans le premier roman il y avait tellement de rebondissements qu'il était impossible de se souvenir de tout... du coup je ne me rappelle de rien...

Cette histoire est un peu comme une saga familiale, celle des Goldman. 
Marcus, Hillel et Woody forment un trio de cousins très liés. Ils se retrouvent principalement durant les vacances car les uns sont les Goldman de Baltimore et l'autre un Goldman de Montclair. Le prestige des uns éblouit le troisième.

Petit à petit on découvre que tout n'est pas aussi lisse que cela n'apparait au premier abord. Des indices se glissent dans l'histoire petit à petit mais rien de laisse présager de ce qui va réellement se passer.

Les personnages sont bien décrits, attachants, leur histoire est bien racontée et le fil rouge du "jour du drame" m'a tenue en haleine.

L'auteur utilise les allers-retours dans le temps pour nous faire découvrir la vie d'avant et le pourquoi du comment de tout ce qui est arrivé par la suite.

Dévoré alors que j'avais pourtant une semaine et un week-end bien chargés, je me suis régalée avec cette lecture.

 

Livre du club de lecture
 avec mes copines

       

 


         Catégorie lieu

Partager cet article

Repost0
9 février 2016 2 09 /02 /février /2016 17:36
Les arbres voyagent la nuit de Aude Le Corff

...

Quatrième de couverture :
Chaque jour, Anatole s'interroge. Que peut bien raconter cette fillette, sous le bouleau de la cour de l'immeuble, aux fourmis et aux chats ?
Un soir, Le Petit Prince à la main, le vieux professeur de français se résout à l'approcher : «Tu connais ?» Manon, huit ans, n'hésite pas longtemps.
Depuis que sa mère est partie, elle n'a plus grand monde à qui parler.
Peu à peu, leurs solitudes s'apprivoisent. Et leur drôle d'amitié, née dans un bout de jardin, n'en est qu'au début de leur bout de chemin...

 

Mon avis : 
Quelle belle histoire ! Je me suis d'emblée attachée à Manon et à son nouvel ami, Anatole, un vieil homme qui se sent bien seul.

La mère de Manon est partie du domicile familial, sans donner de nouvelle, la vie de Manon et de Pierre, son papa, en est bouleversée. Aucune nouvelle, aucune explication.... l'inquiétude et l'angoisse sont les sentiments qui les obsèdent.

Il y a Sophie aussi, la sœur de la maman, et c'est un sacré personnage.

Je me suis régalée avec ce livre, je n'avais pas envie de m'arrêter et si je l'avais commencé durant un week-end il est certain que je n'aurais pas fait beaucoup de pauses. Ces inévitables interruptions m'ont permis d'en profiter plus longtemps.

 

  Livre du club de lecture
       avec mes copines

         

 


       Catégorie voyage

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Pages de lecture de Sandrine
  • : La lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.
  • Contact

Mes lectures du moment

La grande escapade
  de Jean-Philippe Blondel

 

 

Blanc mortel
de Robert Galbraith (livre audio)

 

 

Pour me suivre sur Facebook
Les pages de lecture de Sandrine             

Emprunts à la bibliothèque

Romans

Mamie Luger
  de Benoît Philippon

 

La papeterie Tsubaki
   de Ito Ogawa


 

 

 

DVD

Le cercle littéraire de Guernesey

 

Archives

Challenges en cours

 

  

 

          

       

                    

 

     

Liens



 

Vendredilecture