31 mars 2016 4 31 /03 /mars /2016 16:07
Ne tirez pas sur l'oiseau moquer de Harper Lee (livre audio)

...

Quatrième de couverture :
Dans une petite ville d’Alabama, à l’époque de la Grande Dépression, Atticus Finch élève seul ses deux enfants, Jem et Scout. Avocat intègre et rigoureux, il est commis d’office pour défendre un Noir accusé d’avoir violé une Blanche. Ce bref résumé peut expliquer pourquoi ce livre, publié en 1960 – au coeur de la lutte pour les droits civiques des Noirs aux États-Unis –, connut un tel succès.

Mais comment ce roman est-il devenu un livre culte dans le monde entier ? C’est
que, tout en situant son sujet en Alabama dans les années 1930, Harper Lee a
écrit un roman universel sur l’enfance. Racontée par Scout avec beaucoup de
drôlerie, cette histoire tient du conte, de la court story américaine et du roman
initiatique. Couronné par le prix Pulitzer en 1961, Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur
s’est vendu à plus de 40 millions d’exemplaires dans le monde entier.

 

Mon avis : 
C'est avec enthousiasme que j'ai démarré cette écoute car j'avais beaucoup aimé la version papier de ce roman  (mon avis est ici ).

La lectrice, Cachou Kirsch, est vraiment excellente pour interpréter les différents personnages sans en faire trop. Elle est notamment parfaite pour les voix des personnages noirs et parait tout à fait naturelle.

J'ai retrouvé ce que j'avais aimé dans la version papier, les relations entre les enfants, la façon dont Atticus élève Jem et Scout.

En revanche la version audio m'a paru très longue et j'ai eu l'impression que je n'arriverai jamais au bout. Je n'avais pas du tout eu ce ressenti là lors de ma première lecture.

J'ai donc été déçue car je m'attendais à être aussi emballée que la première fois.

 

Les avis de Enna, A propos de livres et Meuraie

 


      Catégorie animal


      Catégorie voyage
Ne tirez pas sur l'oiseau moquer de Harper Lee (livre audio)

...

Partager cet article

Repost0
28 mars 2016 1 28 /03 /mars /2016 19:14
De force de Karine Giebel

...

Quatrième de couverture :

Un soir d'été, une jeune femme se promène. Elle s'appelle Maud, elle a vingt ans. Elle ne sait pas encore que, dans quelques secondes, sa vie va basculer. Que, dans un instant, un homme va sauvagement l'agresser.

Et qu'un autre va la sauver.

Dans les jours qui suivent, le père de Maud, le célèbre chirurgien Armand Reynier, reçoit un terrifiant message de menaces. Il décide alors de faire appel à Luc, le jeune homme qui a sauvé sa fille, pour assurer sa protection et celle de sa famille.

Pour mener à bien sa mission, Luc doit trouver des réponses. Qui en veut au Pr Reynier ? Pourquoi l'agresseur s'en est-il pris à sa fille et pourquoi menace-t-il de recommencer ? Et surtout, pour quelles raisons le chirurgien refuse-t-il obstinément de prévenir la police ?

Très vite, Luc va comprendre que non-dits et secrets hantent cette famille déchirée...

Elle ne m'aimait pas.
Pourtant, je suis là aujourd'hui.
Debout face au cercueil premier prix.
Car moi j'ai voulu l'aimer. De toutes mes forces.
De force. Mais on n'aime pas ainsi.
Lorsque j'arrive devant la porte de mon ancienne chambre, ma main hésite à tourner la poignée.
En allumant la lumière, je reste bouche bée.
Pièce vide, tout a disparu.
Il ne reste qu'un tabouret.
Sur le tabouret, une enveloppe.
Sur l'enveloppe, mon prénom en lettres capitales.
Deux feuilles, écrites il y a trois mois.
Son testament, ses dernières volontés.
Je voulais savoir.
Maintenant je sais.
Et ma douleur n'a plus aucune limite.
La haine.
Voilà l'héritage qu'elle me laisse.

 

Mon avis : 
Mon avis est assez ambivalent sur ce livre.

J'ai aimé retrouver l'écriture de Karine Giebel.
J'ai aimé les différents personnages qui sont tous torturés et même parfois psychologiquement perturbés. Ils ont tous des secrets et parfois même de très lourds secrets.
J'ai aimé que l'auteur malmène ses héros et je m'y attendais.

Mais ! J'ai été très déçue par le manque de rythme de l'histoire, c'est vraiment globalement assez tranquille. Certains passages amènent un peu de stress mais pas assez à mon goût sachant de quoi cet auteur est capable.

Globalement, j'ai quand même passé un bon moment car j'ai un faible pour Karine Giebel et ce roman se lit vraiment sans difficulté. Je fais ma difficile mais je ne me suis quand même pas ennuyée.

 

Merci aux Editions Belfond.

 

Partager cet article

Repost0
25 mars 2016 5 25 /03 /mars /2016 18:24
Libres sont les papillons de Léonard Gershe adapté par E-E Schmitt (théâtre)

...

Libres sont les papillons de Léonard Gershe adapté par E-E Schmitt (théâtre)

...

La pièce : 
En apparence, ils sont normaux ; en réalité, ils cachent un secret.

Quentin, vingt ans, vient de s'installer dans un studio à Paris. Sa voisine, Julia, même âge, libérée et rigolote, a envie d'une aventure avec lui tandis que Florence, la mère protectrice, rôde pour faire revenir son fils à la maison. 

Tous aiment, mais aiment maladroitement, en se faisant mal... Libres sont les papillons ? 

Une comédie aussi drôle que touchante, un véritable classique contemporain de Broadway adapté dans le Paris d'aujourd'hui par Eric-Emmanuel Schmitt.

Les acteurs : Nathalie Roussel, Anouchka Delon, Julien Dereims, Guillaume Beyeler

 

Mon avis : 
Quelle bonne soirée j'ai passé avec mes deux sœurs lors de notre week-end parisien début mars.

Un GRAND merci à Stephie pour son très bon conseil lorsque je cherchais une pièce de théâtre sympa pour notre soirée du samedi.

J'ai tout d'abord apprécié que ce soit une petite salle et surtout d'être au quatrième rang pour bien profiter du spectacle.

Quentin a pris son indépendance et vit seul depuis peu à Barbès, au grand désespoir de sa mère qui vit à Neuilly... Une nouvelle venue, Julia, va mettre un peu de piment dans la vie de Quentin, elle est plein de peps. Et bien évidemment la mère va débarquer ...

Les acteurs de cette pièce sont fantastiques, notamment le jeune couple (à la scène comme à la ville d'ailleurs). Ils sont beaux, drôles, dynamiques et talentueux.

Chaque personnage va évoluer tout au long de la pièce et à la fin chacun sera un peu différent de ce qu'il était au début.

J'ai ri, j'ai été émue, j'ai été touchée, j'ai passé une super soirée, et mes sœurettes aussi ! 

Nous avons manifesté notre enthousiasme par de nombreux applaudissements lorsque la pièce s'est terminée.

J'ai été un peu surprise que les acteurs ne se présentent pas à la fin, ils sont passés, repassés, on refait un petit tour mais sans se nommer les uns les autres.

 


      Catégorie spectacle

Partager cet article

Repost0
24 mars 2016 4 24 /03 /mars /2016 17:31
Profession du père de Sorj Chalandon

...

Quatrième de couverture :
« Mon père disait qu'il avait été chanteur, footballeur, professeur de judo, parachutiste, espion, pasteur d'une Église pentecôtiste américaine et conseiller personnel du général de Gaulle jusqu'en 1958. Un jour, il m'a dit que le Général l'avait trahi. Son meilleur ami était devenu son pire ennemi. Alors mon père m'a annoncé qu'il allait tuer de Gaulle. Et il m'a demandé de l'aider.
Je n'avais pas le choix.
C'était un ordre.
J'étais fier.
Mais j'avais peur aussi...
À 13 ans, c'est drôlement lourd un pistolet. »

S. Ch.


Mon avis : 
Je ne sais pas trop quelle est la part de vérité et quelle est la part de fiction dans ce roman. Toujours est-il que je n'ai pas accroché du tout, du tout.

Ce père complètement mytho qui s'invente des professions à tire-larigot m'a vraiment énervée. De plus il est méchant et violent envers sa femme et son fils.

Cette histoire ne m'a pas intéressée mais j'en ai lu quand même un bon tiers avant de laisser tomber.

Les avis très différents de Canel et Enna.

 

    Livre emprunté à la

         images.jpg

Partager cet article

Repost0
20 mars 2016 7 20 /03 /mars /2016 09:24
Un après-midi d'automne de Mirjam Kristensen

...

Quatrième de couverture :

Rakel et Hans Olav, jeunes mariés, se réjouissent de découvrir New York. Au cours d'une visite au Metropolitan Muséum of Art, Hans Olav tombe en arrêt devant une toile de Georges de La Tour, La Madeleine pénitente. Rakel s'éloigne quelques instants ; à son retour, son mari a disparu. La gardienne lui dit l'avoir vu quitter les lieux au bras d'une femme...

Jusqu'alors épouse comblée et sereine, Rakel se trouve brutalement jetée dans la peau d'une jolie femme à la dérive, arpentant la ville des semaines durant à la recherche d'un disparu. Plusieurs rencontres émaillent son périple et lui dévoilent ce qu'aurait pu être sa propre vie.

Le livre de Mirjam Kristensen commence comme un roman policier et se poursuit en une odyssée intérieure. Comment peut-on, tout simplement, disparaître ? Et finalement, que cherche vraiment Rakel ? Son mari ? Son bonheur évanoui ? Ou seulement à préserver ses illusions ?

Un roman qui donne le vertige, par l'un des jeunes écrivains norvégiens les plus prometteurs d'aujourd'hui.

 

Mon avis : 
Le mari  de Rakel disparait pendant la visite d'un musée. Le mystère est entier et Rakel mène l'enquête. 

J'ai aimé le début de ses recherches ainsi que les rencontres qu'elle a pu faire.

Et puis... et puis ça tourne un peu en rond, le rythme s'essouffle et j'attends toujours des réponses à mes questions.

J'ai donc été un peu déçue après un début prometteur.

 

Livre lu dans le cadre du prix roman Cezam 2016

 

    Livre emprunté à la

         images.jpg

 


      Catégorie ponctuation

 

 

Partager cet article

Repost0
15 mars 2016 2 15 /03 /mars /2016 19:00
Des fleurs pour Algernon de Daniel Keyes (livre audio)

...

Quatrième de couverture :

Algernon est une souris de laboratoire dont le traitement du Pr Nemur et du Dr Strauss vient de décupler l'intelligence.

Enhardis par cette réussite, les deux savants tentent alors, avec l'assistance de la psychologue Alice Kinnian, d'appliquer leur découverte à Charlie Gordon, un simple d'esprit.

C'est bientôt l'extraordinaire éveil de l'intelligence pour le jeune homme.
Il découvre un monde dont il avait toujours été exclu, et entame une incroyable
métamorphose.
Mais un jour les facultés supérieures d'Algernon déclinent...
 
Grégory Gadebois incarne un Charlie bouleversant. 
 
Mon avis :  
Enfin un coup de cœur dans cette sélection du prix Audiolib 2016 ! 
Je me suis régalée avec ce livre audio qui n'est pas long, il dure à peine 1h30.
 
Charlie est un peu retardé, il est adulte mais sait à peine lire. Il va participer à une expérience qui a été un succès sur Algernon la souris.
 
Le lecteur est fantastique ! Sa voix laisse vraiment paraître l'évolution intellectuelle de Charlie, son élocution est hésitante au début puis de plus en plus assurée.
 
Le personnage de Charlie est vraiment très touchant et émouvant grâce à la prestation de Grégory Gadebois.
 
La fin m'a laissée presque les larmes aux yeux et ça c'est vraiment très fort.
 
N'hésitez pas à vous lancer dans la lecture audio avec ce titre car il est court et magnifiquement lu.
 
PS : Ce soir j'ai récupéré mon livre audio que j'avais prêté à une amie, elle l'a adoré et son mari aussi. Cela me fait très plaisir (un kif, Véro ! )  
 
 
 

  

           Chez Sylire

 

  

           Chez Sylire

Des fleurs pour Algernon de Daniel Keyes (livre audio)

...

Partager cet article

Repost0
12 mars 2016 6 12 /03 /mars /2016 19:28
Rencontre de blogueurs à Rennes

...

Une chouette journée ! Rencontre de blogueuses et blogueurs à Rennes pour le festival Rue des livres.

Arrivée vers 11h j'ai vite retrouvé Enna puis Canel et Mr Canel, Géraldine.

La deuxième fournée est arrivée de la gare grâce à Gambadou : Sylire, Claire, Antigone, Yvon et Nicole.

C'était amusant de voir le "trafic" de livres qui sortaient des sacs ! Pour ma part j'ai enfin rendu deux livres à Enna que je lui avais empruntés il y a deux ans.
Et Canel devait me prêter un livre mais pour finir me l'a offert :  "Grossir le ciel" de Franck Bouysse. Merci ! Cela m'a beaucoup touchée.

Premier petit tour dans le salon, je dois bien avouer que j'y vais surtout pour les copines ! Je n'ai rien acheté ni demandé d'autographe.

Cette année nous avons déjeuné donc une pizzeria, Yaneck nous a rejoints.

J'ai fait partie des gourmands/gourmandes qui ont pris un dessert (une mini tarte au citron...) au lieu d'aller écouter Sorj Chalandon.

Puis retour au salon, encore un petit tour puis un rafraîchissement (merci Sylire pour le coca) et surtout papotages très sympas avant de reprendre la route du retour.

Cette journée passe toujours très/trop vite, alors à l'année prochaine ! 

 

 

Rencontre de blogueurs à Rennes

...

Rencontre de blogueurs à Rennes

...

Rencontre de blogueurs à Rennes

...

Partager cet article

Repost0
11 mars 2016 5 11 /03 /mars /2016 18:08
Millénium 4 Ce qui ne me tue pas de David Lagercrantz (livre audio)

...

Quatrième de couverture : 
Elle est une hackeuse de génie. Une justicière impitoyable qui n’obéit qu’à ses 
propres lois.

Il est journaliste d’investigation. Un reporter de la vieille école, persuadé qu’on
peut changer le monde avec un article. La revue Millénium, c’est toute sa vie.
 
Quand il apprend qu’un chercheur de pointe dans le domaine de l’intelligence
artificielle détient peut-être des informations explosives sur les services de
renseignements américains, Mikael Blomkvist se dit qu’il tient le scoop dont
Millénium et sa carrière ont tant besoin. Au même moment, Lisbeth Salander
tente de pénétrer les serveurs de la NSA…
 
Dix ans après la publication en Suède du premier volume de Millénium, David
Lagercrantz livre un thriller d’une actualité brûlante et signe les retrouvailles des
personnages cultes créés par Stieg Larsson. La saga continue.

 

Mon avis : 
J'avais bien aimé les 3 tomes de Millenium lus en 2008, avant mon blog. Je me réjouissais donc de découvrir ce Millénium 4 en livre audio même s'il n'est pas écrit par Stieg Larsson et pour cause...

Grosse déception car je n'ai pas réussi à aller plus loin qu'un gros premier tiers. 

J'ai vraiment aimé tout ce qui parle de l'histoire d'August, un jeune autiste, en revanche tout le reste est très compliqué. Il est beaucoup question d'espionnage informatique avec énormément de termes techniques. J'aime l'informatique mais pas les histoires d'espionnage.

 De plus, je n'arrivais pas trop à m'y repérer dans les différents personnages impliqués, avec un livre papier je prends des notes ce qui n'est pas tellement possible avec un livre audio, je pense que cela m'aurait aidé.

J'ai fini par lâcher prise mais je me suis accrochée autant que j'ai pu.

 

Millénium 4 Ce qui ne me tue pas de David Lagercrantz (livre audio)

...

Partager cet article

Repost0
8 mars 2016 2 08 /03 /mars /2016 17:15
Le bus de Madeleine Robitaille

...

Quatrième de couverture : 

Une journée caniculaire, un voyage en bus, quoi de plus banal ? Parmi les trente passagers qui montent à bord, personne n'imagine qu'ils vont droit vers une destination imprévue : l'enfer.

Personne ? Pourtant Mia supplie sa mère de repousser son départ.

Mais pourquoi prêter attention aux mauvais pressentiments d'une petite fille ?

Un thriller haletant et surprenant ! Jamais plus les événements qui ponctuent votre quotidien ne vous paraîtront anodins.

Une journée de canicule à donner froid dans le dos.

Mon avis : 
Chaque chapitre décompte le temps qui passe pour les passagers de ce bus. Pus le temps passe, plus l'horreur augmente. 

J'ai bien fait de prendre des notes sur les différents personnages car ils sont assez nombreux, cela m'a bien aidée au début.

Ce qui m'a plu au démarrage (le suspense, l'angoisse...) m'a un peu lassée au bout d'un moment car on sent que cela va être toujours pire, et trop c'est trop. 

On sent bien comment cela va finir, et je dois avouer que j'ai un peu accéléré le mouvement par moment. 

Un livre à ne pas mettre entre toutes les mains et à ne pas lire en mangeant lors de certains passages... il y a du vraiment très .... beurk ! les descriptions m'ont semblé très réalistes.

Ce roman se lit facilement mais je ne vois quand même pas trop l'intérêt de tant d'horreurs.

Je l'ai lu car mon mari l'avait emprunté sur les conseils de la bibliothécaire.

 

  Livre emprunte à la

         images.jpg

 


      Catégorie voyage

Partager cet article

Repost0
1 mars 2016 2 01 /03 /mars /2016 19:13
Dans la nuit brune d'Agnès Desarthe

...

Quatrième de couverture :
Jérôme est un homme calme. C'est du moins ce qu'il croit. Lorsque l'amoureux de sa fille Marina meurt dans un accident, il tombe dans une profonde agitation.

Que faire du chagrin de Marina ?
D'autres secousses, de plus en plus fortes, viennent ébranler la vie de Jérôme. Il doit alors se rendre à l'évidence : de lui-même et de ses origines, il ne sait rien, sinon qu'il fut recueilli jadis, errant dans les bois, par un couple qui l'adopta. D'où vient Jérôme, l'enfant sauvage ?
Pour le savoir, il lui faudra plonger à nouveau dans la nuit brune, guidé par un étrange mentor.
Dans ce livre, un homme doit se confronter à des forces qui le dépassent, et qui portent des noms si anciens qu'ils ont presque perdu leur sens, comme Éros ou Thanatos. Pour lui, l'Histoire est vraiment un cauchemar dont il essaie de s'éveiller.
Usant de toutes les ressources du romanesque, sans se priver de celles du conte, Agnès Desarthe ne cesse de nous surprendre et de nous enchanter.

 

Mon avis : 
Ce qui m'a le plus touchée dans ce roman c'est la quête de Jérôme sur ses origines.  Il a été adopté à l'âge de trois ans par un couple qui n'était plus tout jeune. Cela doit effectivement être difficile de ne pouvoir se rattacher à ses parents, à ses ancêtres, à son histoire.

Il est clair qu'il manque quelque chose à Jérôme pour se sentir "entier".
J'ai aussi aimé son lien avec la nature et la façon dont tout ceci est raconté.

Il y a un peu du conte dans ce livre mais aussi une enquête, des recherches, des questions. Ce qui m'a manqué c'est de ne pas avoir toutes les réponses.

Je ne sais pas si je vais le garder longtemps en mémoire mais j'ai passé un bon moment.

 

   Livre emprunté à la

        images.jpg

 


       Catégorie couleur

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Pages de lecture de Sandrine
  • : La lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.
  • Contact

Mes lectures du moment

La grande escapade
  de Jean-Philippe Blondel

 

 

Blanc mortel
de Robert Galbraith (livre audio)

 

 

Pour me suivre sur Facebook
Les pages de lecture de Sandrine             

Emprunts à la bibliothèque

Romans

Mamie Luger
  de Benoît Philippon

 

La papeterie Tsubaki
   de Ito Ogawa


 

 

 

DVD

Le cercle littéraire de Guernesey

 

Archives

Challenges en cours

 

  

 

          

       

                    

 

     

Liens



 

Vendredilecture