21 février 2018 3 21 /02 /février /2018 18:40

...

 

Quatrième de couverture :
Bretagne, été 2016 Simon a 23 ans, il a troqué son pull sur les épaules pour un tee-shirt au slogan éloquent « L'été c'est le pied ». Par quel caprice du destin ce jeune aristo carriériste se retrouve-t-il à vendre des chichis sur les plages ? Le temps d'une saison, il va rencontrer des baigneurs aux personnalités aussi diverses qu'affirmées : des adolescents faussement blasés, des grands-parents débordés, un couple de quinquas branchés et surtout, une mystérieuse brune toujours plongée dans un roman... Simon va-t-il réussir à attirer son attention ?
Imaginez-vous allongé(e) sur le sable chaud, à épier, en sociologue amateur, vos voisins de serviettes. Quitte parfois, comme Simon, à vous laisser tromper par les apparences. Un vrai feel good breton qui laisse un goût iodé sur les lèvres.

Mon avis :
Vraiment sympa ce petit roman plein d'air vivifiant breton.

Les chapitres assez courts s'enchaînent avec rythme. La galerie de personnages est vraiment sympathique, les attentions qu'ils ont les uns envers les autres pleine de chaleur humaine (mais pas que...).
J'ai particulièrement aimé Simon et Louise bien sûr mais aussi le papy attentif. 
La Bonne-Maman bourgeoise très amusante car décrite avec plein de clichés, néanmoins très près de la vérité.

On passe d'un personnage à l'autre, d'une famille à l'autre avec plaisir et parfois avec émotion.

Cela m'a donné très envie de faire un petit tour en Bretagne, et le hasard fait que juste avant de commencer ce livre un petit séjour rando commence à s'organiser pour le mois de juin en Bretagne du Nord avec des amis. J'ai hâte ! 

Au début du livre une liste des personnages permet de se repérer dans les différentes familles et c'est bien pratique sauf que ..... dans cette liste le mari de Marianne s'appelle Pierrick alors que dans le roman il s'agit de Yannick, de quoi s'y perdre....
Et, sauf erreur de ma part, rebelote avec une balade en kayak de Thomas avec Marc et Pierrick mais deux pages plus loin nous voilà au côté d'Erwan et de Pierrick, un switch s'est donc opéré sous nos yeux entre Marc et Ewan....
Ce sera mon seul bémol et pourtant je ne suis pas toujours une lectrice attentive. C'est dommage qu'un livre soit publié avec de telles coquilles de base.

C'est le premier roman d'une blogueuse, j'en avais entendu parler sur d'autres blogs et je ne regrette pas cette découverte.

Je vais le faire circuler dans mon club de lecture de copines, je pense qu'il va leur plaire.

Merci à mon beau-frère Antoine pour ce cadeau de Noël

 

Catégorie prénom

 

Partager cet article

Repost0
18 février 2018 7 18 /02 /février /2018 18:17

...

 

Quatrième de couverture :
« J'ai aimé ma femme de tout mon cœur. J'ai découvert de sa vie des choses que j'ignorais. Je pourrais me demander jusqu'à mon dernier souffle pourquoi elle m'a caché tout cela, mais je pense que c'était simplement par amour. »

Comme tout Anglais qui se respecte, Arthur boit son thé à heure fixe. Mais depuis qu'il a perdu sa femme, rien ne va plus. Lorsqu'il consent enfin à tourner la page et à se séparer des affaires de sa défunte épouse, Arthur trouve un bracelet qu'il n'avait jamais vu auparavant. Les breloques suspendues à ce bijou constituent autant d'énigmes qui lui donnent envie de mener l'enquête.
Que sait-il vraiment de celle qui a partagé sa vie pendant plus de quarante ans ? Ainsi commence un périple riche en rebondissements qui réserve à Arthur de surprenantes révélations.

Mon avis :
Qu'il est sympa cet Arthur toujours aussi amoureux de sa femme un an après sa mort au bout de longues années de mariage.

Il vit tranquillement avec ses petites routines immuables, ça c'est ce qu'il croit car une découverte va le bousculer et changer sa vie.

Arthur va bien changer tout au long de se livre, ses relations avec les autres aussi. Il va voyager lui qui était très casanier (il a même pris le tramway avec moi à Angers).

Certains passages sont drôles, d'autres très émouvants (larme à l'œil oui oui).

Il ne sera plus le même après avoir résolu les mystères de la vie de sa chère épouse à la façon d'un jeu de piste.

Ce livre, je l'ai aimé de plus en plus au fil de ma lecture, dubitative au début et au plus j'avançais au plus j'étais enthousiaste.

Un livre qui fait du bien c'est toujours bon à prendre !

 

Livre du club de lecture
avec mes copines

 

Catégorie Mot positif

 

Partager cet article

Repost0
12 février 2018 1 12 /02 /février /2018 17:19

...

 

Quatrième de couverture : (censurée par mes soins)
Quand on épouse le prince charmant, beau et brillant, qu'on a avec lui deux petites filles adorables, comment imaginer un seul instant que le pire puisse arriver ? Qu'il a menti sur tout, tout le temps ? Qu'il va falloir se résoudre à affronter celui qu'on a tant aimé dans une lutte sans merci ?

Inspiré d'une histoire vraie, le récit poignant du combat d'une mère contre la machine judiciaire.

« Il n'y avait plus aucune place pour le doute. J'avais épousé un monstre (...) »

 

Mon avis :
J'aime bien le format court et percutant que choisit Mathieu Menegaux pour écrire ses romans. C'est bien écrit et on voudrait lire sans s'arrêter car le sujet est fort, prenant et scotchant.

Mon seul bémol sera que dès la page 20 on sent ce qui va arriver et que ce fils parfait ne l'est pas du tout, que l'horreur, l'inimaginable et l'impensable vont se produire.

Bravo à l'auteur pour cette tension qu'il arrive à maintenir tout au long du livre sans faiblir.

J'ai préféré Je me suis tue (ici) car on ne devine pas du tout ce qui va se passer et que la surprise est totale.

Livre acheté juste après avoir survolé le billet de Leiloona (ici)

...

 

Partager cet article

Repost0
11 février 2018 7 11 /02 /février /2018 10:41

...

 

Pour la 4ème année des écrivains s'engagent pour les restaurants du cœur en écrivant chacun une nouvelle. Cette fois-ci le thème de 13 à table est "Célébrer l'amitié.

C'est également la 4ème année que j'achète ce recueil et pour ce nouveau cru je l'ai aussi offert à mes filles.

Comme à chaque fois je n'ai pas aimé toutes les nouvelles mais certaines d'entre elles sont vraiment très touchantes.

Les sujets abordés autour de l'amitié parlent de trahison, de haine, de complicité, de génération, de couple, d'enfance...

J'ai beaucoup aimé celle de Karine Giebel car elle écrit dans un tout autre registre que celui qui est le sien dans ses romans. C'est mon coup de cœur.

J'ai aimé retrouver les personnages d'un roman d'Agnès Marin-Lugand.

J'aurais aimé que Christian Jacq quitte un peu l'Egypte....

Comme dans leurs romans (que je n'ai pas lus) Eric Giacometti et Jacques Ravenne ont écrit à quatre mains une histoire sur deux écrivains comme eux à propos d'un best-seller.

La chute de Françoise Bourdin est inattendue.

Michel Bussi est fidèle à lui-même en nous menant en bateau.

Maxime Chattam écrit une nouvelle assez touchante et surprenante.

Seules deux nouvelles ne m'ont pas du tout plu.

Globalement ce 13 à table de 2018 est une réussite.

Livre issu de ma

 

Catégorie objet

 

Partager cet article

Repost1
7 février 2018 3 07 /02 /février /2018 17:13

...

 

Résumé :
Dans ce livre plein de grâce, acclamé dans le monde entier, le forestier Peter Wohlleben nous apprend comment s’organise la société des arbres. Les forêts ressemblent à des communautés humaines. Les parents vivent avec leurs enfants, et les aident à grandir. Les arbres répondent avec ingéniosité aux dangers. Leur système radiculaire, semblable à un réseau internet végétal, leur permet de partager des nutriments avec les arbres malades mais aussi de communiquer entre eux. Et leurs racines peuvent perdurer plus de dix mille ans… Prodigieux conteur, Wohlleben s’appuie sur les dernières connaissances scientifiques et multiplie les anecdotes fascinantes pour nous faire partager sa passion des arbres.
Après avoir découvert les secrets de ces géants terrestres, par bien des côtés plus résistants et plus inventifs que les humains, votre promenade dans les bois ne sera plus jamais la même.
Peter Wohlleben a été forestier plus de vingt ans en Allemagne. Il dirige maintenant une forêt écologique. Son livre a été numéro un des ventes en Allemagne et est devenu un étonnant best-seller aux États-Unis, et maintenant en France.

Mon avis :

Quelle drôle d'idée ce livre audio !

Ce livre est un documentaire sur les arbres, leur vie, leur communication....

Alors ce texte avec un livre d'images, oui, mais pas en livre audio,
ou ce texte dans un documentaire filmé, oui, mais pas en livre audio
ou encore ce texte lors d'une balade en forêt au milieu des arbres, oui, mais pas en livre audio. 

Vous aurez compris que je n'ai pas du tout adhéré à la forme et que la plage 8  a eu raison de moi, c'est donc un abandon. 

Dommage car c'est sûrement très intéressant mais un peu soporifique sous cette forme audio. Dommage car j'adore me balader, marcher dans la nature et le sujet aurait pu m'intéresser.

Désolée de ne pas vous encourager à le lire et surtout à l'écouter.

...

 

Catégorie passage du temps

 

Partager cet article

Repost0
3 février 2018 6 03 /02 /février /2018 19:14

...

 

Résumé :
Ma maladie est aussi rare que célèbre, mais vous la connaissez sans doute sous le nom de « maladie de l’enfant-bulle ». En gros, je suis allergique au monde. Je viens d’avoir dix-huit ans, et je n’ai jamais mis un pied dehors.

Un jour, un camion de déménagement arrive. Je regarde par la fenêtre et je le vois. Le fils des nouveaux voisins est grand, mince et habillé tout en noir. Il remarque que je l’observe, et nos yeux se croisent pour la première fois.
Dans la vie, on ne peut pas tout prévoir, mais on peut prévoir certaines choses. Par exemple, je vais certainement tomber amoureuse de lui. Et ce sera certainement un désastre.
 
Mon avis : 
Voici un chouette livre ado dans sa version audio, la lectrice, Nastassja Girard, est parfaite car elle a une voix qui fait très jeune (c'est la doublure d'Emma Watson).
 
J'ai beaucoup aimé le personnage de Madeline et me suis presque retrouvée à ses côtés comme une adolescente (que je ne suis plus depuis longtemps...)
 
Ce texte est vraiment très agréable à écouter, il y a un peu de suspense, un peu (beaucoup) d'amour, un peu d'inquiétude pour les personnages, un peu de surprise, en bref un très bon cocktail parfaitement mis en voix par la lectrice.
 
C'est un livre audio qui n'est pas très, très long (5h37) et j'avoue que cette durée me convient très bien, pas de lassitude, du rythme et cela avance assez vite.
 
Une bien belle découverte.

Livre prêté par Enna

 

Partager cet article

Repost0
31 janvier 2018 3 31 /01 /janvier /2018 19:31

...

 

Présentation :
- Trois morts, c'est exact, dit Danglard. Mais cela regarde les médecins, les épidémiologistes, les zoologues. Nous, en aucun cas. Ce n'est pas de notre compétence.

- Ce qu'il serait bon de vérifier, dit Adamsberg. J'ai donc rendez-vous demain au Muséum d'Histoire naturelle.
- Je ne veux pas y croire, je ne veux pas y croire. Revenez-nous, commissaire. Bon sang mais dans quelles brumes avez-vous perdu la vue?
- Je vois très bien dans les brumes, dit Adamsberg un peu sèchement, en posant ses deux mains à plat sur la table. Je vais donc être net. Je crois que ces trois hommes ont été assassinés.
- Assassinés, répéta le commandant Danglard. Par l'araignée recluse
 
Mon avis : 
3 histoires : 1 femme écrasée par une voiture, des araignées qui font mourir de vieilles personnes par leur piqûre, une histoire de salle de bains. En fait seule l'histoire des piqûres va donner corps à ce roman, les deux autres ne sont racontées que brièvement.
 
Je suis très contente d'avoir retrouvé Adamsberg et son équipe, encore plus de l'avoir fait avec cette version audio qui est très, très réussie.
Le lecteur, Thierry Janssen, est excellent et j'avais hâte de le retrouver après chaque interruption. 
J'ai beaucoup aimé sa façon de s'exprimer, notamment au cours des dialogues savoureux entre Adamsberg et Irène une vieille dame.
 
Mais comment tue cette araignée nommée la recluse ? Adamsberg a bien du mal à le découvrir et là où j'ai été surprise c'est que j'avais trouvé un élément de la solution bien avant lui, l'auteur fait traîner alors que c'est évident....
Mais Adamsberg est comme d'habitude, il  part dans ses pensées qui semblent l'éloigner de l'enquête, qui l'emmènent parfois sur des chemins surprenants mais il finit toujours par trouver un lien, une piste, un détail. 
 
Je suis conquise par cette version audio que j'avais très envie de découvrir grâce à l'avis de Sylire (ici) 
 

 

Catégorie animal

 

Partager cet article

Repost0
28 janvier 2018 7 28 /01 /janvier /2018 11:20

...

 

Quatrième de couverture :
Je suis romancier.

J'invente des histoires. Des intrigues.

Des personnages. Et, j'espère, une langue.

Pour dire et questionner le monde, l'humain.

Il m'est arrivé une mésaventure, devenue une tuile pour le romancier qui partage ma vie : je me suis trouvé un soir parisien de novembre au mauvais endroit au mauvais moment; donc lui aussi.

Erwan Larher écrit à la main, ce qui lui laisse peu de temps pour faire autre chose de sa vie.

 

Bonjour Erwan, 

Je peux vous appeler Erwan ? J'ai maintenant l'impression qu'on se connaît ou plus exactement que je vous connais.

Merci pour votre livre et aussi pour votre dédicace, ce livre est un cadeau et celle qui me l'a offert vous a donc rencontré à Capbreton en décembre dernier.

Depuis quelques mois la couverture de votre roman me faisait de l'œil mais le sujet... me faisait peur et pourtant, petit à petit, au fil des avis glanés ici ou là j'ai eu envie de découvrir votre travail, de lire ce livre que nous aurions tous aimé que vous n'écriviez pas. Mais ces évènements ont bien eu lieu et 2015 reste dans toutes les mémoires.

Je ne suis pas une littéraire et mes mots ne sont pas à la hauteur des vôtres c'est certain.

J'ai été touchée par la présence des chapitres avec les mots de vos proches, de vos amis, de votre famille, leurs mots qui disent l'attente, l'inquiétude, la peur, l'incertitude. 

Je me suis surprise au fil des pages à ne plus faire attention à ce "tu" que vous avez choisi pour parler alors qu'il me dérangeait un peu dans les premiers chapitres. J'ai rapidement été prise dans les filets de vos mots qui m'ont fait apprécier ce choix.

J'ai souri aussi, parfois, et cela je ne m'y attendais pas du tout. J'ai frémi aussi et cela je m'y attendais bien sûr, au moment des HURLEMENTS dans le Bataclan par exemple.

Bravo pour votre livre, bravo pour votre humour, j'ai passé une semaine avec vous et ce fût un grand plaisir.

Je vais conseiller votre livre autour de moi, à lire pour ne pas oublier et d'ailleurs je vais le prêter dès demain car trois de mes jeunes collègues sont intéréssées, c'est un bon début.

J'avoue que je ne vous avais jamais lu, il va falloir que je remédie à cela.

Je vous quitte en vous remerciant pour votre roman et en vous disant mon admiration pour la façon dont vous avez écrit et réussi votre "objet littéraire".

Bien amicalement

Sandrine

 

Livre offert par Saxaoul  (son avis ici ) avec une dédicace sympathique de l'auteur

Catégorie objet

 

Partager cet article

Repost0
23 janvier 2018 2 23 /01 /janvier /2018 19:19

...

 

Quatrième de couverture :
Fraîchement diplômé, Richeville, jeune homme timide et idéaliste embarque au nord de l'Alaska, sur l'Hirundo. Objectif : retrouver la fameuse « baleine 52 », qui chante à une fréquence unique au monde. Mais l'équipage affrété par le sinistre Samaritano Institute a d'autres desseins. Au menu : le sinistre Dr Álvarez, un hacker moscovite, une start-up californienne, une jolie libraire et des cétacés solitaires, mutants ou électroniques qui entraînent Richeville dans un tourbillon d'aventures extraordinaires.

Mêlant science, fantaisie et tendresse, Pierre Raufast démontre avec brio dans ce troisième roman sa capacité inépuisable d'imagination et son talent jubilatoire.

Mon avis :
J'ai une drôle d'impression quand je repense à ce livre. D'un côté j'ai vraiment aimé la plume de l'auteur et de l'autre il m'a perdue dans ses histoires imbriquées les unes dans les autres avec de multiples tiroirs.

En fait c'est difficile pour moi de suivre un tel livre car je lis presque toujours le soir juste avant de m'endormir et d'ailleurs c'est très souvent ma lecture qui me berce. Ce livre aurait sûrement été plus accessible pour moi si je l'avais lu en journée.

Pierre Raufast nous parle de baleines, d'inventions et de leurs conséquences, de piratages informatiques avec parfois des résultats inattendus. 
L'auteur a beaucoup d'imagination et du talent pour écrire c'est certain.

La prochaine fois il faudra que je découvre son roman à un moment plus approprié car je ne vois pas toujours où il veut en venir. 

J'avais bien aimé La variante chilienne (ici) et un peu moins La fractale des raviolis (ici)

Livre emprunté à la

 

...

 

Catégorie mot positif

thébaïde Lieu sauvage, isolé et paisible, où l'on mène une vie retirée et calme.

 

Partager cet article

Repost0
20 janvier 2018 6 20 /01 /janvier /2018 15:43

..

 

Résumé :
L'histoire se déroule dans une petite entreprise spécialisée dans les broyeuses à papier qui vient de se faire racheter, le matin même, par un gros concurrent. L'aventure commence lorsque Jean Doux fait cette découverte mystérieuse : une mallette contenant une disquette molle dans le faux-plafond du débarras. Après avoir mis sa collègue dans la confidence à la cantine, ils décident d'enquêter.

Mon avis :
Je n'aurais sans doute jamais lu cette BD si elle n'avait pas fait partie du prix Cezam 2018, cela aurait été dommage car je me suis bien amusée.

Je ne savais pas du tout à quoi m'attendre et j'ai été replongée dans les années 90, l'auteur nous immerge dans une ambiance de bureau un peu rétro avec le minitel, le démineur, les disquettes "molles", tout cela me parle puisque, à cette époque, je travaillais déjà depuis quelques années. 

Tout part de la découverte de la fameuse disquette molle et s'en suit une aventure assez délirante, bien rythmée et amusante. Les dialogues m'ont souvent fait sourire.

Le format du livre est assez original, les dessins sont assez particuliers, les personnages ne sont pas à leur avantage.

Je suis très contente de cette découverte.

 

BD empruntée à la

 

...

 

catégorie prénom

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Pages de lecture de Sandrine
  • : La lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.
  • Contact

Mes lectures du moment

La grande escapade
  de Jean-Philippe Blondel

 

 

Blanc mortel
de Robert Galbraith (livre audio)

 

 

Pour me suivre sur Facebook
Les pages de lecture de Sandrine             

Emprunts à la bibliothèque

Romans

Mamie Luger
  de Benoît Philippon

 

La papeterie Tsubaki
   de Ito Ogawa


 

 

 

DVD

Le cercle littéraire de Guernesey

 

Archives

Challenges en cours

 

  

 

          

       

                    

 

     

Liens



 

Vendredilecture