28 juin 2012 4 28 /06 /juin /2012 04:20
Dans la ville d'or et d'argent Quatrième de couverture :
1856. La Compagnie anglaise des Indes orientales décide de s’emparer d’Awadh, un État indépendant et prospère du nord de l’Inde, et d'exiler son souverain. La population se soulève. A sa tête, Hazrat Mahal, la quatrième épouse du roi, épaulée par le rajah Jai Lal et des cipayes, soldats indiens de l'armée britannique, ralliés à sa cause. Lucknow, la capitale du royaume, appelée la « ville d'or et d'argent », est le foyer de cette première guerre nationale. Peu à peu, l'embrasement se généralise. Deux années durant, Hazrat Mahal sera l'âme de cette révolte. Vaste fresque historique sur fond de passion amoureuse entre la bégum et l'intrépide Jai Lal, Dans la ville d'or et d'argent relate le destin d'une femme héroïque et méconnue, qui, la première, traça la voie de la libération des Indes.  

Mon avis : 
J'ai beaucoup aimé les 100 premières pages de ce livre. Ce fut un dépaysement complet, un foisonnement de couleurs, d'odeurs. La vie dans les palais, la découverte des personnages et de cette femme qui devient l'une des épouses du roi. L'écriture est très agréable et la lecture est plaisante.

Ensuite, l'auteur se focalise sur l'histoire politique et historique de l'annexion de l'Etat d'Awadh par les anglais. C'est cette partie de l'histoire qui me faisait penser que je n'accrocherais pas trop à ce livre. Il est trop question, pour moi, de complot, de tactique, de stratégie, de révolte, de ruse, de siège, de combat. L'histoire de l'épouse du roi passe trop souvent au second plan et c'est le côté romanesque qui fait que j'aime ce genre de livre, si le côté politique prend le pas j'ai vraiment du mal à lire. Dommage.


Livre du prix des lecteurs
    du Livre de Poche

       Prix des lecteurs 2012

Challange le riz et la mousson


Partager cet article

Repost0
26 juin 2012 2 26 /06 /juin /2012 04:30
Le cherche bonheur Quatrième de couverture :
Pour John et Ella, soixante ans de mariage au compteur, c'est l'heure de la grande évasion ! Bravant l'interdit familial et médical, ils quittent Detroit à bord de leur camping-car, direction la Californie, via la mythique route 66. L'un a la mémoire qui flanche, l'autre le corps en déroute, mais il n'est jamais trop tard pour partir à la conquête de son bonheur!  

Mon avis : 
Deux amoureux de plus de 80 ans embarquent dans leur camping-car pour une longue, très longue virée à travers les Etats-Unis.
A deux ils forment une personne complète, Ella a la tête et John a le physique, d'ailleurs c'est lui qui conduit et il en avale des kilomètres.

Ils partent sans tenir compte des avis des médecins et de leurs enfants : "Je suis désolée de donner du souci à mes enfants, mais j'ai passé ma vie d'adulte à m'en fait à leur sujet, alors je rétablis l'équilibre." p.276

Ella a de l'humour et un sacré courage car elle souffre beaucoup, elle est aidée par ses petites pilules bleues. 
John est très souvent déconnecté de la réalité, mais il est très touchant et émouvant de voir comment Ella profite au maximum des petits moments de lucidité de son mari. Beaucoup de tendresse apparait au fil des pages.

A chaque étape, ou presque, ils se font des petites séances de projection de diapositives, leur vie se déroule ainsi sous nos yeux.

J'ai beaucoup pensé à mes parents en lisant ce livre, ils ont dix ans de moins et sont en grande forme, ils vadrouillent d'ailleurs en France en ce moment à bord de leur camping-car, un tout petit avec une couchette pour amoureux !

Mais que de temps passé, pour Ella et John, à rouler, rouler, rouler. Ils veulent absolument aller au bout de cette route 66. 
J'ai moins aimé les passages où ils ne font que rouler, cela m'a paru un peu long mais j'ai aimé tout le reste.

On se demande comment cela va se terminer. Bien ? Pas bien ?  C'est au lecteur de voir, moi j'ai aimé cette fin. 
 

Les avis de La Sardine, Keisha, Alex, Theoma.

Livre issu de ma
  imagesCAFSFWL3.jpg
         imagesCATCTBEO.jpg
Lecture commune avec Canel

 


Partager cet article

Repost0
24 juin 2012 7 24 /06 /juin /2012 04:20
Des-bleus-a-l-ame.jpg Quatrième de couverture :
Sébastien et Eléonore, frère et soeur, complices inséparables, la quarantaine proche, se retrouvent à Paris. Egalement beaux et blonds, comme il se doit, les voici nonchalamment installés dans un meublé de hasard, parfaitement désargentés et parfaitement disponibles. Presque aussitôt, se pressent autour d'eux Nora, une Américaine aussi riche que mûre, Bruno, jeune premier du cinéma français, Robert, un célèbre imprésario... Françoise Sagan nous offre ici ses sentiments, elle nous parle de sa vie et se met en scène comme rarement. Elle utilise le «je» pour justifier ses choix et lui redonne, dans une pirouette finale, son statut romanesque. Une œuvre admirable.  

Mon avis : 
J'avais ajouté ce livre sur ma liste d'envies après avoir lu des avis positifs et parce que je gardais un bon souvenir de Bonjour tristesse lu en 2010.

Ce livre est court : 179 pages. Il est original car l'auteur alterne les passages sur l'histoire des ses personnages  et les passages sur des réflexions sur son écriture, sa vie.

J'ai trouvé ce principe sympathique... au début. Puis, les passages où l'auteur intervient m'on paru longs et bavards, pourtant le livre est court. Je n'ai pas trop apprécié cette introspection, c'est pourtant ce qui fait qu'on aime ce livre ou non.

Certains passages drôles et cyniques m'ont fait sourire, les personnages ont vraiment un côté caricatural mais ils ne sont pas franchement antipathiques. Ils ont très peur de vieillir mais à quarante ans leur jeunesse s'éloigne.
"- Si tu t'habilles dans un rideau, je peux laisser pousser mes cheveux ?
- Dépêche-toi, alors. Leur chute est proche." p.21

Une déception pour moi mais allez lire les avis de George, Cynthia et Clara qui sont bien plus enthousiastes que le mien.


Livre issu de ma

   imagesCAFSFWL3.jpg

Partager cet article

Repost0
22 juin 2012 5 22 /06 /juin /2012 04:20
La montagne invisible Quatrième de couverture :
Petite paysanne illettrée tout juste débarquée dans la capitale, abandonnée par un mari volage, Pajarita va mettre à profit sa connaissance des plantes médicinales et un savoir hérité de ses ancêtres indiens pour devenir une guérisseuse très appréciée. Le début d'un destin hors du commun... Eva, sa fille, rêve de poésie pour mieux oublier un quotidien sordide. Violée par son patron, rejetée par Andres, son ami d'enfance dont elle est éperdument amoureuse, elle décide de tenter l'aventure en Argentine. Une aventure qui la mènera dans les plus hautes sphères du pouvoir avant de précipiter sa chute... Salomé est la fille d'Eva. Le jeune interne qui assiste à sa naissance s'appelle Ernesto Guevara. Signe du destin ? À l'âge des premiers émois, la jeune lycéenne rejoint le groupe clandestin des Tupamaros...

Mon avis : 
Mon avis sera bref, parce que je n'ai pas envie d'en écrire des tartines. Je n'ai pas beaucoup aimé ce livre, je l'ai trouvé trop long, trop lent et pas gai.

En plus j'étais fatiguée et je ne l'ai sûrement pas lu au bon moment, mais je n'avais pas trop le choix de la date puisqu'il faisait partie de la sélection de juin.

J'en ai quand même aimé certains passages mais d'autres beaucoup moins.

Un avis très influencé par ma forme du moment, dommage !


Livre du prix des lecteurs
   du Livre de poche

        Prix des lecteurs 2012

Partager cet article

Repost0
20 juin 2012 3 20 /06 /juin /2012 04:20

Seuls T2Seuls T3

Seuls T4Seuls T5

Quatrième de couverture : 
Dans une ville dont les habitants ont mystérieusement disparu, cinq enfants vont devoir apprendre à se débrouiller... SEULS.

 

Mon avis :
Après ma découverte du Tome 1, j'ai emprunté cette fois-ci quatre tomes d'un coup.

J'ai retrouvé avec plaisir les enfants qui vivent cette histoire incroyable. Dans chaque livre de nouvelles aventures se déroulent, ils font des rencontres plus ou moins inquiétantes. Certains passages sont quand même assez durs, je comprends pourquoi cette BD est classée au rayon ado de ma bibliothèque.

Certaines réflexions prêtent à sourire mais toute cette aventure est quand même extrêmement traumatisante pour des enfants. Ils la vivent tous de manière différente mais courageusement chacun selon son âge et son vécu.

Et la question qui se pose bien sûr tout au long des livres : mais pourquoi ? que s'est-il passé ? pourquoi sont-ils seuls ? pourquoi les adultes ont-ils disparu ?

Et à la fin du cinquième tome un semblant d'explication commence à apparaître ! Grrr le sixième n'était pas disponible le jour où je suis allée à la bibliothèque. Je vais le guetter ainsi que le septième qui vient de sortir.

 

   Livres empruntés à la    
     images.jpg
    Petit bac 2012
  Catégorie animal + métier


 


 


Partager cet article

Repost0
18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 04:20
Chevalier de l'ordre du mérite Quatrième de couverture :
Dès que je passe la porte de notre appartement, je me transforme. Sans plus aucune coquetterie, je retire mes escarpins, je jette mes vêtements dans la panière à linge sale. Je m'attache les cheveux sur le sommet du crâne, remonte mes manches, et c'est parti pour le rodéo de l'ordre et de la propreté. Une chorégraphie d'un genre peu sexy, à laquelle je ne renonce que tombante de sommeil. Pauvre Adrien : il vit avec une mégère. L'image n'est pas folichonne. C'est au bureau qu'ils vivent avec moi. Bien habillée, maquillée, coiffée. Pourquoi je me transforme ? Pourquoi je n'arrive pas à suivre le mode de vie d'Adrien ? Pourquoi ça ne tourne pas plus... plus... plus carré ? S. T.  

Mon avis : 
Maniaque de l'ordre, Sybille ne s'arrête jamais, entre son travail et son appartement elle veut tout réussir. Sa vie de couple en pâtit mais ils vont avoir une idée.

Sybille est plutôt du genre invivable, tout est dans l'excès. Cela prête parfois à sourire ce que je n'ai pas manqué de faire pendant la première moitié du livre.

Ensuite, son comportement m'a agacée et du coup j'ai moins aimé la deuxième partie.

Quant à la fin, ce qui devait arriver arriva mais je n'en dirais pas plus.

 

Livre du prix des lecteurs
   du Livre de Poche
        Prix des lecteurs 2012

Partager cet article

Repost0
16 juin 2012 6 16 /06 /juin /2012 04:20
Les témoins de la mariée Quatrième de couverture :
Cinq jours avant son mariage, notre meilleur ami meurt dans un accident. Sa fiancée arrive de Shanghai, elle n'est au courant de rien. Nous nous apprêtions à briser son rêve, et c'est elle qui va bouleverser nos vies. D. V.C.  

Mon avis : 
Ce mois de juin démarre mieux que le précédent pour le prix des lecteurs du Livre de Poche car j'ai bien apprécié cette lecture.

L'idée est originale, la quatrième de couverture n'en dit pas trop et on se demande comment cette histoire va se terminer.

Ce groupe d'amis a tissé des liens forts depuis l'adolescence et l'auteur nous les fait découvrir peu à peu.
Des questions se posent au fil de l'histoire, y-a-t-il manipulation ? et qui manipule qui ? ou personne ?

Ce petit livre d'à peine 200 pages a été vite lu et ça tombe bien parce que deux pavés m'attendent encore pour ce mois-ci.

 

Livre du prix des lecteurs
   du Livre de Poche     
         Prix des lecteurs 2012

Partager cet article

Repost0
14 juin 2012 4 14 /06 /juin /2012 04:20
Enquête sur la disparition d'Emilie Brunet Quatrième de couverture : 
Le détective Achille Dunot souffre d'une étrange forme d'amnésie. Depuis un récent accident, sa mémoire ne forme plus de nouveaux souvenirs, si bien qu'il se réveille chaque matin en ayant tout oublié des événements de la veille. Quand le chef de la police lui demande d'enquêter sur la disparition d'Emilie Brunet, une des femmes les plus riches du pays, Achille décide de tenir un journal dans lequel il consignera le soir, avant d'aller se coucher, les enseignements de la journée. 
Lui qui ne jure que par Agatha Christie devient ainsi à son insu le héros et le lecteur d'un drôle de roman policier... dont il est aussi l'auteur. Très vite, tout accuse Claude Brunet, le mari de la disparue. Il a plusieurs mobiles et aucun alibi. Il se vante à demi-mot d'avoir commis le crime parfait. Mais surtout, il ose critiquer les méthodes d'Hercule Poirot...

Mon avis : 
C'est curieux, cela fait la troisième fois en relativement peu de temps que je lis une histoire avec un personnage amnésique. Comme dans Avant d'aller dormir, Achille Dunot est obligé d'écrire dans un cahier ce qui s'est passé dans sa journée pour pouvoir le relire le lendemain.
C'est surtout un livre sur Agatha Christie et Hercule Poirot dont Achille est un grand admirateur. Ce livre nous détaille et nous explique de nombreuses enquêtes écrites par Agatha Christie. C'est ce qui m'a gênée, car je ne les avais pas toutes lues et je n'avais pas envie de connaître le dénouement de l'histoire au cas où je les lirais un jour.
J'ai donc beaucoup aimé les explications sur  Le meurtre de Roger Ackroyd que j'ai lu l'année dernière, pour les autres enquêtes j'ai survolé ces passages, qui sont quand même nombreux, pour ne pas trop en apprendre avant de les lire.
C'est dommage car du coup je suis passée à côté de l'essence même de ce livre qui est très intéressant. 
C'est malgré tout une enquête originale qui ravira certainement les fans d'Agatha et d'Hercule. 

 

          Livre issu de ma 
           imagesCAFSFWL3.jpg  
offert par Val aime les livres 
pour qui c'était un coup de cœur. 

Partager cet article

Repost0
12 juin 2012 2 12 /06 /juin /2012 04:20
Tout-autour-des-halles-quand-finissait-la-nuit.jpg Quatrième de couverture :
Mimine, une jeune femme drôle et gouailleuse, quitte la maison close dans laquelle elle a été placée pour devenir concierge au 62 rue Montorgueil à Paris. De sa loge, l'héroïne qui n'a pas la langue dans sa poche, dépeint son quotidien et celui des habitants de son immeuble durant la drôle de guerre et l'Occupation. Elle raconte aussi et surtout sa vie chahutée : de coups de chance en manipulations amoureuses, de son aventure avec un résistant aux petits actes de collaboration qu'elle commet, Mimine finira par grossir les rangs du cortège des femmes tondues à la libération.  

Mon avis : 
Je vais commencer par ce qui ne m'a pas plu, dès la troisième phrase : Mais presque personne m'a jamais appelée comme ça. Je n'aime pas quand il n'y a pas de négation dans une phrase qui en aurait besoin. Cela m'a déjà gêné dans d'autres livres, ce n'est pas la première fois.
La deuxième chose qui m'a dérangée, c'est un emploi un peu abusif de l'argot à certains moments, dans l'ensemble je le comprends (pas tous les mots mais bon...). Cela m'a surtout marquée vers le début et vers la fin du livre.

Maintenant, je vais plutôt vous parler de ce que j'ai aimé puisque j'ai passé un bon moment avec ce livre.
Malgré ses écarts de conduite, son influençabilité, cette Mimine est attachante.
Toute l'histoire ou presque tourne autour de cet immeuble dans lequel elle est concierge, cela nous donne une belle galerie de personnages. Il y a les habitants de l'immeuble mais aussi toutes les personnes qui gravitent autour.
En fait, je ne sais pas si j'avais déjà lu (ou il y a longtemps peut-être) une histoire qui se passe dans  un quartier de Paris pendant la seconde guerre mondiale mais j'ai l'impression d'avoir appris pas mal de choses. J'ai bien aimé cette vie de quartier et d'immeuble. 

Et puis, il y a la fin ! C'est poignant, elle le mérite... ou pas mais c'est le passage le plus fort du livre. 
Pour un livre qui ne me tentait pas après avoir entendu l'auteur en parler au Salon du livre de Rennes, je suis plutôt contente de l'avoir lu.

Livre prêté parCanel: Merci ! 

           PERSO1.gif

Petit bac 2012
     Catégorie lieu


Partager cet article

Repost0
11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 04:20

Je ne suis pas une grande fan de challenge, mais là, j'étais obligée !!!!

Valérie vient d'en crééer un qui tombe pile poil avec la lecture que je viens de terminer. Ce sera peut-être la seule mais je participe quand même. 

Challange le riz et la mousson

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Pages de lecture de Sandrine
  • : La lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.
  • Contact

Mes lectures du moment

La grande escapade
  de Jean-Philippe Blondel

 

 

Blanc mortel
de Robert Galbraith (livre audio)

 

 

Pour me suivre sur Facebook
Les pages de lecture de Sandrine             

Emprunts à la bibliothèque

Romans

Mamie Luger
  de Benoît Philippon

 

La papeterie Tsubaki
   de Ito Ogawa


 

 

 

DVD

Le cercle littéraire de Guernesey

 

Archives

Challenges en cours

 

  

 

          

       

                    

 

     

Liens



 

Vendredilecture