27 octobre 2012 6 27 /10 /octobre /2012 22:05
L'île des oubliés Quatrième de couverture :
Saga familiale bouleversante et plaidoyer vibrant contre l'exclusion, L'Ile des oubliés a conquis le monde entier avec ses personnages inoubliables. Traduit dans vingt-cinq pays, vendu à plus de deux millions d'exemplaires, ce roman d'évasion plein d'émotion et de suspense nous emporte au large de la Crète, sur une île au passé troublant.
Alexis, une jeune Anglaise, ignore tout de l'histoire de sa famille. Pour en savoir plus, elle part visiter le village natal de sa mère en Crète. 

Elle y fait une terrible découverte : juste en face se dresse Spinalonga, la colonie où l'on envoyait les lépreux... et où son arrière-grand-mère aurait péri.
Quels mystères effrayants recèle cette île des oubliés ? Pourquoi la mère d'Alexis a-t-elle si violemment rompu avec son passé ? La jeune femme est bien décidée à lever le voile sur la déchirante destinée de ses aïeules et sur leurs sombres secrets...

 

Mon avis : coup de coeur
La quatrième de couverture est parfaite, elle donne envie de lire le livre sans tout dévoiler.
Petite anecdote avant de vous donner mon avis : En 1989 nous avons fait un voyage en Crète avec des amis, et quand j'ai parlé de ce livre à mon mari il m'a dit que nous étions allés sur cette île. Honte à moi !!!! Je n'en ai aucun souvenir et pourtant  la personne en short rose sur le bateau c'est moi (avec l'île Spinalonga dans le fond). 

numérisation0002

Et la photo ci-dessous prise sur l'île est bien dans notre album photos de la Crète.
Même en regardant les photos je ne m'en souviens plus et je le regrette beaucoup.    

numérisation0001-copie-1

Je le regrette car j'ai vraiment adoré ce livre. Cette histoire est vraiment intéressante, la vie sur l'île des lépreux (c'est ce que j'avais écrit au dos des photos) est palpitante, émouvante car jusque dans les années 50 cette île était habitée, ce n'est pas si loin de notre époque, c'était une véritable communauté qui s'était formée sur Spinalonga.
La lèpre : Un mot qui fait peur, il faisait peur aussi aux villageois habitant juste en face de cette île, peur par bêtise mais surtout par méconnaissance. On associe bien sûr à cette maladie les difformités, la décrépitude. Mais j'ai appris grâce à cette histoire que certains malades pouvaient mener une vie presque normale car ils n'étaient pas très atteints par la maladie.
J'ai adoré l'histoire de la vie sur Spinalonga, certains passages sont vraiment très, très émouvants (séparations, décès). Les personnages décrits sont vraiment très attachants (pas tous mais presque).
Le tout est bien sûr très romancé, on découvre aussi la vie du village faisant face à cette île, des histoires d'amour, de trahison, de familles touchées par cette maladie.
A plusieurs moments j'ai vraiment été très émue par cette histoire.
Voici typiquement le type de livre que je pourrais relire ! 

J'espère vraiment vous avoir donné envie de le lire et surtout que vous l'aimerez aussi.
 

Les avis de Géraldine et Cynthia.

Livre emprunté à la 
    images.jpg
Challenge des îles


   

Partager cet article

Repost0
26 octobre 2012 5 26 /10 /octobre /2012 22:05
Un petit rien tout neuf Résumé : 
Un homme dépressif, car sa femme l'a quitté, tient un magasin de farces et attrapes 'Le petit rien tout neuf avec un ventre jaune'. Une rencontre inattendue va changer sa vie.

Mon avis : 
Au contraire des petits ruisseaux, du même auteur, je n'ai pas réussi à me laisser attendrir par cette histoire. 

Certaines images m'ont fait sourire : les chaussons roses avec une tête d'animal, la housse de couette Bob l'éponge et quelques autres gadgets. 
Je ne me suis pas trop attachée au personnage principal bien trop sombre et négatif à mon goût, un peu de nerf quoi !  Il m'est devenu un peu plus sympathique en retrouvant le sourire et l'envie de faire des gags.

Je pense que j'aurais du commencer par celui-ci avant de lire Les petits ruisseaux ou laisser plus de temps entre ces deux lectures mais je les ai empruntés en même temps à la bibliothèque et lus à une semaine d'intervalle. 

 

Livre emprunté à la
    images.jpg
   Petit bac 2012
Catégorie partie du corps

 

Partager cet article

Repost0
25 octobre 2012 4 25 /10 /octobre /2012 22:05
Ailleurs Quatrième de couverture : 
Quittant l'Australie avec ses deux enfants, Olivia se réfugie en France dans la demeure familiale où elle a grandi. Après des années d'absence, elle y retrouve sa mère et son frère, de retour avec sa femme. Dans cet univers fragile, riche en émotions, chacun tente de tenir bon tandis qu'un tragique secret les rapproche sans cesse d'une possible rupture... Conte noir et fascinant, Ailleurs est à la fois troublant, subtil et profond. 
 

Mon avis : 
Drôle d'ambiance dans ce livre. Tout au long de l'histoire j'ai eu l'impression qu'un drame allait se produire, mais les drames déjà vécus par les personnages se suffisent à eux-mêmes. L'atmosphère est lourde, noire et assez plombante.

La façon de raconter est bizarre également, Olivia est toujours appelée 'la femme' et ses enfants 'le garçon et la petite fille'. Quelques phrases surprenantes sortent d'ailleurs de la bouche de cette petite fille : 'Ce lait à la même odeur que ton cul' dit-elle en parlant à sa mère... Cela surprend mais on devine que cette famille a vécu des évènements difficiles et traumatisants.

Je n'ai pas tellement aimé cette histoire et pourtant la plume de l'auteur est plutôt agréable.

 

Livre prêté par Canel
    PERSO1.gif

Partager cet article

Repost0
23 octobre 2012 2 23 /10 /octobre /2012 22:05
Compartiment pour dames Quatrième de couverture :
Un jour, Akhila décide de partir vers l'extrémité sud de l'Inde, là où se rencontrent l'océan Indien, la baie du Bengale et la mer d'Arabie, pour faire le point sur une vie qu'elle a l'impression de n'avoir pas vécue. Dans le train qui la conduit à destination, elle fait la connaissance de ses compagnes de voyage, avec lesquelles elle va partager toute une nuit l'intimité d'un compartiment pour dames. 

A travers leurs confidences Akhila cherche la réponse aux questions qu'elle se pose : une femme a-t-elle vraiment besoin d'un homme pour être heureuse, pour se sentir épanouie ? Comment trouver en soi la force de vivre la vie qu'on a choisie, de redevenir maîtresse de son destin ? En écoutant les femmes qui l'accompagnent, dont les récits reflètent ses propres contradictions, et en se replongeant dans un passé fait de renoncement, de sacrifices et de frustrations, Akhila comprend qu'elle seule peut trouver une issue à ses interrogations.
Ce roman à plusieurs voix où, le temps d'un trajet partagé, s'entrecroisent des destins de femmes proches de nous par leurs forces et leurs faiblesses, est aussi celui d'un voyage à la découverte de soi qui éveillera des résonances en chacun ou chacune de nous. 
 

Mon avis : 
Je pense que j'aurais du attendre un peu pour lire ce livre, attendre d'être moins fatiguée. J'avais du mal à lire plus de quelques pages chaque soir sans piquer du nez et mon avis s'en ressent.
J'ai pourtant aimé Akhila, cette femme de 36 ans qui se cherche, pas facile d'être une femme en Inde, les traditions sont très présentes et une femme sans mari n'est pas grand chose.
J'ai aussi aimé ces différents personnages de femmes qu'elle rencontre dans le train, certaines ont vraiment pris leur vie en main.
Mais alors, quel mélange dans tous ces noms indiens, je n'étais pas suffisamment assidue à cette lecture pour bien saisir qui était qui, du coup cela m'a un peu gênée.
J'ai longtemps hésité entre "j'ai moyennement aimé" et "j'ai bien aimé", allez hop je change et je mets "j'ai bien aimé".

En tout cas ce livre tombe à point pour le challenge de Valérie.

 

Livre prêté par une copine
de chorale : Merci ! 
PERSO1.gif
Challange le riz et la mousson


Partager cet article

Repost0
21 octobre 2012 7 21 /10 /octobre /2012 22:05
Le-prenom.jpg Résumé :
Vincent, la quarantaine triomphante, va être père pour la première fois. Invité à dîner chez Élisabeth et Pierre, sa sœur et son beau-frère, il y retrouve Claude, un ami d'enfance.

En attendant l'arrivée d'Anna, sa jeune épouse éternellement en retard, on le presse de questions sur sa future paternité dans la bonne humeur générale... Mais quand on demande à Vincent s'il a déjà choisi un prénom pour l'enfant à naître, sa réponse plonge la famille dans le chaos.

Mon avis : 
Je n'étais pas allée voir ce film à sa sortie au cinéma mais j'en avais entendu de très bons échos. Je n'avais qu'une peur, qu'on m'en dise trop avant de le voir, je ne savais qu'une chose : la première lettre de ce fameux prénom.
Cette histoire se déroule sur une soirée, un repas en famille qui va tourner au vinaigre.
J'ai beaucoup aimé le jeu des acteurs, Patriiiiick Bruel est imbuvable, il se croit drôle mais il est cynique et plutôt méchant. Chaque personnage sera mis en avant à tour de rôle, et chacun en prend pour son grade.  Les répliques s'enchaînent à un rythme endiablé et samedi soir les éclats de rire ont fusé dans notre salon.
Mais il y a aussi quelques passages émouvants quand certains personnages se dévoilent, que du fond de leurs tripes ils disent enfin ce qu'ils ont sur le cœur.
J'ai aimé ce mélange d'humour et d'émotion.

Ce DVD n'a pas eu le temps d'aller sur les étagères de la bibliothèque, je l'avais réservé quand j'ai vu sur le site qu'il était en préparation, les bibliothécaires ont gentiment accepté de me le mettre de côté alors que normalement il faut qu'un livre/DVD soit sorti pour qu'on puisse le réserver.
 

DVD emprunté à la
     images.jpg 

Partager cet article

Repost0
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 22:05
Brise glace Quatrième de couverture : 
Solitaire, secret, Aurélien n'aspire à rien d'autre qu'à oublier et se faire oublier. Mais dans son lycée, Thibaud semble s'être focalisé sur lui, décidé -pour quel motif ?- à briser la glace et gagner son amitié. 

Mon avis : 
Encore une fois, Jean-Philippe Blondel pose un regarde juste sur les adolescents, leurs préoccupations, leurs vies. Professeur dans un lycée, il doit bien les observer et les connaître, cela se ressent.

J'ai trouvé Aurélien très attendrissant, on sent dès le début qu'un évènement grave est arrivé dans sa vie. Il essaie de regarder vers l'avant mais c'est très difficile.

Thibaud va venir le bousculer, le chercher. Il l'invite à une soirée puis à une rencontre de slam. Mais va-t-il réussir à briser la glace ? On se doute que oui, mais beaucoup de questions attendent des réponses.

J'ai lu d'une traite ce livre d'une centaine de pages, certains passages sont très forts, émouvants. 

L'avis de Mister G. (16 ans) : J'ai bien aimé ce livre. C'est une bonne histoire avec des adolescents. Je l'ai lu en une seule fois.

Livre emprunté à la
      images.jpg

 

Partager cet article

Repost0
18 octobre 2012 4 18 /10 /octobre /2012 22:05
La sirène Quatrième de couverture :
Un homme a mystérieusement disparu à Fjällbacka. Toutes les recherches lancées au commissariat de Tanumshede par Patrik Hedström et ses collègues s'avèrent vaines. Impossible de dire s'il est mort, s'il a été enlevé ou s'il s'est volontairement volatilisé. Trois mois plus tard, son corps est retrouvé figé dans la glace. L'affaire se complique lorsque la police découvre que l'une des proches connaissances de la victime, l'écrivain Christian Thydell, reçoit des lettres de menace depuis plus d'un an. 

Lui ne les a jamais prises au sérieux, mais son amie Erica, qui l'a aidé à faire ses premiers pas en littérature, soupçonne un danger bien réel. Sans rien dire à Patrik, et bien qu'elle soit enceinte de jumeaux, elle décide de mener l'enquête de son côté. A la veille du lancement de La Sirène, le roman qui doit le consacrer, Christian reçoit une nouvelle missive. Quelqu'un le déteste profondément et semble déterminé à mettre ses menaces à exécution. Dans cette passionnante enquête, sixième volet de la série consacrée à Erica Falck, Camilla Läckberg reprend avec bonheur tous les ingrédients qui font le charme et le succès de ses livres. Ses fidèles lecteurs découvriront son roman le plus abouti à ce jour.

Mon avis : 
Les nouveautés de cet auteur sont rarement disponibles à la bibliothèque sauf coup de chance, mais cette fois-ci j'ai pu lire le dernier paru assez rapidement grâce au prêt du livre par une collègue. J'avais hâte de connaître l'histoire de cette sirène qui avait déjà été évoquée dans le tome précédent. 
Il m'a fallu un peu de temps pour bien entrer dans ce roman, pour bien repérer qui était qui, car la narration passe d'un personnage à un autre parfois assez rapidement.
Une fois que tout s'était bien mis en place dans ma tête, j'ai lu ce livre en un week-end.
Les vies et les histoires des différents personnages s'imbriquent peu à peu les unes dans les autres. 
Le principe est souvent le même dans les romans de cet auteur mais ils sont toujours très agréables à lire.  Maintenant j'attends le suivant car ce livre se termine sur deux évènements forts pour nous donner envie de lire la suite. J'ai d'ailleurs fait mon pronostic sur les conséquences des dernières pages de ce livre.

 

Livre prêté par une collègue
PERSO1.gif
Petit bac 2012
   Catégorie animal
 3ème ligne remplie ! 
Challenge thriller polar

 

 

 


Partager cet article

Repost0
16 octobre 2012 2 16 /10 /octobre /2012 22:05
Un étranger dans le miroir Quatrième de couverture :
William Monk, inspecteur de police chevronné, se réveille à l'hôpital. Violemment agressé il y a quelques semaines, il a perdu la mémoire. Ce qu'il s'empresse bien de taire à ses supérieurs, qui auraient tôt fait de l'exclure manu militari de la police londonienne. Revenu à la vie professionnelle, il mène parallèlement une enquête sur le meurtre d'un jeune aristocrate, survivant de la bataille de Crimée, et sur lui-même. 

Il découvre d'abord qu'il n'était ni très sympathique ni très aimé, et qu'il avait laissé tomber sa famille, d'origine trop modeste, pour mieux réaliser ses ambitions. Il se rend compte aussi qu'il avait été mêlé de très près au meurtre sur lequel son supérieur, qui veut sa peau, le laisse investiguer...   

Mon avis : 
Mon avis a vraiment évolué tout au long de ce livre.
1. J'ai aimé découvrir Monk, cet inspecteur qui a perdu la mémoire, pas facile d'enquêter quand on ne veut pas que cela se sache. Il n'aime pas trop ce qu'il découvre sur lui-même.

2. Dans le deuxième tiers du livre, j'ai bien eu envie d'abandonner, c'était un peu mou et pas très palpitant, j'attendais des rebondissements qui ne venaient pas. Je me suis accrochée.

3. Après avoir piétiné pendant les deux tiers du livre, Monk avance enfin durant le dernier tiers que j'ai plus apprécié.

4. C'est une série avec Monk comme personnage récurrent, je pense continuer car il parait que les suivants sont meilleurs, à voir ...

Livre issu de ma
 imagesCAFSFWL3.jpg
Challenge thriller polar Challenge-Anne-Perry.jpg Petit bac 2012
    Catégorie objet





            


 

Partager cet article

Repost0
14 octobre 2012 7 14 /10 /octobre /2012 22:05
Les petits ruisseaux  

Mon avis : 
Voici une jolie histoire remplie d'humour, de tendresse, d'amitié et d'amour. Les personnages principaux sont des personnes âgées avec leur inquiétude de l'avenir, leur envie d'amour et de sentiments.

Ce vieux monsieur sur la couverture, je l'ai trouvé très attendrissant.
Je n'ai pas raffolé des dessins mais l'histoire est vraiment belle.
Une fois de plus me voilà toute attendrie par une histoire avec des personnes âgées.

Je ne peux que vous conseiller la découverte de cette bande dessinée. 

 

Livre emprunté à la
   images.jpg

Partager cet article

Repost0
12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 22:05
6 heures plus tard Quatrième de couverture :
Quand une amie de sa fille disparaît à Londres, le shérif Carl Houseman semble tout désigné pour participer à l'enquête. Revendiqué par un étrange mouvement réformiste, le rapt est incompréhensible : ni mobile, ni rançon.
Pourquoi cette jeune Américaine ?
Qui se cache derrière ce groupuscule de terroristes amateurs ?
Loin de tous ses repères, Houseman affronte un ennemi aussi terrifiant qu'inhabituel.

Mon avis :
Je n'ai pas aimé cette histoire de terroristes assez amateurs il faut bien le dire... Je n'ai pas réussi à me laisser prendre par ce roman. On découvre l'histoire du côté des terroristes et en même temps du côté de la police, du coup pas trop de suspense pour le lecteur.
En revanche, j'ai bien aimé ce shérif américain qui débarque à Londres car c'est une amie de sa fille qui a disparu. J'ai bien aimé le personnage et ses liens avec sa femme et sa fille.

Au fil des chapitres, on voit le temps qui passe, pour chacun d'eux on sait où est quand cela se déroule. A ce propos d'ailleurs, il est plusieurs fois fait mention d'une action qui ne doit pas avoir lieu avant le 21 octobre alors que l'histoire commence le 28 octobre.... c'est bien évidemment le 21 novembre mais je trouve ça incroyable qu'une telle erreur ait pu passer au travers des mailles du filet des correcteurs. Bref, cela m'a gênée car je me demandais si je comprenais bien ce qui se passait. Première fois que je rencontre une grosse incohérence comme ça dans un roman ou alors c'est que je ne les repère pas.

Bref, une grosse déception pour moi, à chaque fois que je le posais je n'avais pas particulièrement envie de m'y remettre et pourtant je l'ai terminé car je me disais qu'il allait se passer un truc extraordinaire et bien... non.

 

 Les avis positifs de A propos de livres, Lettres exprès et Aperto libro.

Livre issu de ma
 imagesCAFSFWL3.jpg
 
 Challenge thriller polar

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Pages de lecture de Sandrine
  • : La lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.
  • Contact

Mes lectures du moment

La grande escapade
  de Jean-Philippe Blondel

 

 

Blanc mortel
de Robert Galbraith (livre audio)

 

 

Pour me suivre sur Facebook
Les pages de lecture de Sandrine             

Emprunts à la bibliothèque

Romans

Mamie Luger
  de Benoît Philippon

 

La papeterie Tsubaki
   de Ito Ogawa


 

 

 

DVD

Le cercle littéraire de Guernesey

 

Archives

Challenges en cours

 

  

 

          

       

                    

 

     

Liens



 

Vendredilecture