8 septembre 2011 4 08 /09 /septembre /2011 04:20
Son corps extrême Quatrième de couverture :
Gravement ébranlée dans sa chair par un accident de voiture peut-être suicidaire, Alice, bientôt cinquante ans, gît sur un lit d'hôpital, désamarrée du monde et de sa propre histoire mais bien loin du pays des merveilles. Aux prises avec les folles et microscopiques mutations à l'œuvre dans son corps détruit, elle va, pendant deux ans, traverser l'expérience impitoyable de la cicatrisation, de la musculation, de la rééducation, de la reconstruction, luttant nuit après nuit pour reprendre possession du langage perdu, "jusqu'à ce que de la vie s'accumule dans un coin".

C'est auprès d'un autre patient - car qui d'autre sinon ? - qu'elle trouvera l'envie de se relever, sous son regard qu'elle réapprendra à marcher, et grâce à leurs conversations qu'elle pourra faire resurgir, pour l'expulser enfin, la catastrophe inaugurale. Convoquant l'absurde et profane mystère de toute incarnation, Régine Detambel, à travers la trajectoire médicalisée d'un être renaissant de ses cendres dans un corps renégocié, cartographie avec une autorité inspirée le fascinant territoire de notre mortalité. Avec ce stupéfiant voyage au cœur du tyrannique chantier organique dont tout hôpital est le théâtre, elle propose un roman puissamment initiatique sur la sculpture du vivant et sur les séductions qu'il arrive à la mort et à la maladie d'exercer quand l'existence et l'insupportable douleur d'être né requièrent d'instaurer un rapport inédit à soi-même et à la vérité.  

Mon avis :

Pas facile de parler de ce livre. J'en ai beaucoup aimé certains passages et moins d'autres.

C'est un peu décousu car on découvre peu à peu la vie d'Alice récente ou plus ancienne d'un côté et d'un autre côté son séjour à l'hôpital après un accident de voiture. Parfois elle parle d'elle puis de sa mère dans la foulée par exemple, c'est un peu confus pour moi.

Certaines phrases me parlent, comme celle-ci :"Alice aimait écouter Mme Oswald, ses histoires étaient le prolongement verbal des caresses maternelles qu'elle n'avait pas vraiment connues, ou pas assez longtemps, ou brutalement interrompues. Les histoires écoutées par le corps meurtri ont valeur de caresse". p.51

Dans l'ensemble une narration trop recherchée pour moi, je préfère quand c'est plus simple et plus accessible. J'ai beaucoup aimé le début et je me suis un peu lassée au fil de ma lecture.  

Allez lire les avis enthousiastes de Clara, Liliba et Leiloona ! 

 

30984398_p.jpg 
Vous pouvez vous inscrire en
commentaire si je vous connais
un minimum.

Lu en partenariat avec
Librairie dialogues

MERCI !

 Rentrée littéraire 2011
Partager cet article
Repost0

commentaires

Géraldine 15/09/2011 19:51


Je te suis dans le côté "on se perd un peu" mais par contre, la 3ème partie, j'ai adoré ! Mais j'avoue que c'est un livre qui demande une certaine concentration de lecture. Nous ne sommes pas là
dans la distraction.


Sandrine(SD49) 16/09/2011 07:46



et moi c'est la 3ème partie qui m'a lassée, comme quoi ....



Lystig 11/09/2011 20:24


je ne sais pas si je serai ou pas tentée... chaque avis me pousse dans un sens ou dans l'autre ?


Sandrine(SD49) 11/09/2011 21:34



pas facile de se décider du coup ;-)



Mirontaine 11/09/2011 14:18


J'aimerais beaucoup le lire celui-là!


Sandrine(SD49) 11/09/2011 21:34



il peut prendre la route si tu veux .... il suffit de me le dire



Leiloona 11/09/2011 08:34


Lu et terriblement aimé moi aussi.


Sandrine(SD49) 11/09/2011 09:45



Je viens de rajouter ton lien ;-D



L'or des chambres 10/09/2011 21:14


Je me sens attirée par ce livre mais il me fait un peu peur en même temps par son thème... En plus, je ne suis pas sûre d'aimer tellement le style de l'auteur (déjà feuilletée à la F..C) Bon week
end


Sandrine(SD49) 11/09/2011 09:45



Le syle est particulier effectivement, je n'y ai pas trop accroché



Présentation

  • : Pages de lecture de Sandrine
  • : La lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.
  • Contact

Mes lectures du moment

La grande escapade
  de Jean-Philippe Blondel

 

 

Blanc mortel
de Robert Galbraith (livre audio)

 

 

Pour me suivre sur Facebook
Les pages de lecture de Sandrine             

Emprunts à la bibliothèque

Romans

Mamie Luger
  de Benoît Philippon

 

La papeterie Tsubaki
   de Ito Ogawa


 

 

 

DVD

Le cercle littéraire de Guernesey

 

Archives

Challenges en cours

 

  

 

          

       

                    

 

     

Liens



 

Vendredilecture