6 novembre 2018 2 06 /11 /novembre /2018 20:00

...

 

Quatrième de couverture :
Elísa Bjarnadóttir méritait d'être punie. Elle devait payer. Mais quelle faute pouvait justifier une telle violence ? On vient de retrouver la jeune femme à son domicile, la tête entourée de gros scotch, exécutée de la façon la plus sordide. L'agonie a dû être atroce. Sa fille de sept ans a tout vu, cachée sous le lit de sa mère, mais la petite se mure dans le silence. Espérant l'en faire sortir, l'officier chargé de l'enquête se tourne alors vers une psychologue pour enfants. C'est sa seule chance de remonter jusqu'au meurtrier. Ce dernier n'a pas laissé de trace, juste une incompréhensible suite de nombres griffonnée sur les lieux du crime. 
Alors que les experts de la police tentent de la déchiffrer, un étudiant asocial passionné de cibi reçoit à son tour d'étranges messages sur son poste à ondes courtes. Que cherche-t-on à lui dire ? Sans le savoir, il va se retrouver mêlé à l'une des séries de meurtres les plus terrifiantes qu'ait connues l'Islande. 
Avec ce roman addictif et glaçant, au dénouement inattendu, Yrsa Sigurðardóttir confirme son statut de reine du polar islandais.

Mon avis :
Ce qui m'a gênée :
- Les policiers qui ne sont pas bien futés au sujet d'un indice donné par une petite fille sur le meurtrier. J'avais tout de suite deviné ce que cela évoquait alors que les enquêteurs n'y pensent que bien plus tard.

- Les coquilles dans le texte à plusieurs reprises avec par exemple des mots manquants : "Pourquoi tant problèmes à cause d'un banal divorce ?" p.302
- La résolution de l'enquête qui est quand même tirée par les cheveux et un peu longue

Ce que j'ai aimé :
- Les scènes du début qui amènent d'emblée un certain mystère et l'envie de poursuivre
- Le dernier tiers quand l'enquête avance enfin
- Le regard de la petite fille sur la couverture

Un avis globalement mitigé, peut-être dû à une lecture un peu trop morcelée.

Roman emprunté à la

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Céline 07/11/2018 14:52

J'ai parfois un peu de mal avec les policiers/polars des auteurs nordistes... peut-être à cause du rythme que je trouve un peu lent et que c'est beaucoup trop centré sur l'ambiance. Je ne sais pas si c'est le cas pour celui-ci.

Sandrine(SD49) 07/11/2018 19:10

un peu oui ;-)

Manika 07/11/2018 14:43

Peut être alors mais pas sure ... merci pour ton avis même mitigé ! bonne fin de journée

Sandrine(SD49) 07/11/2018 19:09

Enna et Claire ont bcp aimé alors....

Enna 06/11/2018 22:11

j'avais vraiment bien accroché et je l'avais dévoré ;-)

Sandrine(SD49) 07/11/2018 19:08

Je crois que j'ai fait trop de pauses, en période de boulot c'est moins facile

Présentation

  • : Pages de lecture de Sandrine
  • : La lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.
  • Contact

Mes lectures du moment

La grande escapade
  de Jean-Philippe Blondel

 

 

Blanc mortel
de Robert Galbraith (livre audio)

 

 

Pour me suivre sur Facebook
Les pages de lecture de Sandrine             

Emprunts à la bibliothèque

Romans

Mamie Luger
  de Benoît Philippon

 

La papeterie Tsubaki
   de Ito Ogawa


 

 

 

DVD

Le cercle littéraire de Guernesey

 

Archives

Challenges en cours

 

  

 

          

       

                    

 

     

Liens



 

Vendredilecture