14 août 2018 2 14 /08 /août /2018 18:21

...

 

Quatrième de couverture :
Angleterre, avril 1946. La jeune femme qui remonte l’allée  de Sheperd House, majestueux manoir du Kent, a le cœur lourd.
Car aujourd’hui, Maggie Fuller, jeune veuve au fort caractère, petite-fille d’une des premières suffragettes, fille d’une sage-femme féministe, entre au service des très riches Lyon-Thorpe. Elle qui rêvait de partir en Amérique et de devenir médecin va s’installer dans une chambre de bonne.
Intégrer la petite armée de domestiques semblant vivre encore au siècle précédent n’est pas chose aisée pour cette jeune femme cultivée et émancipée. Mais Maggie va bientôt découvrir qu’elle n’est pas seule à se sentir prise au piège à Sheperd House et que, contre toute attente, son douloureux échec sera le début d’un long chemin passionnel vers la liberté.

Mon avis : 
Je vais être claire, je n'ai pas tout aimé dans ce roman et pourtant ça commençait bien. Je suis fan de Downton Abbey et cette histoire dans les coulisses d'un manoir devait pouvoir me plaire. Sauf que beaucoup d'auteurs surfent en ce moment sur la vague de cette série anglaise et que ce n'est pas facile de lui arriver à la cheville.

Maggie arrive donc à Sheperd House après avoir vu ses rêves avortés, son image d'elle-même est bien écorchée.
Ce passage à Sheperd House va lui permettre entre autre de se reconsidérer, de découvrir sa féminité.

J'ai adoré les passages avec le vieux Lord qui perd la tête.

Maggie n'a pas la langue dans sa poche et certaines répliques font sourire car elle est cultivée et élevée par des femmes libres.

J'ai été déçue (un peu) par Maggie car elle se laisse ensuite entraîner dans une vie dans laquelle je ne la voyais pas du tout et d'ailleurs toute cette partie m'a semblé un peu longue.

En revanche j'aurais apprécié que l'épilogue fasse l'objet d'une vraie partie bien détaillée car j'en suis sortie lésée de tout un pan de la vie de Maggie.

Bilan : Je l'ai quand même dévoré malgré mes bémols !

 

Livre du club de lecture
avec mes copines

 

Catégorie objet

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Tiphanie 19/08/2018 15:36

Je passe alors! C'est dommage la couverture est très jolie, mais ça ne suffit pas à faire un bon livre ;)

Sandrine(SD49) 19/08/2018 19:45

J'en garderai quand même un souvenir pas si mauvais, laisse lui peut-être sa chance ;-)

Une ribambelle 14/08/2018 20:47

Dommage. Un roman que j'ai beaucoup aimé mais j'ai davantage aimé les personnages masculins que les féminins.

Sandrine(SD49) 16/08/2018 20:57

J'en garderai un souvenir mitigé

Présentation

  • : Pages de lecture de Sandrine
  • : La lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.
  • Contact

Mes lectures du moment

La grande escapade
  de Jean-Philippe Blondel

 

 

Blanc mortel
de Robert Galbraith (livre audio)

 

 

Pour me suivre sur Facebook
Les pages de lecture de Sandrine             

Emprunts à la bibliothèque

Romans

Mamie Luger
  de Benoît Philippon

 

La papeterie Tsubaki
   de Ito Ogawa


 

 

 

DVD

Le cercle littéraire de Guernesey

 

Archives

Challenges en cours

 

  

 

          

       

                    

 

     

Liens



 

Vendredilecture