22 novembre 2017 3 22 /11 /novembre /2017 18:18

...

 

Quatrième de couverture : 
« Et enfin, à cinquante-trois ans, j'ai entrepris d'apparaître. » 

Et si tout ce qu'on racontait sur les cheveux blancs était faux ? Et si ces monceaux de teinture, sur des millions de chevelures, aux quatre coins de la planète, cachaient en fait une beauté supplémentaire que les femmes pourraient prendre avec le temps, beauté immense qui les sauverait de bien des angoisses, de bien de servitudes ? 

C'est en partant de cette intuition que Sophie Fontanel, un soir d'été, décide d'arrêter les colorations et de regarder pousser ses cheveux blancs. Comme elle est écrivain, elle en fait un livre, sorte de journal romancé de ce qu'elle n'hésite pas à appeler une « naissance ». 

Les semaines, les mois passent : un panache lui vient sur la tête, à mille lieues des idées préconçues sur les ravages du temps. Elle réalise que l'âge embellit aussi les femmes et que les hommes n'ont pas pour les cheveux blancs l'aversion qu'on supposait. Elle découvre que notre société n'attendait qu'un signal, au fond, pour s'ouvrir à une splendeur inédite, d'une puissance extraordinaire. 

Ce roman est une fête. Celle de la liberté.

Mon avis : 
Sophie Fontanel a arrêté du jour au lendemain la coloration de ses cheveux, elle n'a rien fait pour les cacher et les photos incluses dans le livre montrent bien cette démarcation qui dura de longs mois.

Le hasard a fait que j'avais ce livre avec moi lors de mon dernier rendez-vous chez le coiffeur, je lui en ai parlé et je lui ai même montré les photos, elle m'a expliqué qu'il y a plusieurs façons de franchir cette étape de façon plus ou moins voyante.

J'ai plusieurs amies qui ne sont pas prêtes à franchir le pas car elles ont déjà beaucoup de cheveux blancs et cela ferait un gros changement.


J'ai aussi une copine de chorale qui a maintenant de très jolis cheveux gris et une collègue qui a pris le parti de couper plus courts que d'habitude durant l'été et qui est revenue avec une nouvelle tête.

Je connais aussi une blogueuse qui fait comme l'auteur et qui m'a envoyé une photo de l'état actuel de sa chevelure avec une belle démarcation mais aussi de nouveaux cheveux d'une très belle couleur,  je l'admire de réussir à faire ça.

Alors .... ?
J'ai de la chance car j'ai les cheveux plutôt clairs et sans trop de cheveux blancs donc j'ai arrêté aussi il y a deux mois, je préfère le faire maintenant que d'avoir une transition trop brutale entre couleur et blanc dans quelques années. Pour l'instant je ne sais pas du tout ce que cela va donner car mes cheveux ne poussent pas très très vite.

Ce livre est sympa car on y voit la réflexion de l'auteur sur le sujet et les remarques que des personnes proches ou non peuvent lui faire, des adultes mais aussi des enfants.Une chose est certaine il faut être prête à le faire, le mieux étant sûrement de ne jamais commencer les teintures... quoi que... mais c'est une affaire très, très personnelle et nous sommes toutes différentes.

Mon passage préféré du livre se trouve dans les pages 191 et 192 : 
"Je suis vieux, je suis une antiquité"
Avant de se reprendre :
"Ma femme va me houspiller, elle m'interdit ce mot "vieux". On en a un autre à la place.
- Ah bon, lequel ? demanda quelqu'un.
- "Vivant".
- Votre femme m'enchante! osai-je, à cet homme que je ne connaissais pas."

Un livre sympa sur un sujet d'actualité pour de nombreuses femmes autour de la quarantaine, cinquantaine, soixantaine.... et plus, ou moins. 

Je vous le conseille car ce roman (qui n'en est pas vraiment un) se lit vraiment très facilement. Mais si l'idée vous prend de faire pareil et que vous avez les cheveux mi-longs sachez que l'auteur en a eu pour au moins un an et demi de tête bi-colore !
 

Livre emprunté à la

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Valérie 28/11/2017 21:16

Le livre ne me tente pas mais j'aime bien tes réflexions autour du thème.
Comment ça, tes cheveux ne poussent pas très très vite. On m'a toujours dit que les cheveux prenaient 1 cm par moi, ce n'est pas vrai pour tout le monde?

Sandrine(SD49) 03/12/2017 13:28

Effectivement mes cheveux doivent pousser d'un centimètre par mois et comme j'ai les cheveux courts c'est bien assez car les passages chez le coiffeur reviennent assez souvent ;-) c'est quand on attend que cela paraît long sinon c'est tout à fait normal

sylire 26/11/2017 20:50

Alors moi, je ne suis pas du tout tentée par les cheveux blancs.
Je ne le ferai que si un jour je deviens allergique aux teintures. Ou peut-être quand je serai très âgée.

Sandrine(SD49) 27/11/2017 21:22

alors tu as encore du temps devant toi ;-)

Géraldine 24/11/2017 11:03

A une époque encore récente, je disais à ma mère que je ne pouvais pas passer le cap si elle ne l'avait pas fait avant moi. Je ne me voyais pas être sel ++ et poivre si ma mère était encore blonde.
Ma mère a franchit le cap mais je ne suis pas encore prête. Peut-être parce qu'encore un peu trop jeune. Peut-être, pour mes cinquante ans ? En tout cas, ce livre me tente bien mais j'ai encore 2 livres de cette auteure dans ma PAL, qui sont prioritaires !

Sandrine(SD49) 24/11/2017 20:01

ma mère est encore blonde mais je le fais quand même surtout que je ne serai pas vraiment blanche à mon avis

gambadou 23/11/2017 21:28

Ouf, je n'ai pas encore de cheveux blancs !

Sandrine(SD49) 24/11/2017 20:00

Profite ! certains les ont très tard c'est le cas de mon beau-père par exemple alors que sa femme était toute grise vers 40 ans

XL 22/11/2017 23:11

intéressant, j'ai déjà lu un de ses livres et elle enlève pas mal de préjugés, j'ai décidé de ne jamais me teindre et j'ai une grosse mèche qui blanchit plus vite que le reste..;

Sandrine(SD49) 23/11/2017 18:40

oui c'était très intéressant, je le conseille ;-)

Présentation

  • : Pages de lecture de Sandrine
  • : La lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.
  • Contact

Mes lectures du moment

La grande escapade
  de Jean-Philippe Blondel

 

 

Blanc mortel
de Robert Galbraith (livre audio)

 

 

Pour me suivre sur Facebook
Les pages de lecture de Sandrine             

Emprunts à la bibliothèque

Romans

Mamie Luger
  de Benoît Philippon

 

La papeterie Tsubaki
   de Ito Ogawa


 

 

 

DVD

Le cercle littéraire de Guernesey

 

Archives

Challenges en cours

 

  

 

          

       

                    

 

     

Liens



 

Vendredilecture